Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

23/01/2010

OPEL ANVERS : LA DEMISSION DES ELITES

La fermeture de l’usine d’Opel à Anvers n’est qu’un épisode supplémentaire de la grande désindustrialisation de l’Europe, continent en voie de régression -au même titre d’ailleurs que les USA à un degré toutefois moins visible-.

On peut en effet prédire à moyen terme la disparition quasi complète de toute industrie lourde ou manufacturière de notre continent, ou plutôt sa délocalisation vers des pays émergents, nettement plus compréhensifs quant au bien-être d’une main-d’œuvre employée souvent à la limite de l’esclavage.

Cette délocalisation massive a été rendue possible par les accords de l’OMC, débouchant sur une mondialisation exclusivement profitable aux seuls financiers, propriétaires d’entreprises dont-ils ne soupçonnent même pas le fonctionnement, et desquelles ils ponctionnent des profits maximum, quels que soient les moyens et sans aucun égard pour les pays qui ont favorisé leur développement, et à fortiori pour leurs populations.

Ce processus est parfaitement en phase avec l’idéologie financiériste actuelle, soit la confiscation systématique par quelques uns de la richesse mondiale, sans aucun return vers ceux à qui ils sont -en partie du moins- redevables.

Ceci n’a plus rien à voir avec le libéralisme, du moins « mon » libéralisme qui s‘oppose à l‘oppression de l‘individu, et ce n’est plus non plus du capitalisme, soit la fourniture aux entreprises des capitaux nécessaires à leur développement.

Cette hystérie de l’accaparement des richesses se fait avec la complicité du monde politique, dont aucun composant n’a le courage ou la volonté de s’opposer fermement et sans concession à cette vision dévoyée du fonctionnement de l’économie mondiale. Il faudrait évidemment une stature à la mesure du défi, qui se situe à un autre niveau que l’avenir de BHV.

Ils feignent de considérer ces délocalisations comme inéluctables, dans le respect des accords signés.

Aucun accord, aucun traité n’est éternel. Maintenant que nous pouvons réaliser leurs conséquences néfastes et même fatales pour notre conception de la société, il est du devoir impérieux des états européens de dénoncer ces accords, et nos hommes politiques doivent se réapproprier leur fonction essentielle : la protection du bien-être des populations qui les ont élu, qui découle du maintien d‘une activité économique puissante. Cela n’est évidemment concevable qu’au niveau de l’Union Européenne.

Voir à ce sujet : http://belgotopia.blogs.lalibre.be/archive/2009/05/11/eur...

La dénonciation des accords de l’OMC et la conception saine d’une réelle concurrence fondée sur une recherche d’équivalence des systèmes sociaux au niveau mondial, est la seule voie qui puisse renverser la vapeur et mettre un terme à la paupérisation inéluctable de nos populations. Rappelons-nous les chiffres de Monsieur Defeyt : 750.000 personnes sont sans emploi en Belgique, quel que soit le vocable sous lequel on les classe, et ce chiffre ne pourra que croître.

Il faut avoir le courage de dire tout haut ce que chacun sait ou soupçonne : sans une révision radicale de notre politique commerciale et industrielle, et de notre vision du commerce mondial, nous ne serons bientôt plus en état de payer les allocations sociales , que ce soient les indemnités de chômage ou les pensions, faute de financements suffisants.

Il faut aussi réinventer le libéralisme et le capitalisme, à mon avis seuls capables de garantir une évolution dynamique de nos sociétés, mais certainement pas dans leurs dérives hallucinantes actuelles…

Jo Moreau

D’ ACCORD ? PAS D’ ACCORD ?? LAISSEZ-MOI VOTRE COMMENTAIRE !

17:48 Publié dans International | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : économie, belgique, mondialisation, délocalisation, chomage | |  Facebook |

Commentaires

trop tard jo..trop tard...la belgique disons la wallonie fut il y a 100 ans la 2 eme puissance économique mondiale car il y avait des entrepreneurs
y a t'il encore des dulait(acec)-boël(des usines g.boël)-solvay(idem) et tous les autres ?
Il ne reste qu'un requin financier du nom d'albert frère !!
tout est devenu technocratie-particratie-gugusserie à l'image de qui vous savez
Faut avoir le courage de faire table rase , élaguer l'emprise néfaste des syndicats et du politique...ment incorrect

Écrit par : jacques legrand | 24/01/2010

Bonjour Jacques, Il n'est jamais trop tard si la volonté politique est présente, ce qu'elle n'est évidemment pas.
Les personnalités que tu cites ont disparu en même temps que le capitalisme entrepreneurial, avalés par les financiéristes. Et bien entendu personne n'est tenté aujourd'hui de tenter l'aventure dans les conditions de l'économie mondiale que nous connaissons...

Écrit par : aldebaran | 25/01/2010

ah le mot est lâché ! si la volonté politique..
Notre petite belgique peut grâce à son tissus de petites pme créer de 75à80%* des emplois , c'est prouvé noir sur blanc et admis par tous..politico tocard compris mais voila , cette vache à lait , il faut la traire jusqu'à la dernière goutte pour satisfaire la folie de la particratie et son cortège de parvenus

* actuellement ça tourne vers les 55%

Écrit par : jacques legrand | 25/01/2010

Les commentaires sont fermés.