Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/07/2009

VOUS AVEZ DIT CONSENSUS CLIMATIQUE ? (1)

Mon seul but par ce genre de billet : démontrer par des déclarations de scientifiques dits « sceptiques », que le prétendu consensus sur l'influence de l'activité humaine sur les modifications climatiques n‘existe pas. Et aussi quelques déclarations catastrophistes (et fausses), pour le fun…

-« Le principal gaz à effet de serre est la vapeur d’eau. 5% seulement du CO2 dans l’atmosphère émane de l’activité humaine . » Jan Veizer - Professeur de géologie émérite de l’Université d’Ottawa - Membre notamment du Royal Society of Canada - Nombreuses publications scientifiques.

-« Plusieurs pays pourraient disparaître sous les eaux d’ici 10 ans. » Déclaration faite en 1988 - Maurice Strong - Directeur du Bureau de l’Environnement de l’ONU.

-« La peur du réchauffement (causé par l’homme) est le pire scandale de l’histoire. Lorsque les gens connaîtront la vérité, cela fera des déçus de la science. » Docteur Kiminori Itoh - Docteur ès-sciences - Titulaire d’une chaire de Chimie-Physique de l’environnement de l’Université de Yokohama.

-« Toutes les variations des températures du XXe siècle (…) peuvent être expliquées sans l’intervention de l’effet de serre dû au CO2. » Anastasis Tsonis - Kyle Swanson - Sergey Kravtsov - spécialistes en thermodynamique atmosphérique et dynamique des climats - Atmospheric Sciences group - University of Wisconsin - paru dans le Geophysical Research Letters (07/2007).

- « Le réchauffement global est devenu une nouvelle religion. » Ivar Giaever - Prix Nobel de physique - Professeur émérite au Rensselaer Polytecnic Institute - Professeur honoraire à l’université de Oslo.

- « Engloutissement définitif de l’ilot habité Mortlock dès 2001. » Professeur Richard Moyle -Université de Oakland dans Science et Avenir de 09/2000. (Rassurez-vous, l’ilôt et ses habitants sont toujours là en 2009..)

- « Le réchauffement global est pour une large part un phénomène naturel. Le monde est en train de dépenser d’énormes sommes d’argent pour stabiliser quelque chose qui ne peut l’être ». David Bellamy - Botaniste environnementaliste - ancien maître assistant à l’université de Durham.

- « Maintenant que je ne fais plus partie d’aucune organisation et que je ne reçois plus de financement, je peux parler franchement. Je reste sceptique quant à l’influence humaine sur les changements climatiques. Cette thèse se fonde quasi exclusivement sur des modèles climatiques, dont chacun connaît la fragilité concernant le système air-terre ». Joanne Simpson - Météorologiste spécialiste de l’atmosphère - A reçu le Carl-Gustaf Rossby Research Ward, la plus haute distinction de l’American Meteorological Society.

- « Au début, je croyais fermement au réchauffement global causé par l’homme, jusqu’à ce que j’y travaille moi-même. Tad Marty - climatologue océanographe - Chaire des Sciences de la Terre - Université d’Ottawa -

- « Les variations climatiques sont intimement liées au taux d’ennuagement, lui-même corrélé à l’activité solaire et au rayonnement cosmique ». Geoffrey Duffy - Professeur au département Chemical and Materials Engineering - Université d’Auckland.

- « Beaucoup de scientifiques sont en train de chercher un moyen de revenir doucement en arrière (sur les causes humaines du réchauffement climatique) sans ruiner leur carrière« . James A. Eden - Spécialiste en physique de l’atmosphère.

Billets associés : voir la rubrique « climat » dans la colonne de gauche.

Jo Moreau. (à suivre)

12:34 Publié dans climat | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : climat, réchauffement, politique, giec, consensus | |  Facebook |

Commentaires

C'est faux ... peut etre ces gens ont fait ses declarations avant l'exercise fait par la IPCC ... c'est de milliers de scientifiques specialisés qui ont relu tout les recherches+ont du cherchés tout les réponses sur les questions/objections formulés dans vos citations... les federations des scientifiques sont depuis lors formel: c'est l'homme et ca menace la vie et nous n'avons j'a 2012-2015-2020 - mois je garde 2012 - pour agir et atteindre la peak temperature sinon le permafrost se degele et toute la matiere organique en dessous commence a fondre=pourrir en biogas = CH4 = 23 fois plus isolant que le CO2 ... et alors on ne sait plus rien faire.
Toutes les reponses à toutes les objections cités: http://www.grist.org/article/series/skeptics/

Écrit par : Sven AERTS | 21/09/2009

Bonjour Sven,
C'est beau, la foi !
Une seule objection à votre post : aucune "fédération de scientifiques" (?) n'est formelle.
Les conclusions du GIEC elles-mêmes restent au conditionnel.

Écrit par : aldebaran | 22/09/2009

Il n'existe pas d"effet de serre atmosphérique car nous n'avons pas de plaque de verre sur la tête qui empêcherait la chaleur de s'envoler vers le cosmos. L'atmosphère fonctionne selon un système convectif dont la radiation est le moteur.
L'air chaud s'élève à partir du sol, se refroidit et devient lourd, et enfin redescend par son propre poids. Ceci s'appelle la pressiion atmosphérique.

Écrit par : de MARTIN Pierre | 15/05/2010

Il n'existe pas d"effet de serre atmosphérique car nous n'avons pas de plaque de verre sur la tête qui empêcherait la chaleur de s'envoler vers le cosmos. L'atmosphère fonctionne selon un système convectif dont la radiation est le moteur.
L'air chaud s'élève à partir du sol, se refroidit et devient lourd, et enfin redescend par son propre poids. Ceci s'appelle la pressiion atmosphérique.

Écrit par : de MARTIN Pierre | 15/05/2010

Les commentaires sont fermés.