Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

04/05/2010

CONSENSUS CLIMATIQUE, DISIEZ-VOUS (12)

Suite n°12

Mon seul but par ce genre de billet : démontrer par des déclarations de scientifiques dits « sceptiques », que le prétendu consensus sur le réchauffement climatique n‘existe pas.

- « C’est l’océan qui est l’acteur principal de l’évolution du climat mondial ». Hans Jurgen Krock - PhD - Professeur d’Océanographie Université de Hawai (USA)

- « Nous pourrions être proche d’un refroidissement climatique d’une durée de 20 ou 30 ans ». Mojib Latif - Institut Leibniz des Sciences Climatiques Université de Kiel (D) - Collaborateur du GIEC.

- « Le traitement des données (par le GISS et utilisées par le GIEC) est une parodie de science commise par des scientifiques pour faire avancer un agenda politique pro-réchauffement ». Joseph d’Aleo - Climatologue - ex professeur de météorologie Lyndon State College (USA).

- « Le climat terrestre est entièrement dépendant de l’activité solaire ». Kenneth Tapping - PhD - Radioastronome - Sciences de l’Espace - Herzberg Institute of Astrophysics (Canada)

- « Le débat sur les changements climatiques souffre de l’exclusivité donnée aux scientifiques financés par les gouvernements ». Len Walker - Ingénieur Civil - Institut australien des Ressources Minières.

- « Les modèles climatiques (utilisés par le GIEC) n’ont pas correctement intégré les effets du vent sur la circulation océanique, donc l’erreur a été compensée en surestimant l’importance du rôle de l’homme dans la fonte de la glace polaire ». Joëllen Russel - Professeur assistant en Géosciences - Université de l’Arizona.

- « Nous ignorons encore beaucoup de paramètres sur la mécanique et la dynamique des changements climatiques ». Gordon E Swaters - PhD - Mathématiques appliquées et Physique des Océans - Université d’Alberta.

- « La récente augmentation de la fréquence des ouragans en Atlantique Nord n’a rien à voir avec le réchauffement climatique, mais bien avec le cycle naturel de l’oscillation Nord-Atlantique ». Max Mayfield - ex directeur du National Hurricane Center (Floride) - Président régional de l’Organisation Météorologique Mondiale.

- « Le protocole de Kyoto est fondé sur de la science imparfaite, et est sans réel fondement scientifique ». Paavo Siitam - PhD - Professeur émérite biologie-chimie-physique à Combourg (Ontario) - Astrophysique théorique Norwegian Space Center.

- « Il n’y a aucune preuve solide que l’accroissement de CO2 dû aux activités humaines soit à l’origine ou entraînerait des changements dangereux du climat mondial ». Chris de Freitas - PhD - Professeur associé de Géologie et de sciences environnementales Université de Auckland (NZ) -Vice-président de la Meteorogical Society (NZ)

- « Il est temps pour le GIEC de s’attaquer à ses erreurs, ou de perdre toute crédibilité ». Robert Watson - PhD - Conseiller scientifique au ministère britannique de l’Environnement - Ex membre du GIEC démissionnaire en 2002.

- « Concernant les effets du réchauffement climatique en Afrique repris dans le rapport du GIEC, je ne trouve dans ce rapport aucune preuve de ce qui est avancé » . Chris Field - Professeur de Biologie et Environnement Université de Stanford (USA) -Lead author auprès du GIEC.

A suivre…

Voir les 11 précédents billets dans la catégorie « climat » (colonne de gauche)

Jo Moreau

16:45 Publié dans climat | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : climat, réchauffement, politique, giec, copenhague | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.