Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

22/12/2009

EXIT COPENHAGUE: HEUREUX DENOUEMENT ?

La conférence-mammouth de Copenhague vient d’expirer dans la désolation unanime des médias européens, supporters sans nuances des hommes politiques qui avaient sur-engagé leur crédibilité dans un débat scientifique qui n’eut jamais lieu, car seule une vision politiquement orientée eut droit de cité.

On se croit revenu à une époque où les tribunaux de l’Inquisition décidaient de ce qui était conforme au consensus scientifique de l’époque, le reste étant frappé d’interdit.

Qu’avons-nous vu à Copenhague ? Une gigantesque foire animée par les écolo-bobos, largement minoritaires dans l’éventail politique mondial, mais emmenant dans leur sillage les politiciens de tous bords appâtés par la manne électoraliste verte, et par des ONG qui n’ont elles pas la moindre légitimité démocratique.

Il serait d’ailleurs intéressant de démonter les arcanes de ces alliances parfois contre nature, mais toujours financièrement juteuses pour certains acteurs de l‘ombre, et non des moindres.

De tous côtés, ce débat tronqué fut -et reste- l’occasion rêvée de culpabiliser au maximum les populations des nations industrialisées, rendues responsables une nouvelle fois de tous les maux de la Terre. Le discours de Paul Magnette fut un scandaleux exemple de cet état de fait, avançant à genoux et cagoule sur la tête et proclamant « c’est ma faute, c’est ma très grande faute ».

Ce discours nie la légitimité de centaines d’années de luttes pour un mieux-être des classes les plus défavorisées de nos populations, astreintes aux travaux les plus rudes à longueur d’années, suivies de luttes syndicales dures et violentes pour enfin atteindre un « way of life » à peu près convenable pour tous. Et bien, cela était criminel . Vous viviez mieux que vos ancêtres ? Honte sur vous ! Car même si vous ignoriez que votre comportement était condamnable, vous en êtes coupables. Alors, à vos poches, bande de con-tribu ables, qui redevenez taillables et corvéables à merci, afin d’atteindre les objectifs politiques et/ou financiers de quelques uns, d‘ici et d‘ailleurs.

Tout ceci sous le couvert d’une science univoque décrétée par le GIEC, organe onusien sourd et aveugle à tous ceux qui , nombreux, contestent un point de vue, qui d‘autre part est peut-être justifié -du moins en partie-. Ainsi, nous en sommes arrivés à une science sans contradiction ce qui est, convenons-en, inédit dans l’histoire humaine. Inédit mais pas étonnant quand on prend connaissance des manipulations auxquelles se sont livrées les tenants de cette hypothèse anthropique des modifications climatiques, révélations soigneusement occultées par les médias européens en général et francophones en particulier.

Curieux aussi de constater comment ces manipulations avérées sont partout retombées dans un oubli de bon aloi, quand, dans un retournement fabuleux, les coupables désignés d’un doigt accusateur sont devenus ceux-là même qui ont révélé ce scandale…

Alors, je devrais être satisfait de cet échec ? Pas du tout, car le débat scientifique contradictoire n’est pas prêt de reprendre droit de cité, et parce que tôt ou tard, nous voulant plus verts que verts, coupables et repentants dans un grand élan suicidaire, nous serons définitivement roulés dans la farine (oui, une farine verte…) par des pays lorgnant la suprématie économique mondiale .

Mon billet est outrancier ? Peut-être, Mais je ne pouvais réprimer ce coup de gueule…

Voir aussi autres billets dans la catégorie « climat ».

Jo Moreau

D’ ACCORD ? PAS D’ ACCORD ? LAISSEZ-MOI VOTRE COMMENTAIRE !!

21:12 Publié dans climat | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : climat, réchauffement, politique, giec, copenhague | |  Facebook |

21/12/2009

CONSENSUS CLIMATIQUE AVEZ-VOUS DIT (7)

Suite n° 7

- « L’affaire du réchauffement climatique est déguisée comme de la science. Mais c’est de la propagande, pas de la science ». Paul Reiter - Spécialiste des maladies propagées par les insectes - Responsable de service à l’Institut Pasteur - ex collaborateur du GIEC.

- « La corrélation entre le réchauffement éventuel et l’augmentation de CO2 est particulièrement faible. L’énergie solaire et les mouvements océaniques sont bien plus importants dans ce processus ». Don Aitkin - PhD - ex vice-chancelier et président de l’université de Canberra.

- « Les fontes dramatiques des glaces de l’Arctique résultent plutôt des cycles naturels que du réchauffement climatique ». Vicky Pope - prévisionniste climatique au Hadley Center.

- « Le CO2 atmosphérique n’est pas la cause du réchauffement global. C’est le réchauffement qui est la cause de l’augmentation de CO2, et non le contraire ». Robert H. Essenhigh - PhD - professeur en préservation de l’énergie - Ohio State University.

- « L’activité humaine n’est pas responsable des changements climatiques, mais bien le cycle naturel. Les ordinateurs permettent à un mauvais modèle d’être précisément faux ». William Gray - PhD Sciences Géophysiques - Spécialiste des ouragans - Professeur émérite des Sciences Atmosphériques Colorado State University.

- « Il est impossible de prouver un réchauffement climatique en se fondant sur les calculs actuels. On pourrait tout aussi facilement prouver un refroidissement ». Bjarne Andresen - PhD - Physicien - Professeur au Niels Bohr Institute - Université de Copenhague.

- »La température moyenne de l’Antarctique n’a augmenté que de 0,4°C au XXe siècle, contrairement aux prévisions des modèles. La fonte des glaces dans l’Antarctique durant l’été 2008-2009 (oct à janvier) a été le plus bas jamais enregistré dans l’histoire des observations par satellite (env 30 ans). Andrew Monaghan - Chercheur au National Center for Atmospheric Research (NCAR).

- « Les phénomènes physiques associés au climat sont parmi les plus complexes qui soient, et la science ne sait pas dire grand-chose sur leur évolution future ». Christopher Essex - PhD - co directeur du programme de physique théorique - Western University (Ontario).

- « Le débat actuel au niveau mondial sur le réchauffement climatique est dénué de presque tout aspect scientifique et a été politisé. Un débat libre et ouvert serait bénéfique ». Madhav Khandekar - PhD - Météorologiste - ex chercheur en sciences de l’environnement du Canada.

- « Il n ’existe aucune preuve (…) que les activités humaines aient un quelconque effet sur le climat mondial. En outre, le prétendu consensus sur les émissions de CO2 n’a aucun fondement dans la réalité ». John Nicol - Physicien - Président Australia Climate Science Coalition - James Cook University (Australie).

- « Les récentes découvertes montrent que la Terre entre dans une période de refroidissement. Le gouvernement devrait agir avec beaucoup de prudence dans la question des ’bourses carbone’ « .  Owen McShane - Chargé de cours gestion stratégique et gestion des technologies - Auckland University.

- « Il n’est pas établi, comme le prétend le GIEC, que le CO2 soit responsable d’un quelconque réchauffement climatique. Les modèles utilisés par cet organisme sont incapables de simuler les variations de la couverture nuageuse ». Asmunn Moene - PhD - ex dirigeant du Centre de Prévisions - Institut météorologique norvégien.

(à suivre) 

Voir aussi les 6 compilations précédentes dans la catégorie « climat ».

Jo Moreau

17:52 Publié dans climat | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : réchauffement, giec, consensus, kyoto, copenhague, co2 | |  Facebook |

15/12/2009

QUELQUES ACTUALITES PARALLELES 15/12/2009

La fin de l’année approche, et petit à petit le calme s’installe dans l’actualité « parallèle » , aussi fagocitée par l’orgie médiatique suscitée par le sommet de Copenhague, dont ceux qui me font l’honneur d'une visite épisodique, savent ce que j’en pense…

- CHINE - Désormais, le maïs transgénique est entré officiellement dans sa phase de production industrielle. (Le Quotidien du Peuple - 03/12/2009)

- INDE - Le chef d’Etat Major de l’armée israélienne est en visite officielle en Inde. (Le Quotidien du Peuple - 07/12/2009)

- SOUDAN - Le Soudan est intéressé par le développement des relations avec la Russie qui est, avec la Chine, son principal partenaire. Le président soudanais Al Béchir a hautement apprécié l’activité du groupe d’aviation russe au Soudan. (Ria Novosti - 09/12/2009)

- RUSSIE - Un échec américain en Afghanistan serait très préjudiciable à la Russie et à ses partenaires au sein de la CEI, l’Afghanistan restant la source principale de menaces terroristes sur ces pays. Toutefois, une collaboration russe avec la coalition internationale ne pourrait être inconditionnelle. (Kommersant 09/12/2009)

- TURQUIE - L’armée turque a mené une action militaire contre les Kurdes du PKK, conjointement avec l’armée iranienne. (LCI - 10/12/2009)

- RUSSIE - Deux bombardiers stratégiques russes ont effectué une patrouille au-dessus des océans Arctique et Pacifique. Ils ont été escortés par des chasseurs F15 et F4 de l’OTAN. (Ria Novosti 10/12/2009)

- CHINE - La Chine s’engage à renforcer les encouragements à la consommation, notamment dans le secteur automobile et électroménager. (Le Quotidien du Peuple - 11/12/2009)

- SYRIE - Les ministres des affaires étrangères syrien et turc ont appelé au renforcement des liens entre la Turquie et le monde arabe. (Guysen International 15/12/2009)

- BOLIVIE - L’Amérique latine constituera le second Vietnam des USA si le gouvernement des Etats-Unis poursuit son agression militaire dans la région, a déclaré le président bolivien Evo Morales. (Chine Nouvelle -15/12/2009)

Aldebaran

22:30 Publié dans International | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualité, monde, international, médias | |  Facebook |

14/12/2009

DU BON USAGE D'UN BLOG

Un joyeux coco est dernièrement intervenu sur mon blog, afin de contester mes textes, ce qui est son droit le plus strict, et amener à la discussion, ce qui est le but de tout blog normalement constitué…

Là où ça ne va plus, c’est lorsque après un échange assez long d’arguments, il me demande sur un ton comminatoire de me justifier, sur ce qui au départ constitue la simple signification d’un mot conforme aux dictionnaires de la langue française. Sur ce, je ferme les commentaires sur ce billet.

Profitant d’autres sujets, il revient à la charge, et il me semblait que nos échanges étaient revenus au minimum de courtoisie à attendre entre gens de bonne volonté, quoique je trouvais assez étrange que pour ce faire, il utilisa 3 pseudos différents depuis nos premiers échanges .

Que nenni.

Ne voilà-t-il pas que notre coco se manifeste sur un blog tiers, sur lequel j’interviens très épisodiquement, pour relancer le débat d’une façon assez décousue, et ensuite , bien plus grave, usurper mon identité et celle d’un autre intervenant pour tenter de me discréditer aux yeux de tous, par le biais de textes soi-disant écrits par moi.

Assez remarquable : il me reproche d’utiliser un pseudo sur mon blog, et un deuxième sur le blog tiers, alors que lui-même en utilisera au total quatre, sans compter les deux usurpations d’identité.

Il s’agit là de faits assez graves et condamnables pour que je me vois obligé de l’aviser que -bien sûr- il n’est plus le bienvenu sur mon blog, mais que plus ennuyeux, je suis désormais obligé de modérer les commentaires.

Je suis certain que les intervenants futurs comprendront mes raisons.

Complément du 15/12 : tous les commentaires hors sujet seront supprimés, ainsi que ceux comportant des liens vers d'autres sites. Je suis responsable du contenu de ce blog, et je n'ai pas toujours le temps de vérifier que les liens proposés sont "cleans" aussi bien politiquement que moralement. D'autre part, je crois les intervenants assez "à niveau" que pour argumenter eux-mêmes ...

Vraiment désolé d'en arriver là !

Jo Moreau

10:32 Publié dans Autres | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : blog, usurpateur, politesse, commentaires | |  Facebook |

10/12/2009

LE PERMIS A POINT, UNE FAUSSE BONNE IDEE

Monsieur Etienne Schouppe, secrétaire d’Etat à la mobilité, vient de nous promettre le permis à point pour janvier 2012, celui-ci étant selon lui dissuasif dans l’optique d’une diminution des accidents de roulage.

J’ai -au départ- une position iconoclaste concernant le permis de conduire. Autant j’estime indispensable la licence d’apprentissage, soit la connaissance du code de la route qui doit constituer la base du permis, autant je considère l’examen pratique comme inutile, sauf bien entendu pour les bénéficiaires de la ponction d’argent dans le portefeuille des candidats, bien souvent appelés à recommencer plusieurs fois une épreuve qui ne prouve rien, sauf la capacité du candidat à dominer son stress devant un examinateur, ou d’avoir assimilé toutes les subtilités de la manœuvre de créneau.

D’autre part, une certaine catégorie d’usagers est dispensé de ces formalités coûteuses, je veux parler des conducteurs de véhicules dits « sans permis », dont chacun peut cependant apprécier la dangerosité sur nos routes.

Le permis de conduire ne constitue nullement une garantie de parfaite maîtrise du véhicule en toutes circonstances, ce qui inclut en premier lieu le fait de savoir se maîtriser soi-même devant les « agressions » en tous genres auxquelles on est confronté dans la circulation quotidienne , ou de sa capacité à refouler les désirs de puissance ou d’affirmation de soi qui satisfassent l’égo des nouveaux conducteurs (mais pas exclusivement …).

La possession du permis de conduire, tel qu’il est aujourd’hui, me parait un droit inaliénable et définitif, au même titre que la carte d’identité, dans ce qu’il n’est qu’un simple preuve de la connaissance du code de roulage. D’autre part, l’organisation de la vie contemporaine fait que l’usage d’un moyen de déplacement personnel est devenu indispensable pour une grande majorité de citoyens, que ce soit dans la vie professionnelle active -ou simplement pour se rendre à son lieu de travail-, ou dans tous les déplacements de la vie privée. Sa seule limite de validité devrait se trouver dans l’âge avancé du conducteur, amené alors à prouver par des tests physiques ou psychologiques et à intervalles réguliers, sa capacité à maîtriser un véhicule, ou comme cela est déjà appliqué, une validité limitée à certaines zones géographiques. La suppression du permis amènerait, pour une large frange des usagers, soit à l’obligation de continuer malgré tout à user de son véhicule en toute illégalité, soit au trafic des points, l’expérience de ce qui se passe à l’étranger en fait foi…

Une autre piste pourrait être, pour les nouveaux conducteurs, une modulation du permis de conduire à des véhicules d’une puissance très limitée pendant une période à convenir. On peut évidemment se tuer (ainsi que ses passagers) au volant d’une Twingo, mais un jeune conducteur au volant d’une BMW risque d’avoir un comportement dicté par le type de véhicule, surtout aux yeux des copains et copines…Cela pose évidemment pas mal de problèmes, comme l’utilisation du seul véhicule familial, mais il faut savoir ce que l’on veut…

Alors, le permis à point, pour quoi faire ?

Je n’y suis pas opposé, à condition qu’il ne débouche pas sur un retrait pur et simple . On pourrait imaginer une gradation des peines en fonction du nombre de points perdus en tenant compte cependant des kilomètres parcourus.

Et surtout, pour les fautes particulièrement graves et volontaires, la saisie définitive du véhicule au profit de l’Etat, quel que soit le propriétaire du véhicule impliqué. Cela pourrait conscientiser aussi bien le propriétaire quant au profil de celui à qui il confie ce véhicule, qu’à l’utilisateur qui a toujours l’obligation de restituer le bien dont il a l’usage dans l’état où il l’a reçu, ou sa contrepartie financière. J’entends par fautes particulièrement graves et volontaires une conduite accidentogène (surtout pour les tiers) sur une certaine période de temps ou d‘espace, soit une vitesse que je qualifierais d’aberrante, ou encore un niveau d‘alcoolémie -ou état équivalent- manifestement exagéré.

Cela nécessiterait aussi une définition spécifique aux délits affectant la circulation, de la notion de « faute grave » qui, comme chacun sait, ne peut être exclusivement opposée qu’à l’auteur de cette faute.

Voilà, je ne suis sûrement pas de ceux qui considèrent les transgressions au code de roulage comme mineures, au vu du nombre des victimes annuelles. Je trouve d’ailleurs particulièrement étonnante la diffusion radio des emplacements de radars, et j’attends avec impatience des avis semblables par exemple des bureaux de poste faisant l’objet d’une surveillance policière ponctuelle, en guise de mise en garde aux candidats hold-upers….

Jo Moreau

D’ ACCORD ? PAS D’ACCORD ?? LAISSEZ-MOI VOTRE COMMENTAIRE !

16:30 Publié dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : circulation, permis de conduire, véhicule | |  Facebook |

08/12/2009

CONSENSUS CLIMATIQUE AVEZ-VOUS DIT (6)

Suite 6

- « Le facteur principal influençant le climat est l’activité solaire, et non les gaz à effet de serre ». Willie Soon - PhD - Astrophysicien - Harvard Smithsonian Center for Astrophysics.

- « L’activité humaine a un impact négligeable sur le climat, par rapport à l’activité solaire ». Henrik Svensmark - physicien - directeur du Center for Sun Climate Research - chercheur au Centre danois de la Recherche Spatiale.

- « Les gaz à effet de serre ne peuvent pas créer le moindre réchauffement climatique (…) Si réchauffement il y a, il ne peut provenir que de causes naturelles (…) sans que l’homme en soit responsable ». Miklos Zagoni - physicien - chercheur en science de l’environnement.

- « Les changements climatiques ont une origine principalement naturelle. Il n’y a aucune preuve d’une hypothèse catastrophiste due à l’activité humaine ». Willem de Lange - PhD - Professeur département des sciences de la Terre et des Océans - Université Waikato (New Zealand).

- « Quiconque déclare que le débat (sur le réchauffement climatique) est clos, et que les conclusions sont définitives, a une approche fondamentalement non scientifique ». Pal Brekke - Physique solaire - senior adviser du Norwegian Space Center.

- « Le réchauffement climatique a maintenant quitté le débat scientifique pour devenir une religion. L’ensemble des fonds destinés à la recherche sont canalisés dans la promotion de l’alarmisme climatique ». Bruno Wiskel - géologue université Atlanta - ex signataire du protocole de Kyoto.

- « Les modèles climatiques ne débouchent sur aucune preuve établie et vérifiable sur une issue dramatique de changement climatique. Rien ne prouve que les coûteuses mesures proposées auront un effet significatif sur le climat ». William JR Alexander - professeur émérite génie civil et bio systèmes université Pretoria - ex membre du comité scientifique de l’ONU sur les catastrophes naturelles.

- « Environ 2/3 des orateurs (du congrès international de géologie 08/2008) exprimaient un rejet complet des conclusions du GIEC. Ceci a été un choc pour moi. Je n’avais pas conscience qu’ils étaient si nombreux ». Charles Hall - Suny College of Environnemental Science - State University of New York.

- « Je fais allusion à l’arrogance, au refus du débat, aux mensonges éhontés, à la défense insensée d’une science falsifiée et à la politisation qui règnent au GIEC ». Roger Cohen - Physicien - Membre American Physical Society.

- « Il y a aujourd’hui un parti-pris écrasant dans les médias concernant le réchauffement climatique. Toutes les catastrophes naturelles sont aujourd’hui rattachées à ce réchauffement, peu importe la plausibilité des faits ». David Deming - PhD - Professeur géophysique - Université Oklahoma.

- « Toute la théorie sur l’influence humaine sur le réchauffement global, et ses conséquences scientifiques, politiques et économiques, est basée sur les études de carottes glaciaires qui donnent une fausse image des niveaux de CO2 atmosphérique ». Zbigniew Jaworowski -ex président du laboratoire central des Nations Unies sur les effets radiologiques.

Voir autres billets semblables dans la catégorie « climat ».

Jo Moreau

20:41 Publié dans climat | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : climat, réchauffement, politique, giec, copenhague | |  Facebook |

04/12/2009

LA PEUR DES MINARETS, ou la réalité en face.

Voilà nos braves Suisses traînés dans la boue par la presse bien-pensante à travers l’Europe. Tous les amalgames de propagande ont été sortis des placards, le plus pernicieux étant que les Suisses ont voté contre la liberté religieuse, certains éditorialistes n’hésitant pas, pour la cause, à confondre mosquée et minaret.

Cet avatar prend bien entendu place dans un vaste débat, non pas de l’immigration en tant que telle, mais de la tentative d’une partie des immigrés d’imposer leur vision de la société et leur système de pensée dans notre environnement et dans nos consciences.

Quoiqu’on en pense, le monde se retrouve aujourd’hui face à une dualisation qu’il a déjà connue au début de la guerre froide. De nos jours, nous voyons d’un côté un amalgame de pays, d’organisations terroristes ou politiques et de mouvements religieux qui tendent vers un but ultime soit l’instauration d’un régime totalitaire au nom d’un islam dévoyé; et de l’autre le reste du monde y compris les pays musulmans dits modérés.

Cette mouvance a déjà atteint ses objectifs dans plusieurs pays, et est en passe de réussir dans plusieurs autres.

Alors, je me suis souvenu du fameux discours « Nous avons peur » prononcé par P.H. SPAAK en 1948 devant les Nations Unies , et je m’aperçois qu’en changeant seulement quelques mots, il peut parfaitement coller aux réalités d’aujourdhui : d’un côté des idéaux porteurs de valeurs humanistes, de l’autre une rigueur religieuse fondamentaliste et totalitariste n’ayant plus connu d’évolution depuis le moyen-âge.

Je réfute donc toute accusation de racisme, car il s’agit d’un combat d’idées prenant ses sources dans une idéologie transversale qui ne connait plus ni races ni frontières quant à ses adhérents, trouvant sa justification et ses alliés dans divers mouvements qu’on aurait pu croire opposés à ce type de pensée, et débouchant sur les affrontements terroristes ou militaires tels que nous les connaissons désormais.

Et de cela, je constate que les valeurs que nous voulons véhiculer, les valeurs que nous véhiculons sans le savoir, comme Monsieur Jourdain faisait de la prose, en le sachant tellement peu que nous avons le tort de ne plus le proclamer.

Ces valeurs sont la tolérance, soit aussi la capacité de comprendre le point de vue d’autrui, nous voulons la liberté, la libre circulation des hommes et des idées, nous voulons bâtir une société basée sur la possibilité de nous réunir librement, de penser et d’écrire (y compris des erreurs), nous voulons le respect de la dignité de l’Homme, nous voulons la démocratie, nous voulons un état séparé de toute ingérence religieuse.

Et ces valeurs ne sont pas négociables.

Nous nous trouvons face à un système de pensée qui nie toutes ces valeurs, au nom d’une rigueur absolue basée sur un texte écrit il y a plus de 1400 ans, et qui a la prétention de s’imposer au monde entier par l‘intimidation et la violence, et encore une fois en premier lieu à l’ensemble des musulmans qui sont à l'heure actuelle leurs principales victimes.

Alors, pour paraphraser Spaak : oui, les Suisses ont peur, et nous avons tous peur devant un avenir que certains voudraient nous imposer.

 Pas une peur de lâches, mais une peur permettant la prise de conscience et des réactions mesurées et appropriées. « Il n’est pas trop tard, mais il est temps ».

http://fondationspaak.org/index.php?pgid=10

Jo Moreau

Les commentaires sont autorisés, pour autant qu’ils ne comportent aucun caractère raciste envers quelque communauté que ce soit.

18:09 Publié dans immigration | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : islamisme, politique, valeurs européennes, terrorisme, immigration | |  Facebook |

02/12/2009

QUELQUES FAITS D'ACTUALITE RECENTE...(5)

Pas grande chose se mettre sous la dent cette quinzaine dans l‘actualité « parallèle » , mais je vous le livre quand même… -

- RUSSIE - Les forces armées russes seront rééquipées entre 2011 et 2020. Cela concerne jusqu’à 90% des équipements. La Russie envisage aussi d’élargir sa présence navale dans le monde. (RIA Novosti 16.11.2009) -

- SYRIE - Damas refuse de faire la lumière sur le site nucléaire d’Al Kibar, détruit en 2007 par l’aviation israélienne, et qui pourrait être en cours de reconstruction. (RIA Novosti 16/11/2009)

- ISRAEL - Le général Yaïr Naveh appelle à éradiquer l’insubordination des rangs de Tsahal. Ceci après le refus de quatre soldats de détruire des habitations illégales de l’implantation de Negoubot. Nethanyaou appelle à la plus grande rigueur contre les actes d’insubordination. (Guysen International 17/11/2009)

- CHINE - La Chine est appelée à remplacer l’Europe comme le plus important partenaire de la coopération avec l’Afrique. La part la plus importante actuelle est l’importation par la Chine de bois et de pétrole. (Le Quotidien du Peuple 17/11/2009)

- GHAZA - Le Hamas déclare qu’il ne négociera jamais avec Israël. Le Hamas dispose d’une force armée de 15000 hommes dans la bande de Ghaza. (Chine Nouvelle 17/11/2009)

- SOUDAN - Des dizaines de morts dans des affrontements ethniques au Sud Soudan. Ces derniers mois, on compte plus de 2000 morts et 250.000 personnes déplacées supplémentaires. (Chine Nouvelle 19/11/2009)

- RD CONGO - Plus de 43.000 enfants travaillent dans les mines, et ce pays compte plus de 2 millions de personnes déplacées, selon l’ UNICEF. (Chine Nouvelle 19/11/2009)

- RD CONGO - Les combats interethniques ont repris dans la Province de l’Equateur, amenant en une semaine plus de 25.000 réfugiés au Congo Brazzaville. (Chine Nouvelle 21/11/2009)

- LIBAN - Le nouveau gouvernement libanais a décidé que le Hezbollah, qui est une de ses composantes, pourra conserver ses armes, en opposition avec la résolution 1701 de l’ONU. (Le Quotidien du Peuple 25/11/2009)

- ISRAEL - (En réponse au paragraphe précédent) - Israël prévient qu’une action militaire qui serait entreprise ne se limiterait plus au seul Hezbollah, mais se ferait en conséquence contre l’Etat libanais. (Guysen International )

Aldebaran.

18:04 Publié dans International | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique, actualité, international | |  Facebook |