Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

25/03/2010

CONSENSUS CLIMATIQUE, DISIEZ-VOUS (11)

Suite n° 11

- « Il est absurde de mettre (le réchauffement climatique) sur le dos du seul CO2. L’urbanisation, l’évolution de l’utilisation des terres, la déforestation, le volcanisme, l’activité solaire ont une influence beaucoup plus importante pour l’évolution du climat ». Harry Priem - PhD - Professeur émérite de géologie planétaire et de géophysique Universtité d’Utrecht (NL) - ex directeur du Netherlands Institute for Isotope Geosciences.

- « Le rôle du soleil dans les changements climatiques est grandement sous-estimé. Il existe bien une forte corrélation entre l’activité solaire et le climat ». Bas Van Geel - PhD - Paléobiologiste - Institut de la Biodiversité Université d’Amsterdam (NL).

- « Dans les débats publics sur les changements climatiques, on ignore la question fondamentale : qu’est-ce qu’un climat normal ? Je ne peux accepter l’idée que le réchauffement global soit causé par une origine humaine ». Brian Prat - PhD - Sédimentologiste - Paléontologue dept des Sciences Géologiques University of Saskatchewan (Canada)

- « Le climat est un système très complexe. Il n’y a aucune preuve que les changements climatiques soient causés par l’activité humaine ». Al Pekarek - PhD - Professeur associé de Géologie et Sciences Atmosphériques - St Cloud State University (Minnesota).

- « Il n’est pas établi que l’augmentation de CO2 atmosphérique provoque un réchauffement climatique perceptible, et ce n’est certainement pas accepté par la majorité des scientifiques ». Garth W Paltridge - PhD - Physicien de l’atmosphère - Professeur émérite et ex directeur de l’Institut des Recherches de l’Antarctique et de l’Océan Pacifique - Université de Tasmanie (AUS)

- « La machine de propagande du GIEC est somptueuse. Il devient de plus en plus difficile d’obtenir des crédits de recherche si on ne s’affirme pas en faveur des thèses du réchauffement climatique dû à l’homme ». Cliff Ollier - PhD - Géologue - Professeur émérite Ecole des Sciences de la Terre - University of Western (AUS)

- « Le système climatique comprend toute l’atmosphère, les océans, les terres émergées, les systèmes glaciaires et l’influence solaire. Les modèles actuels ne sont pas capables d’une projection correcte ». James J O’Brien - PhD - Professeur émérite de Météorologie et Océanographie - Florida State University.

- « Le GIEC rejette tous les modèles non-conformes aux leurs. Nous sommes face à un scandale scientifique profond ». Peter Stilbs - PhD - Professeur de Chimie Physique - Institut Royal de Technologie - Stockholm (Suède).

- « Aucune corrélation n’est prouvée entre les modifications de la température moyenne mondiale et la moyenne de CO2 atmosphérique ». Dirck Thoenes - PhD - Professeur émérite d’ingéniérie et chimie - University of Technology - Eindhoven (NL)

- « L’élément déterminant de notre climat est le soleil. En analysant les cycles des taches solaires, certains astrophysiciens prédisent un refroidissement plutôt qu’un réchauffement, et les conséquences en seraient bien pires ». Gerrit Van der Lingen - PhD - Géologue - Paléoclimatologue.

A suivre.

Voir les 10 listes précédentes dans la catégorie « climat ».

Jo Moreau.

14:00 Publié dans climat | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : climat, réchauffement, politique, giec, copenhague | |  Facebook |

16/03/2010

QUELQUES ACTUALITES PARALLELES 15/03/2010

Quelques faits d’actualité récente qui m’ont interpellé à un titre ou un autre, et qui n’ont pas ou peu reçu d’écho dans nos médias nationaux.

- CHINE - Le budget militaire de la Chine s’élèvera en 2010 à 78 milliards d’ US dollars. Ceci ne comprend pas les achats d’armements à l’étranger. (Kommersant -Moscou- 05.03.2010)

- RUSSIE - La prochaine crise mondiale viendra dans 10 ans et sera géopolitique. Le modèle libéral sera définitivement du passé, et la nouvelle économie verra plus de contrôle de l’Etat, et sera empreinte de nationalisme. (Vedomosti -Moscou- 10.03.2010)

- ARCTIQUE - Le plateau continental de l'Arctique, riche en hydrocarbures, sera partagé conformément à la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982, a déclaré mercredi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov. Les cinq pays riverains de l'océan Glacial arctique (Canada, Danemark, Etats-Unis, Norvège et Russie) ont signé la déclaration d'Ilulissat (Groenland), confirmant que la Convention de 1982 est la base de leurs rapports, y compris en ce qui concerne la délimitation des frontières et le partage du plateau continental, a rappelé le ministre. (Ria Novosti 10.03.2010)

- AFRIQUE - La Banque Mondiale et la Chine ont entamé des discussions pour l’établissement en Afrique de zones industrielles et d’usines chinoises, au vu du faible coût de la main-d’œuvre locale. (Le Quotidien du Peuple 12.03.2010)

- CHINE - La Chine publie un rapport sur les violations des droits de l’Homme aux USA, qu’elle critique pour avoir utilisé les droits de l’Homme pour s’ingérer dans les affaires intérieures d’autres pays au profit de ses propres intérêts. (Chine Nouvelle 13.03.2010)

-CHINE - Le groupe automobile chinois GEELY va finaliser l’achat de la marque automobile VOLVO avant fin mars. (Le Quotidien du Peuple 13.03.2010)

-INDE - L’Inde et la Russie signent 19 accords de coopération défensive, nucléaire et spatiale. Les deux pays développent ensemble un nouveau chasseur de la 5e génération. (Chine Nouvelle 13.03.2010)

- ISRAEL - Le président brésilien Lula entame une visite officielle en Israël et en Cisjordanie. (France 24 - 15.03.2010)

Autres billets similaires dans la catégorie « International »

Aldebaran

18:37 Publié dans International | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualité, monde, international, médias | |  Facebook |

14/03/2010

JEAN FERRAT ET LA SPIRALE TOTALITAIRE

Dans tous les commentaires sur la mort de Jean Ferrat, il serait bon d’y associer Louis Aragon, auteur des textes de plusieurs de ses chansons . Si comme beaucoup, j’ai aimé certaines chansons de Ferrat, et si je possède un recueil d’admirables poèmes d’Aragon, je n’oublie pas que ces hommes, parmi tant d’autres, ont milité en faveur d’un mouvement politique et magnifié un pays totalitaire, dont les crimes parmi sa propre population ou celles des pays qu’il maintenait par la force sous sa domination, se sont soldés par des procès grossièrement truqués, la déportation de pans entiers de la société et en définitive des millions de morts.

Il ne faut pas oublier cette complicité avec l‘URSS, qui finit par imploser sous le poids des réalités.

En d’autres temps et d‘autres lieux, une telle attitude a valu la mort à beaucoup d’intellectuels à la libération, pour leur engagement aux côtés des nazis.

La responsabilité des intellectuels et des artistes qui s’engagent dans un combat politique ou idéologique est énorme. Ils possèdent une arme souvent décisive : leur rayonnement et leur talent. Ils entraînent dans leur sillage un grand nombre d’admirateurs, dont beaucoup ont payé leur aveuglement au prix de leur vie, au service ou sous l’uniforme de l‘ennemi lors de la seconde guerre mondiale.

Je comprends parfaitement qu’on puisse exalter les valeurs de solidarité et de justice sociale que prétendait véhiculer le communisme, je rejette le soutien absolu et sans réserve qui fut apporté à un pays totalitaire, qui utilisa la corruption de ces valeurs. En réalité, cette élite était parfaitement au courant des dérives sanglantes causées au nom de cette idéologie falsifiée, mais refusait de voir l‘évidence, ou pire encore refusait de reconnaître leur erreur dans une pathétique fuite en avant. Seule une petite minorité devait finalement s’en distancier non sans déchirement, mais il fallut pour cela des interventions armées violentes dans les pays « frères ».

Certains me reprocheront de mettre nazisme et communisme sur un même pied. Je crois qu’en effet, elles sont parfaitement comparables.

Les idéologies « théoriques » portent en elles le ferment de leurs excès totalitaires, indispensables pour forcer la concrétisation de l’idéal qu’elles promettent. Le national-socialisme avait clairement annoncé la couleur, au travers de mein Kampf, et nul ne pouvait invoquer la divine surprise. Il ne fallait pas être grand clerc pour percevoir dans les textes, les excès auxquels l’ idéologie communiste appliquée mènerait immanquablement.

Aujourd’hui à nouveau, certaines idées dangereuses pointent le bout du nez dans des théories économiques radicales qui, sous couvert de liberté sans limites, sont en fait parfaitement oppressives. Et je ne parle pas de la radicalisation du discours religieux.

Il n’est pas confortable de refuser le piège du suivisme, et de se forcer d’avoir constamment à l’esprit la phrase d’André Gide : « Croyez ceux qui cherchent la vérité, doutez de ceux qui la trouvent ».

D’ACCORD ? PAS D’ ACCORD ?? LAISSEZ VOTRE COMMENTAIRE !!

Jo Moreau.

16:36 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : politique, totalitarisme, communisme, dictature, idéologie | |  Facebook |

11/03/2010

TOYOTA, LE NUCLEAIRE ETC..,

Le rappel de millions de véhicules par TOYOTA, PSA, ISUZU, HONDA, NISSAN -et j’en passe- est révélateur d'une évolution inquiétante, soit la baisse dramatique de la qualité des produits actuellement mis sur le marché, conséquence de la recherche effrénée de profits de plus en plus gigantesques, ou de la simple survie des entreprises concernées.

Pour se limiter au marché automobile :

ISUZU rappelle des camions au Japon, fonctionnant au gaz naturel. Une fuite de gaz peut provoquer un incendie. Rappel aussi des 4X4 Trooper pour un problème d’injecteurs. Le Trooper est un clone de l’Opel Frontera.

NISSAN rappelle 540000 véh . Défaut notamment d’axe de pédale de frein, et de jauges à carburant fabriquées en Chine par une co-entreprise de Solvay, Inergy Automotive System.

HONDA : airbag défectueux et lève vitres électrique pouvant provoquer un court-circuit.

TOYOTA et PSA (Peugeot 107 ET Citroen C1) pour des problèmes de pédale de frein , quoique certains mettent en cause l’électronique du véhicule. La pédale de frein est fabriquée par l’américain CTS, qui a toutefois des usines à Taiwan notamment. Les Peugeot 107 et Citroen C1 sont des clones de la Toyota Aygo, tous véhicules construits da ns l’usine Toyota de Kolin, en République Tchèque.

Il faut savoir que les marques automobiles ne sont en fait devenues que des assembleurs. Pour les marques françaises par exemple, on estime que seules 40% des pièces sont directement produites par elles, le reste étant des composants fabriqués par des firmes étrangères, souvent asiatiques, qui fournissent plusieurs marques. Comme toutes les entreprises industrielles, elles sont soumises à des impératifs de prix et de délais de plus en plus contraignants, qui finissent par transparaître sur la qualité et la fiabilité des composants fournis.

Inutile d’encore parler, dans ce cas de « traçabilité » , à l’heure où même des modèles de véhicules ou de moteurs deviennent communs à plusieurs marques.

Cette évolution (régression ?) se retrouve ainsi dans la fabrication de beaucoup de produits manufacturés, notamment l’électro-ménager, et l’informatique.

Pour ce dernier poste, les choses deviennent toutefois nettement plus inquiétantes, à l‘heure où il est question de la prolongation de la vie des centrales nucléaires.

Il se pose en effet un problème de vieillissement des salles de contrôle de ces centrales. La majorité des composants électroniques ou électromagnétiques utilisés pour piloter les réacteurs datant des années 70 ou 80, ils sont non seulement devenus obsolètes, mais les techniciens récemment engagés ne connaissent pas grand-chose à leur maniement ou à leur maintenance.

Or leur remplacement par des systèmes tout informatisé de dernière génération pose de gros problèmes, car le cycle de vie de ces nouveaux systèmes sont de plus en plus courts, et leurs composants (pièces détachées) disparaissent tout aussi rapidement du catalogue. Cela pose de sérieux problèmes de gestion des stocks aux gestionnaires de ces centrales. D’autre part, même les fabricants de ces nouveaux composants (également asiatiques pour la plupart) ne connaissent pas leur évolution face à la chaleur ou aux rayonnements. Enfin, le problème le plus grave est leur qualité sans cesse déclinante. (Source: Science et Vie 12/2008)

On peut extrapoler ces craintes quant à la fiabilité vers tous les systèmes utilisant l’électronique, par exemple dans l’aviation, ou les transports en général. Il est permis de penser au comportement apparemment erratique de certains avions lors de catastrophes aériennes récentes.

Il serait intéressant aussi de reconsidérer les problèmes rencontrés il y a quelques années par des automobilistes ayant perdu le contrôle de leur véhicule après un blocage du système de vitesse automatisée. On avait à l’époque mis lourdement leur parole en doute… De quoi réfléchir à la pertinence d’une certaine évolution financiéro-industrielle, et aux conséquences de l’abandon de la maîtrise de fabrication de la technologie de pointe au nom d‘une certaine conception de la rentabilité…

Voir aussi : http://belgotopia.blogs.lalibre.be/archive/2009/05/11/eur...

D’ ACCORD ? PAS D’ ACCORD ?? LAISSEZ-MOI VOTRE COMMENTAIRE !

Jo Moreau

18:23 Publié dans International | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : economie, industrie, concurrence | |  Facebook |

04/03/2010

QUELQUES ACTUALITES PARALLELES 01/03/2010

Quelques faits d’actualité récente qui m’ont interpellé à un titre ou un autre, et qui n’ont pas ou peu reçu d’écho dans nos médias nationaux.

- AFRIQUE - L’Afrique sous la menace de 50.000 tonnes de pesticides obsolètes. (Chine Nouvelle 19/02/2010)

- SYRIE - Les USA inquiets sur les activités nucléaires suspectes de la Syrie. Celle-ci a refusé de coopérer avec l’AIEA. (Chine Nouvelle 20/02/2010)

- CHINE - Les réserves chinoises en devises étrangères représentent 2400 milliards de dollars US, soit 30,7 % des réserves mondiales en devises. (Le Quotidien du Peuple 21/02/2010)

- YEMEN - Le Yemen ferme ses voies maritimes pour empêcher l’arrivée d’infiltrants africains. (Chine Nouvelle 21/02/2010)

- CHINE - Tengzhong Heavy Industrial renonce au rachat de la marque Hummer à la General Motors. (Chine Nouvelle 26/02/2010)

- IRAN - Le président Ahmadinejad déclare : La présence sioniste ne serait-ce que sur un centimètre du sol de la région est source de menaces, de crises et de guerres. Il ne faut plus garder ce microbe corrompu. Il faut contrôler ce démon maléfique et l’envoyer au tréfonds de l’enfer. (IRNA 28/02/2010)

Autres billets similaires dans la catégorie « international ».

Aldebaran.

20:01 Publié dans International | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualité, monde, international, dépêches | |  Facebook |

02/03/2010

CONSENSUS CLIMATIQUE, DISIEZ-VOUS (10)

Suite n°10

- « La gigantesque et triste farce mondiale qu’est l’affaire du réchauffement climatique pose la question de l’évolution de la méthode scientifique au XXle siècle, surtout lorsque des décisions politiques lourdes de conséquences peuvent en découler ». Xavier Driancourt - PhD - Spécialiste des modélisations - Computers Sciences and Statistics.

- « La hausse des concentrations en CO2 atmospérique ne peut être imputée à l’activité humaine. (…) Les mesures de températures terrestres sont soumises à beaucoup d’incertitudes, dont les effets des ilôts de chaleur et le manque de mesures océaniques ». Tom Quirck - PhD - Physicien.

- « Je ne sais pas ce qu’il se passe (au GIEC) , mais ce n’est pas de la science ». Ross McKitrick - Professeur Economie de l’Environnement - University of Guelph (Canada).

- « La théorie de l’origine humaine du réchauffement climatique n’est pas scientifiquement prouvée ». Patrick Moore - PhD - Docteur en Science - Président de Greenpeace Canada démissionnaire en 1986.

- « Depuis 1998 jusqu’aujourd’hui (2008), la température globale a baissé de 0,2°c, voire 0,3°c dans l’hémisphère Sud, alors que les émissions de CO2 anthropique n’ont fait qu’augmenter ». Horst Malberg - PhD - Professeur de Météorologie et Climatologie - Institut de Météorologie de Berlin (D).

- « La quantité de CO2 que nous produisons est insignifiante au vu des échanges naturels air-eau-sol. Les résumés (du GIEC) ont distordu la science. Le processus est tellement vicié que le résultat équivaut à une fraude ». Philip Lloyd - Physicien nucléaire - Ingénieur chimiste - ex coordinating author au GIEC.

- « Il est très important de prendre en compte tous les facteurs influant les changements climatiques, et pas seulement l’influence présumée des activités humaines ». John Maunder - PhD - Climatologue - ex président de la Commission de Climatologie de l’Organisation météorologique Mondiale -

- « (Dans l’affaire du réchauffement climatique) c’est la tromperie et l’affirmation de dogmes idéologiques au nom de la science qui me choque ». Graham Smith - PhD - Professeur associé - Dépt de Géographie - University of Western (Ontario)

- « Le réchauffement climatique actuel n’est pas lié aux activités humaines. Les changements cycliques se sont produits et continueront à se produire ». Vitali Bouchoulev - Directeur de l’Institut de Stratégie Énergétique (Moscou)

- « L’Antarctique fond de moins en moins depuis 1980, et nous sommes parvenus à un minimum historique de fonte des glaces». Patrick J. Michaels - ex professeur de Sciences Environnementales de l’Université de Virginie - ex climatologue de l’Etat de Virginie.

- « La climatologie est une science malade. Ceci n’est plus de la science authentique, mais une croyance. Les mails du ’climategate’ démontrent l’intention de tromper ». Arthur Rorsch - PhD - Professeur émérite de génétique moléculaire Leiden University (P-B)

A suivre.

Voir les 9 listes précédentes dans la catégorie « climat ».

Jo Moreau

11:46 Publié dans climat | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : réchauffement, climat, giec, consensus, kyoto, copenhague, co2 | |  Facebook |