Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

03/12/2012

LES SUITES D'UNE AUDITION DEVANT LA COMMISSION CLIMAT.

réchauffement climatique,changement climatique,GIEC,CO2,politique,Le 13 mars 2012, de concert avec le chimiste Istvan Marko, le philosophe Drieu Godefridi a notamment pu exposer devant la « Commission Climat » du Parlement, le thème qu’il a magistralement développé dans son livre remarquable « Le Giec est mort, vive la Science ».

Il y démontre qu’au vu de sa composition, de ses compétences et de son fonctionnement, le GIEC n’est pas un organisme scientifique, mais une organisation politique à caractère scientiste.

Je vous avais déjà entretenu de ce sujet et de certaines réactions: http://belgotopia.blogs.lalibre.be/archive/2012/03/14/le-...

 La contre-attaque de la garde rapprochée des tenants de la Vérité Climatique était prévisible et ne tarda pas, utilisant les arguments éculés qu’on lui connaît, et relayée comme d‘habitude par des médias plus préoccupés par la défense d’une propagande idéologico-politique entièrement acquise à la cause des environnementalistes, que par une information complète et objective.

Drieu Godefridi détaille les avatars de cet épisode dans le style brillant et incisif qu’on lui connaît, dans un article publié dans le média Contrepoints, que je vous invite vivement à lire dans son intégralité : http://www.contrepoints.org/2012/11/19/104874-climatologi...

 Je me contenterai ici de reprendre sa conclusion:

(…) De cette humble incursion dans la galaxie du GIEC, tirons les constats suivants :

- La galaxie du GIEC est un fait ; sa ramification dans chacun des domaines d’activités de nos sociétés, de la faculté à la presse écrite, de la télévision à la culture, en passant par les partis politiques, le Parlement, le monde de la finance et les associations environnementales est d’une ampleur qu’on ne peut qualifier que de formidable ;

- En puissance et en rapidité, la capacité de mobilisation médiatique de la galaxie du GIEC, même à l’échelon national, est un modèle du genre ;

- La coordination, en temps et en substance, des différentes composantes de la riposte aura été parfaite ;

- Pas un seul de nos contradicteurs, à l’exception de F. Gemenne, ne prit la peine d’opposer le moindre argument à notre analyse critique de la structure mixte du GIEC ;

- L’usage de procédés et d’attaques ad hominem comme substituts à l’argumentation est systématique ;

- Le refus d’un débat public contradictoire est, à ce jour, sans exception.

On peut voir dans cette riposte protéiforme et magistralement coordonnée à ce qui n’aura été qu’une audition de deux heures, un terrible aveu de faiblesse.(…)

VOS COMMENTAIRES SONT BIENVENUS.

Jo Moreau.

10:31 Publié dans climat | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : réchauffement climatique, changement climatique, giec, co2, politique | |  Facebook |

Commentaires

Pourquoi ne suis-je pas surpris par ce réctit ? Peut-être parce que je connais bien van Ypersele.

Écrit par : Jean-Lou | 04/12/2012

Pourriez-vous compléter l'information concernant le livre de Drieu Godefridi ?
Quelle maison d'édition ?
Merci.

Écrit par : oger | 06/12/2012

Bonjour Oger, le livre est édité par Editions TEXQUIS (France).

Écrit par : jo moreau | 07/12/2012

""""le GIEC n’est pas un organisme scientifique,""""

Ca ne l'a jamais été. Godefridi enfonce des portes ouvertes. Maintenant le GIEC s'appuie sur la science pour établir ses conclusions.

Écrit par : robert | 13/12/2012

Votre regard illumine et apaise j espere demain pouvoir aimer et accompagner cette nature sans rencontrer le giec

Écrit par : chambrade marc | 22/10/2014

Les commentaires sont fermés.