Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

21/02/2013

LE SYNDROME DU RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE ANTHROPIQUE.

Notre RTBF nationale a diffusé ce 20 février un intéressant reportage sur le « syndrome métabolique », ou l‘implication de l‘industrie pharmaceutique dans l‘invention de nouvelles maladies, afin de pouvoir vendre un maximum de médicaments.

http://www.rtbf.be/tv/revoir/detail_Questions+%C3%A0+la+u...

Je ne me prononcerai bien entendu pas sur la pertinence des faits rapportés, quoiqu’une simple consultation du web nous apprend que ce syndrome n’est pas en soi une maladie, mais un ensemble de signes physiologiques anormaux qui conduisent à une augmentation de risques de diabète ou de maladies cardio-vasculaires. Tout comme la suite du reportage semble faire un amalgame entre les maladies inventées, et les effets indésirables de certains médicaments.

Soit. Je me rangerai sans réserves à la thèse défendue par la RTBF.

Que nous démontre-t-elle ? Afin de pouvoir mettre sur le marché un nouveau médicament, une firme pharmaceutique a inventé une nouvelle maladie, en rassemblant simplement sous un même « chapeau » différents symptômes réels ou supposés bien connus, comme un embonpoint abdominal exagéré, l ‘hypertension, un taux exagéré de mauvais cholestérol, une glycémie élevée.

Evidemment, ces pratiques scandaleuses (dixit le journaliste) ne pouvaient réussir que grâce à la complicité -consciente ou non- de prestigieux professeurs, qui ont par ailleurs bénéficié des largesses financières conséquentes de la part du laboratoire concerné.

L’ensemble des médecins ont été sensibilisés au traitement de ce syndrome inventé pour la cause, par les revues médicales habituelles.

Une étude publiée a bien contesté l’intérêt d’un diagnostic de ce syndrome, mais cette étude fut bien entendu ignorée par les principaux cercles impliqués.

Le médicament cité a dû ensuite être retiré du marché, pour cause d’effets secondaires désastreux et non suffisamment décrits.

On apprend également que non seulement l’European Medicines Agency (EMA) avait autorisé plutôt légèrement la vente de ce médicament, mais qu’en plus l’OMS elle-même a élargi le pannel de malades susceptibles d’être traités et ouvert la porte aux prescriptions abusives de médicaments, en abaissant tout simplement les seuils critiques de plusieurs symptômes « à risque ». Or, l’OMS est une officine de l’ONU, comme chacun sait.

Au fur et à mesure que se déroulait le reportage, j’ai été frappé par un parallélisme évident avec un problème que nous connaissons tous :

LE SYNDROME DU RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE ANTHROPIQUE.

Là encore, nous nous trouvons face à différents symptômes, réels ou supposés, tels qu’un réchauffement climatique global, la hausse du niveau des océans, la fonte des glaces, l’accélération des évènements climatiques catastrophiques qui ont été rassemblés sous un même chapeau : LA RESPONSABILITE HUMAINE DANS LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES.

Evidemment, cette pratique idéologico-politique ne pouvait réussir que grâce à la complicité -consciente ou non- de prestigieux scientifiques, dont les études et les laboratoires ont été largement arrosés par des subsides ou des financements extrêmement généreux, pour peu qu‘ils abondent dans le sens impérieusement suggéré.

L’ensemble de leurs collègues ont été sensibilisés aux causes du problème par des revues à comité de lecture, dont on connaît l’infaillibilité (?), et auxquelles ils firent aveuglément confiance pour la plupart.

Certains d‘entre eux, toutefois, ont contesté les causes et conséquences attribuées à ce phénomène. Mais ils furent non seulement ignorés, mais aussi dénigrés d‘une façon telle que leurs confrères estimèrent plus prudent de s’abstenir de toute remise en cause du concept. Il faut bien vivre.

L’Union Européenne avait avalisé plutôt légèrement ces études et infléchi drastiquement sa politique économique et environnementaliste en conséquence. Ces études furent véhiculées par le GIEC, qui comme chacun sait, est une officine de l’ONU, et qui établit les seuils critiques des différents symptômes du syndrome décrit en fonction de ses propres convenances.

Mais il semble que les solutions imposées pour traiter ce syndrome, parmi lesquelles on notera la réduction drastique des émissions humaines de CO2, la promotion d’énergies dites renouvelables, une taxation aveugle  ont des effets secondaires désastreux qui commencent seulement à apparaitre aux yeux de chacun.

La RTBF consacrera-t-elle un reportage à ces pratiques scandaleuses ?

Jo Moreau.

16:47 Publié dans climat | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : réchauffement climatique, changements climatiques, co2, giec | |  Facebook |

14/02/2013

SUPER-ECOLO COMMUNIQUE (2)

(Dans un but d‘objectivité, belgotopia a ouvert ses colonnes à Super-Ecolo, afin de proposer de nouvelles éco-solutions aux causes du réchauffement climatique).

réchauffement climatique,écologie,CO2

 

 

 

La recherche de nouvelles sources d‘énergie, démarche indispensable quand on connaît l’importance des rejets polluants de CO2 par les énergies fossiles, est primordiale dans la lutte contre un réchauffement climatique catastrophique qui s’accélère, comme chacun sait.

Dans cette démarche citoyenne, nous vous proposons un système éco-responsable à la portée de tout bricoleur.  

 

 

 

 

 

Il suffit de construire une structure en bois dans le jardin contigu à l‘habitation, supportant un système semblable à la dynamo. La roue qui produira l’énergie électrique, est animée par 4 ou 5 personnes qui courent à l’intérieur du cylindre, par équipes. Il peut s’agir des enfants de la famille récompensés par une dringuelle, des chômeurs remis au travail, ou en Belgique, de travailleurs rémunérés par des titres-services.

 La partie du jardin recouverte par la structure pourra être consacrée à la culture de chicons bio. (des endives, pour mes amis Français).

Cette installation, outre l’aspect écologiquement champêtre présenté par les matériaux naturels employés*, séduira par le fait qu’elle peut être activée uniquement en cas de besoin, et l’ampoule (qui sera bien entendu une ampoule économique en Europe uniquement) qui est ici à l’extérieur pour la démonstration, sera mobile, soit au milieu du salon, soit là où on en a besoin, pour un éclairage durable environnementalement neutre.

 L’achat des matériaux nécessaires seront déductibles fiscalement, et une prime annuelle gouvernementale sera allouée à chaque installation fonctionnelle.

Ainsi, pas à pas, nous contribuerons au sauvetage de notre planète.

Mais, diront certains, ceux qui actionnent la roue énergétique devront-il être équipés du compteur d’émission de CO2 décrit dans le premier article de Super Écolo ? Le débat est ouvert.

* La seule contrainte imposée au citoyen responsable sera de replanter un arbre.

Super-Ecolo.

VOS COMMENTAIRES ECO-COMPATIBLES SONT BIENVENUS

16:04 Publié dans climat | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : réchauffement climatique, écologie, co2 | |  Facebook |

05/02/2013

RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE, QUEL CONSENSUS ? (40)

Suite n°40 (Voir les 39 autres listes dans la catégorie « climat »)

Mon seul but par ce genre de billet : démontrer par des déclarations de scientifiques, que le prétendu consensus sur les conclusions climatiques émises par le GIEC, n‘existe pas. D’autres citations contredisent certaines idées reçues.

437 - « Le CO2 atmosphérique a été analysé depuis le XIXe siècle, et ces mesures ont montré des niveaux nettement plus élevés qu’aujourdhui. Le GIEC a rejeté ces mesures sans justification adéquate , leur préférant des analyses glaciaires beaucoup plus incertaines. Ole-Henrik Ellestad - Chimie - Physique - ex Directeur de recherche Centre de Recherche Industrielle - ex Directeur Conseil de la Recherche (N) http://www.idunn.no/ts/samtiden/2009/02/art15

438 - "(Pour ce qui concerne le régime des pluies) ce n'est pas une bonne idée de prendre en référence le réchauffement climatique. Aussi loin que remontent nos observations, elles correspondent à des cycles naturels. Depuis le début du XXIe siècle, le soi-disant réchauffement global a été très faible". S. Jeevananda Reddy - MSc - Géophysicien (India) http://economictimes.indiatimes.com/cmtofartfb/7267379.cm...

439 - "Le récent réchauffement climatique peut être le résultat des effets des cycles solaires de 90 et 210 ans, observés au cours du dernier millénaire, qui se caractérisent par une dynamique non-linéaire". OM Raspopov - PhD - Géophysicien - Pushkov Institute of Terrestrial Magnetism. http://www.journalogy.net/Publication/44280424/long-term-...

440 - "Il est donc possible que le rôle du soleil dans le réchauffement global est bien plus important que récemment admis". Katya Georgieva - MSc - PhD - Météorologue - Physique du climat - Professeur Space Research and Technologies Institute - Bulgarian Academy of Sciences. http://iopscience.iop.org/1755-1315/6/9/092016/pdf/ees9_6...

441 - "Le réchauffement climatique annoncé a en fait régressé au cours des dernières années. A sa place, nous avons des températures normales et à certains endroits plus basses que la normale". Martin Hovland - MSc - PhD - Géologie marine - Météorologie - Reviewer IPCC AR4 et AR5 - ex Professeur Centre de Géobiologie Université de Bergen (N) http://www.abcnyheter.no/meninger/borger/2012/05/18/klima...

442 - "La stabilisation de la température de la planète dans la dernière décennie alors que la quantité des gaz à effet de serre dans l'atmosphère n'a cessé d'augmenter, est en contradiction avec la notion selon laquelle le réchauffement global est dû aux activités humaines". V.A. Dergachev - PhD - Cosmic Ray Laboratory - Physico Technical Institute - Académie des Sciences de Russie (RUS) http://www.journalogy.net/Publication/44280477/reconstruc...

443 - « Nous contestons le fait que le réchauffement climatique soit le fait de l’homme. Cette théorie est en contradiction avec le second principe de la thermodynamique. Les changements climatiques actuels sont le fait d’un phénomène naturel ». Ahmed Boucenna - PhD - Physicien - Professeur Faculté des Sciences Université de Setif (Algérie) - Physique Atmosphérique et Océanique. http://arxiv.org/ftp/arxiv/papers/0808/0808.0897.pdf

444 - "L'influence des émissions de CO2 sur le réchauffement global ne devrait pas dépasser 0,45°c avec une incertitude de 30%, ce qui est 7 fois inférieur aux prévisions du GIEC". Hermann Harde - PhD - Professeur Lasertechnik und Werkstoffkünde Helmut Schmidt Universität Hamburg (D). http://meetingorganizer.copernicus.org/EGU2011/EGU2011-45...

445 - "L'accélération de la perte de glace annuelle au Groenland est beaucoup plus faible que suggéré antérieurement". Frederik Simons - PhD - Géophysicien - Professeur assistant Géosciences - Princeton University (USA)- http://phys.org/news/2012-11-embracing-noise-greenland-co...

446 - "Le réchauffement climatique depuis 1850 est principalement dû à des variations découlant de la persistance de cycles naturels". Jan Erik Solheim - Astrophysicien - Professeur émérite Institute of Theorical Astrophysics - University of Oslo (N) http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0921818...

447 - « Impliquer l’influence des activités humaines sur l’évolution du climat est totalement absurde ». Scott Chesner - BS - Météorologue. http://www.ketknbc.com/news/ketk-interviews-dr-bill-gray-...

448 - "On nous suggère que nous avons dans les mains le contrôle du climat si nous réduisons le CO2. Mais cela est un concept politisé, comme le sont toutes les recherches sur le climat". Frans Sluijter - Professeur émérite Physique Théorique - Technische Universiteit Eindhoven (NL) http://www.wbs.nl/system/files/sluijter_-_klimaatbeleid_e...

A suivre.

« Non seulement les journalistes n’ont pas à rendre compte de ce que disent les scientifiques sceptiques, ils ont la responsabilité de ne pas en rendre compte ». (GELBSPAN ROSS- éditeur du Boston Globe - 07/2000)

 ***********************************************************************************La La liste complète par ordre alphabétique des « déclarations de scientifiques sceptiques sur les conclusions du GIEC», mise à jour au 12/12/2012 et reprenant l’ensemble des listes à cette date avec tous les liens utiles, peut vous être envoyée sur simple demande à jo_moreau@yahoo.fr

 En indiquant « liste » comme objet du message. Un outil efficace de contre-information pour votre entourage, à diffuser sans modération !. ***********************************************************************************

Des records climatiques « sans précédent » ??? : Anno 1204. La sécheresse régna dès le mois de janvier. En France, Angleterre, Espagne et Italie, été très chaud et grande sécheresse. Il ne plut pas ou presque pas pendant les mois de février, mars et avril 1204 : de fortes chaleurs succédèrent à ces trois mois de sécheresse Il s’ensuivit une famine. En Allemagne il y eut de grandes inondations. Dans le Nord de la France, la région de Caen fut submergée (probables submersions marines)

Jo Moreau