Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

22/12/2009

EXIT COPENHAGUE: HEUREUX DENOUEMENT ?

La conférence-mammouth de Copenhague vient d’expirer dans la désolation unanime des médias européens, supporters sans nuances des hommes politiques qui avaient sur-engagé leur crédibilité dans un débat scientifique qui n’eut jamais lieu, car seule une vision politiquement orientée eut droit de cité.

On se croit revenu à une époque où les tribunaux de l’Inquisition décidaient de ce qui était conforme au consensus scientifique de l’époque, le reste étant frappé d’interdit.

Qu’avons-nous vu à Copenhague ? Une gigantesque foire animée par les écolo-bobos, largement minoritaires dans l’éventail politique mondial, mais emmenant dans leur sillage les politiciens de tous bords appâtés par la manne électoraliste verte, et par des ONG qui n’ont elles pas la moindre légitimité démocratique.

Il serait d’ailleurs intéressant de démonter les arcanes de ces alliances parfois contre nature, mais toujours financièrement juteuses pour certains acteurs de l‘ombre, et non des moindres.

De tous côtés, ce débat tronqué fut -et reste- l’occasion rêvée de culpabiliser au maximum les populations des nations industrialisées, rendues responsables une nouvelle fois de tous les maux de la Terre. Le discours de Paul Magnette fut un scandaleux exemple de cet état de fait, avançant à genoux et cagoule sur la tête et proclamant « c’est ma faute, c’est ma très grande faute ».

Ce discours nie la légitimité de centaines d’années de luttes pour un mieux-être des classes les plus défavorisées de nos populations, astreintes aux travaux les plus rudes à longueur d’années, suivies de luttes syndicales dures et violentes pour enfin atteindre un « way of life » à peu près convenable pour tous. Et bien, cela était criminel . Vous viviez mieux que vos ancêtres ? Honte sur vous ! Car même si vous ignoriez que votre comportement était condamnable, vous en êtes coupables. Alors, à vos poches, bande de con-tribu ables, qui redevenez taillables et corvéables à merci, afin d’atteindre les objectifs politiques et/ou financiers de quelques uns, d‘ici et d‘ailleurs.

Tout ceci sous le couvert d’une science univoque décrétée par le GIEC, organe onusien sourd et aveugle à tous ceux qui , nombreux, contestent un point de vue, qui d‘autre part est peut-être justifié -du moins en partie-. Ainsi, nous en sommes arrivés à une science sans contradiction ce qui est, convenons-en, inédit dans l’histoire humaine. Inédit mais pas étonnant quand on prend connaissance des manipulations auxquelles se sont livrées les tenants de cette hypothèse anthropique des modifications climatiques, révélations soigneusement occultées par les médias européens en général et francophones en particulier.

Curieux aussi de constater comment ces manipulations avérées sont partout retombées dans un oubli de bon aloi, quand, dans un retournement fabuleux, les coupables désignés d’un doigt accusateur sont devenus ceux-là même qui ont révélé ce scandale…

Alors, je devrais être satisfait de cet échec ? Pas du tout, car le débat scientifique contradictoire n’est pas prêt de reprendre droit de cité, et parce que tôt ou tard, nous voulant plus verts que verts, coupables et repentants dans un grand élan suicidaire, nous serons définitivement roulés dans la farine (oui, une farine verte…) par des pays lorgnant la suprématie économique mondiale .

Mon billet est outrancier ? Peut-être, Mais je ne pouvais réprimer ce coup de gueule…

Voir aussi autres billets dans la catégorie « climat ».

Jo Moreau

D’ ACCORD ? PAS D’ ACCORD ? LAISSEZ-MOI VOTRE COMMENTAIRE !!

21:12 Publié dans climat | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : climat, réchauffement, politique, giec, copenhague | |  Facebook |

Commentaires

bravo! tout à fait d'accord avec vous!

Écrit par : danielle v | 23/12/2009

bonjour
j'ai lu un article où modrikamen (du PP) tenait le même discours ! qui a plagié qui ?
Je vous souhaite à tous , présents ou à venir un joyeux Noël et une heureuse année 2010

Écrit par : jacqueslegrand* | 24/12/2009

Bonjour Jacques,
depuis le temps que je tiens le même discours (voir billets "climat" précédent dont entre (nombreux)autres http://belgotopia.blogs.lalibre.be/archive/2009/10/29/copenhague-approche-objectif-arnaque.html
)
et je ne suis pas le seul, je ne crois pas avoir copié sur Me Modrikamen, et je suis heureux par ailleurs qu'enfin un homme politique ose nager à contre-courant (je le suppose car je n'ai pas lu son discours.

Écrit par : aldebaran | 24/12/2009

La science ne se galvaude pas. La politique, oui.

Le GIEC a galvaudé des données scientifiques et trafiquée des conclusions de ses rapports pour arriver à l'objectif de semer la peur et la culpabilité et ainsi créer un nouvel ordre mondial où les riches deviendraient plus riches car ils contrôleraient le monde des crédules derrière l'écran onusien.

Déjà tous ces magnats de la finances ont placé leurs billes dans les industries vertes et attendent que le public soit taxé pour leur amener leur solution verte beaucoup plus coûteuse qui seront vendues avec des subventions étatiques.

Tant qu'au bourses du carbone, c'est la plus grande arnaque financière, Déjà les traders se sont emplit les poches en Europe et les bourses anglaise, canadienne ou américaine sont sous le contrôle de Al Gore par le biais de son Hedge Fund. Quand on regarde le CA du Chicago Climate Exchange (CCX) on découvre Maurice Strong prétendu leader environnementaliste, ancien président de Power Corporation, fiduciaire de la Fondation Rockefeller et qui a fait fortune avec la plus grosse faillite canadienne , celle de Dome Pétroléum dont il était le vice-président. Qui plus est, on retrouve sur le External Advisor Board, Rajendra K Pachauri, président du GIEC qui lui aussi attend la manne verte. Voilà comment des gens se font berner par la peur des catastrophes naturelles. Alors pas surprenant que Maurice Strong ait déclaré au sommet de Rio que les océans monteraient de 10 mètres et engloutirait des peuples. Il voulait faire peur làet les gens ont été manipulés.

http://www.centpapiers.com/maurice-al-le-chicago-climate-exchange/5378/

Personne n'empêchera un stunami, ni un volcan de faire éruption et encore moins de contrôler la force des vents et leur direction. On dépense des fortunes pour essayer de contrôler la nature. Maudit que l'homme devient prétentieux...

Écrit par : Fernand Trudel | 30/12/2009

Dans le contexte actuel,d'intoxication collective,toutes les "outrances" sont souhaitables.Certains vous reprochent de plagier Mordrikamen,comme si,le citoyen ordinaire était incapable de se forger une opinion sans gourou.Les sites où l'on peut trouver une information cohérente ne manquent pas,encore faut-il avoir gardé un esprit ouvert et critique,pour les consulter,et échapper au discours ambiant"politiquement correct".

Écrit par : panurge | 30/12/2009

Les commentaires sont fermés.