Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

28/06/2012

CHANGEMENTS CLIMATIQUES : QUEL CONSENSUS ? (37)

Suite n°37

Mon seul but par ce genre de billet : démontrer par des déclarations de scientifiques, que le prétendu consensus sur les conclusions climatiques émises par le GIEC, n‘existe pas. D’autres citations contredisent certaines idées reçues.

- 400 "L'accumulation d'anomalies solaires explique le changement climatique, sans avoir besoin de recourir à la théorie des gaz à effet de serre". David RB Stockwell - PhD - Research Scientist National Center for Ecological Analysis and Synthesis - University of California. http://vixra.org/pdf/1108.0032v1.pdf

-401 "Le changement climatique suit un processus cyclique. Nous sommes entrés dans une période de refroidissement qui pourrait déboucher à terme vers un petit âge glaciaire". Ritesh Arya - PhD - Géologue - Spécialiste de l'hydrogéologie de l'Himalaya (India) http://ritesharya.com/?page_id=2

-402 "Les modèles n'ont pas démontré leur capacité à prédire les changements climatiques globaux et régionaux". Roger Pielke Sr - PhD - Météorologue - ex Professeur Colorado State University - Contributing Autor IPCC démissionnaire en 1995. http://pielkeclimatesci.wordpress.com/2011/09/29/can-clim...

-403 "Le problème du réchauffement climatique mérite une étude approfondie, quoiqu'il apparaisse probable que l'agent principal en soit le rayonnement solaire, et non les activités humaines". Bruce Merrifield - PhD - Physical Organic Chemistry - Member of Visiting Committee for Physical Sciences University of Chicago (USA) http://www.americanthinker.com/2007/07/global_warming_and...

-404 "Il est temps de revenir à la réalité, et de ne pas gaspiller nos énergies à combattre une catastrophe climatique qui reste à prouver". Wolfgang Thüne - PhD - Météorologue - Sociologue http://www.derwettermann.de/allgemein/25-jahre-%e2%80%93-...

-405 "J'ai cessé d'être un alarmiste sur le réchauffement climatique. Le changement climatique ne se déroule pas comme prévu. La température globale est stable depuis le début du millénaire, malgré l'augmentation du CO2 atmosphérique". James Lovelock - Sciences de l'atmosphère - Militant écologique - Auteur de la théorie "Gaïa". http://www.jameslovelock.org/new10.html

-406 "La baisse du niveau des océans en 2010-2011 combinée à l'arrêt du réchauffement climatique met en évidence l'influence du soleil sur le climat terrestre". John L Casey - Ingénieur en astronautique - ex consultant NASA - auteur de "Cold Sun" http://www.spaceandscience.net/sitebuildercontent/sitebui...

-407 "La théorie des gaz à effet de serre, développée au XIXe siècle notamment par Svante Arrhenius, était entachée d'une erreur fondamentale. La correction qu'il a ensuite apportée n'a jamais été prise en compte". Hans Erren - Géophysicien - Consultant en Engineering (NL) http://www.klimatosoof.nl/errenontgroeningsdag

-408 "Dans la science du changement (climatique) global, il est trop fréquent de voir la démonstration s'effondrer dès qu'on prend le temps et l'effort de creuser derrière les gros titres. Il en est ainsi pour les pseudo-tendances d'augmentation des tempêtes". Max Beran - Hydrologue - Dept of Continuing Education - University of Oxford (UK) http://www.john-daly.com/guests/max-beran.htm

- 409 "C'est étonnant de voir les scientifiques se battre pour défendre un consensus, celui de la responsabilité humaine dans les changements climatiques". Bob Foster - Géologue - Ingénieur (AUS). http://jennifermarohasy.com/2009/08/global-cooling-has-be...

- 410 "Les idéologues qui manipulent les alarmistes du réchauffement climatique sont guidés par un désir de contrôle et de manipulation politique et économique. Le mythe du politiquement correct met en danger à la fois la Terre, et les êtres humains qui y vivent". Shigenori Maruyama - Géologue - Professeur Sciences de la Terre Tokyo Institute of Technology. http://www.ofitexto.com.br/produto/aquecimento-global-.html

- 411 "Les avertissements quasi-hystériques du GIEC sur les gaz à effet de serre, avec le soutien actif de l'ONU et de nombreux organismes gouvernementaux, sont devenus un nouveau dogme fondé sur une science fausse et une information trompeuse". David Raal - Professeur émérite Chemical Engineering University of Kazulu Natal (SA) http://hiltonratcliffe.com/blog/

Des records climatiques « sans précédent » ? : "Méfiez-vous des prophètes qui nous mettent en garde contre des changements climatiques sans précédent. Ils ne sont sans précédent qu'en raison des limites de leurs propres souvenirs". Robert E Davis-PhD-Professeur de climatologie Université de Virginie. Ex collaborateur du GIEC.

Anno 1134+1135+1136+1137

1134 Sécheresse extrême dans le nord de la France. En juin, un vent chaud assèche la Normandie. Un peu partout les gens assoiffés se jettent dans les cours d’eau et les rivières et beaucoup se noient. En septembre en Normandie et ailleurs, beaucoup de villes et de villages sont entièrement détruits par le feu, comme Le Mans, Chartres, Alençon, Nogent et Verneuil. Raz de marée sur les côtes de la Mer du Nord en septembre ou en octobre. En une nuit, la mer envahit les terres sur une profondeur de 7 milles, renversant les villages et les habitations sans qu‘aucune tempête ne soit signalée. La catastrophe touche la Flandre et les pays voisins. En décembre, grandes inondations en Normandie. Les crues atteignent les toits des habitations

1135 Grande chaleur et sécheresse généralisée en France et en Angleterre. « la terre brûlait ». Les pâtures et les champs sont grillés et il s’ensuivit une grande famine. Les rivières et les lacs sont à sec. Les bruyères dans les montagnes et les forêts prennent feu par l‘action du soleil. En Allemagne, le Rhin est presque entiè!rement à sec et peut être traversé à pied. Les forêts sont en feu Le 1 décembre l’ Angleterre fut balayée par un ouragan.

1136 La sécheresse se poursuit. En France la chaleur était intense le 27/10 un ouragan détruit de nombreux bâtiments en France

1137 Eté très chaud et grande sécheresse dans toute l’ Europe. Les cours d eau étaient à sec. En France, les puits, fontaines et fleuves étaient taris et beaucoup de gens moururent de soif. Dans le Nord de la France, la chaleur était étouffante. Au milieu de cette chaleur, plusieurs villes furent détruites par le feu, en Allemagne notamment Mayence et Speyer. En Angleterre, la famine régnait et la sécheresse etait générale. En Italie, des feux souterrains apparurent qui durèrent trois ans.

 *********************************************************************************************************** La liste complète par ordre alphabétique des « déclarations de scientifiques sceptiques sur les conclusions du GIEC», mise à jour au 27/04/2012 et reprenant l’ensemble des 35 premières listes avec tous les liens utiles, peut vous être envoyée sur simple demande à jo_moreau@yahoo.fr En indiquant « liste » en référence. Un outil efficace de contre-information pour votre entourage, à diffuser sans modération !. ************************************************************************************************************ A suivre.

VOS COMMENTAIRES SONT BIENVENUS.

Jo Moreau.

14/06/2012

RIO +20 , POUR QUOI FAIRE ?

Ce mercredi 13 juin 2012 se sont ouvertes à Rio de Janeiro les réunions préparatoires à la conférence intergouvernementale RIO+20. Il s’agit de la plus grande conférence jamais organisée par l’ONU, qui rassemblera 50.000 participants, représentants des gouvernements, des organisations civiles et du secteur industriel et qui atteindra son point d’orgue du 20 au 22 juin avec la participation de plus de 100 chefs d’Etat.

De quoi s’agit-il ?

D’après l’ONU, la demande en biens alimentaires augmentera de 50% et la demande en énergie de 45% d’ici 20 ans, alors que la population mondiale en constante augmentation atteindra probablement 9 milliards d‘individus en 2050. Il faudra rencontrer ces réalités tout en préservant plus qu’aujourdhui notre environnement, au moyen d’un nouveau modèle de développement « durable » pour la planète, et d’enrayer la pauvreté.

Le prétendu réchauffement climatique causé par les activités humaines est évidemment présent au centre des négociations, puisqu’une nouvelle fois est affirmé le postulat qu’il n’y a plus aucun doute dans la responsabilité des pays dits développés dans le processus catastrophique qui nous attend. Les contribuables de ces pays n‘ont donc plus qu‘à payer, et à subsidier des pays parmi lesquels se trouvent leurs principaux concurrents commerciaux, comme la Chine, l’Inde ou même le Brésil parmi d‘autres.

Pour parler du Brésil notamment, je notais une dépêche du 26/10/2009 de l’agence Chine Nouvelle: « Dans le cadre de la lutte contre la déforestation et la réduction des émissions de gaz à effet de serre, le Brésil va recevoir de l’ONU des crédits carbone à raison de 8 à 16 milliards de US$ par an. » Je me pose à ce sujet une petite question : ces intentions ont-elles été suivies d’effet, alors qu’on reproche précisément au Brésil sa politique actuelle débouchant sur la destruction grandissante de son patrimoine forestier.

Un deuxième petit exemple : la Banque Européenne d’Investissement annonçait le 03.10.2010 : « La Banque Européenne d’Investissement, bras financier de L’Union Européenne, va allouer à la Chine un deuxième prêt de 500 millions de dollars pour l’aider à luttier contre le réchauffement climatique. Un premier prêt du même montant avait déjà été accordé en 2007». Je ne sais pas si vous percevez tout l’humour (noir) de cette annonce d’aide à notre principal concurrent, qui d’autre part refuse toute contrainte dans la lutte contre les émissions de CO2 .

Enfin, le « fonds vert », issu de la conférence de Cancun, prévoit à partir de 2020 le versement de 100 milliards de dollars par an venant des pays « riches » vers les pays « pauvres », afin de lutter contre les conséquences des changements climatiques.

Un rapport récent d'Eurodad (Réseau européen sur la dette et le développement) tire la sonnette d’alarme. Des montants considérables qui étaient destinés à la lutte contre le réchauffement climatique auraient transité par des paradis fiscaux, rendant impossible tout contrôle sur leur destination finale et leur utilisation. Je ne pense pas que cette annonce fut suivie d’un effet quelconque imposant certaines règles contraignantes. http://www.euractiv.com/fr/climat-environnement/fonds-aid...

Plus que jamais, nous nous retrouvons devant une aide « provenant des pauvres des pays riches pour les riches des pays pauvres ». A Rio, le G77, groupe qui réunit les pays en voie de développement et la Chine, va proposer la création d’un fonds de 30 milliards de dollars par an, destiné cette fois-ci à financer le "développement durable".

Les pays en voie de développement, dans les travaux préparatoires, ont déjà exprimé leurs craintes qu’une économie pauvre en carbone ne bloque leur propre développement.

Les contradictions surviennent de tous côtés et les objectifs plus que flous et tellement généraux de cette conférence laissent entrevoir non pas un échec, car les marques de bonnes intentions ne manqueront pas dans le communiqué final, mais une absence d’objectifs réalistes débouchant sur des applications pratiques. Comme disait ma grand-mère (paix à son âme) : qui trop embrasse mal étreint.

Une seule conséquence est raisonnablement prévisible : la poursuite du pillage de ce qui reste dans notre portefeuille, au nom d’un idéalisme écologique basé sur une foi béate mais pas innocente politiquement, au mépris des véritables enjeux que sont la faim dans le monde, l’accès à l’eau potable et la lutte contre les maladies, qui auraient pu être largement rencontrés avec les centaines de milliards de dollars qui ont déjà dépensés pour contrer des évolutions climatiques, sur lesquelles il devient de plus en plus évident que nous n‘avons en fait aucune possibilité d’action.

VOTRE COMMENTAIRE EST BIENVENU.

Jo Moreau.

15:58 Publié dans climat | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : rio +20, développement durable, co2, changements climatiques | |  Facebook |