Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

10/01/2013

RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE, QUEL CONSENSUS ? (39)

Suite n°39 (voir les 38 listes précédentes dans la catégorie « climat »)

Mon seul but par ce genre de billet : démontrer par des déclarations de scientifiques, que le prétendu consensus sur les conclusions climatiques émises par le GIEC, n‘existe pas. D’autres citations contredisent certaines idées reçues.

425 - "L'effet spécifique des émissions humaines de CO2 sur la température globale peut être qualifiée de minime, comparé aux autres facteurs naturels tels que les variations de la luminosité solaire, l'orbite terrestre, le volcanisme et les variations chaotiques générales". James E Baugh - PhD - Physicien et Mathématicien - Professeur associé Dept Mathematics and Computer Sciences - Georgia State University (USA) http://physics.jamesbaugh.com/

426 - "L'étude des carottes de glaces dans l'Antarctique a mis en évidence le fait que la concentration de CO2 dans l'atmosphère a augmenté à la suite de la hausse des températures, avec un retard de quelques centaines d'années". Sune Olander Rasmussen - Glaciologue - Climatologue- Professeur associé Niels Bohr Institute - University of Copenhague (DK) http://news.ku.dk/all_news/2012/2012.7/rise_in_temperatur...

427 - "Le climat semble être un système chaotique dont nous ne pouvons modéliser toutes les variables. Au vu de l'incertitude de l'effet des gaz à effet de serre sur le climat, rien n'établit que même une réduction drastique de leur émission aura un effet quelconque". Julian Morris - MSc - Environment and Resource Economics - Visiting Professor of Economics - University of Buckingham. http://www.policynetwork.net/sites/default/files/which_po...

428 - "Bon nombre de mesures actuellement envisagées pour stopper le réchauffement climatique vont coûter des centaines de milliards de dollars, et sont souvent basées sur des facteurs émotionnels et non sur des hypothèses strictement scientifiques". Bjorn Lomborg - PhD - Political Science - Professeur adjoint Copenhagen Business School. http://lomborg.com/

429 - "Les médias répercutent souvent l'idée que l'été actuel est plus chaud que tous ceux qui l'ont précédé, et l'interprètent comme étant l'illustration du changement climatique. Dans la plupart des cas, cette perception n'est pas correcte". Raghavan S. - Ex Directeur Général adjoint Département Météorologique Indien. http://pielkeclimatesci.wordpress.com/2012/09/14/were-200...

430 - "Le changement climatique est affecté principalement par l'activité solaire et les fluctuations des courants marins, et non par les activités humaines. La Terre pourrait connaître un futur refroidissement". Fred Goldberg - PhD - Materials, Energy and Technology expert - Actif en recherches polaires. (S) http://www.fcpp.org/pdf/FB050ClimateChangeintheRecentPast...

431 - "Imaginer que nous pouvons maîtriser le climat en tournant un bouton de réglage du CO2 est une absurdité scientifique". Klaus-Eckart Puls - Physicien - Météorologue (D) http://www.powerlineblog.com/archives/2012/05/the-belief-...

432 - "Les évolutions des températures dans les 100 dernières années ont des causes principalement naturelles. Si contribution d'origine humaine il y a, elle ne peut être que marginale" Friedrich-Karl Ewert - Géologue - Professeur émérite Université de Paderborn (D) http://www.eike-klima-energie.eu/uploads/media/How_natura...

433 - "Le GIEC fonctionne au consensus (sur les changements climatiques), ce qui me parait incompatible avec une démarche proprement scientifique. La science, c'est non seulement le doute permanent, mais aussi l'ouverture constante à la critique, à la réfutation toujours possible". Alain Preat - Géologue - Professeur de Géologie ULB (Université Libre de Bruxelles) Dept Sciences de la Terre et de l'Environnement (B) http://www.academieroyale.be/mailingDetail/s22iF1319f77hI...

434 - "Les gaz à effet de serre ne contrôlent pas le climat, c'est le climat qui contrôle les gaz à effet de serre". James R Barrante - PhD - Professeur émérite chimie/physique Southern Connecticut State University - Auteur de "Global Warming for Dim Wits". http://books.google.be/books?id=f-L7X5-5eaYC&pg=PR4&a...

435 - "Le soleil est sans doute le principal responsable des variations de température constatées aux XIX e et XXe siècle. Horst-Joachim Lüdecke - Physicien - Professeur émérite de Processus Informatiques - Hochschule für Technik und Wirtschaft des Saarlandes (D) http://climaterealists.com/attachments/ftp/Lu_ArXiv_EuE.pdf

436 - « Une analyse scientifique dépassionnée des données disponibles (sur les changements climatiques) montre que nous n’avons aucune conclusion définitive sur les facteurs interactifs extrêmement complexes qui influencent le climat ». Colin Barton - BSc - PhD - Sciences de la Terre - Commonwealth Scientific and Industrial Research Organisation (AUS). http://www.abc.net.au/news/stories/2010/02/04/2810162.htm...

A suivre.

Des records climatiques « sans précédent » ? Anno 580 - 585

580 Eté très chaud et grande sécheresse.En 580, les arbres fleurirent une seconde fois aux mois de septembre ou d’octobre. Des pluies abondantes et des inondations terribles avaient précédé cette floraison inaccoutumée. Ensuite survint une grande tempête et des trombes d’eau tombent sans discontinuer pendant plus de 2 semaines. De grandes inondations noient les rives du Rhone et de la Loire, grands dégâts à Lyon dont la plaine de Brotteaux est transformée en grand lac. A la jonction du Rhone et de la Saone, près de ST Nizier, la crue atteint une telle hauteur que la plupart des murs de la cité de Lyon sont submergés et de nombreuses constructions détruites. Après 4 jours d’inondations, les eaux semblent commencer à se retirer quand le ciel se couvrit à nouveau de nuages noirs et les pluies violentes reprirent. Les habitants terrifiés fuirent avec femmes et enfants et leurs biens les plus chers, vers les collines de Saint Just et Saint Sebastien. Là, ils tombèrent en prières jour et nuit. Les pluies violentes durèrent 20 jours, et une terrible tempête accompagnée d‘orages, de chutes de grêle et d‘un tremblement de terre ajouta à la désolation. Bordeaux, Arles et Bourges furent notamment touchés par des tremblements de terre, des incendies et des orages de grêle. Ces conditions extrêmes s’estompèrent au début de l’automne, et on vit une floraison inhabituelle des arbres en septembre et en octobre . L Auvergne fut également touchée et les semailles ne furent pas possibles. Le Pays de Galles fut touché par un raz de marée. L’ouest de l’ Allemagne, les Pays Bas et le Luxembourg furent également touchés par des inondations et des tremblements de terre. L Italie souffrit prodigieusement des inondations

582 Eté très chaud et grande sécheresse (Fr). La chaleur de l’année 582 fit fleurir les arbres au mois de janvier.

584 Eté très chaud et grande sécheresse en France. En 584, on eut des roses en janvier : une gelée blanche, un ouragan et la grêle ravagèrent successivement les moissons et les vignes ; l’excès de la sécheresse vint consommer ensuite les désastres de la grêle passée : aussi ne vit-on presque pas de raisins cette année ; les cultivateurs désespérés livrèrent leurs vignes à la merci des troupeaux. Cependant les arbres, qui avaient déjà porté des fruits au mois de juillet, en produisirent une nouvelle récolte au mois de septembre, (ce qui implique régulièrement 20° à 24° de chaleur moyenne, et 32° à 34° au moins de chaleur extrême ; quelques-uns refleurirent encore au mois de décembre, et les vignes offrirent à la même époque des grappes bien formées, augurant 12° à 14° de chaleur moyenne, et 24° à 25° de chaleur extrême. (températures reconstituées en fonction des observations rapportées). En Europe, un ouragan et la grêle ravagèrent successivement les moissons et les vignes.

585 Eté très chaud et grande sécheresse persistante en France. Les vignes fleurissent deux fois.

« CE QUI PASSE A ETE ET SERA » . (Fenelon).

VOS COMMENTAIRES SONT BIENVENUS

Jo Moreau

11:03 Publié dans climat | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : réchauffement climatique, changements climatiques, giec, co2 | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.