Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

27/03/2013

UNE POLITIQUE RUINEUSE BATIE ...SUR DU VENT ?

Nos médias nationaux, du moins du côté francophone, relayent inlassablement la propagande idéologico-politique de Ecolo, sans jamais prendre la peine de contrôler ou au moins de relativiser les postulats qu ’elle assène à la population.

Suiviste aveugle de la Parole de GIEC et des lobbies environnementalistes, le monde politique y a vu une opportunité exceptionnelle de lever de multiples taxes et d’imposer -avec la bénédiction des électeurs-, de nouvelles contraintes ou orientations économiques, causes directes de la baisse du pouvoir d’achat et de la délocalisation d’entreprises. Outre cette manne providentielle, nos élus ont trouvé là une bonne cause à défendre, garante de la bienveillance de leurs électeurs.

Or, le coût de ce suivisme est gigantesque, depuis une politique énergétique aberrante, en passant par les quotas CO2 qui font l‘objet d‘une spéculation très juteuse pour certains.

Ces orientations économiques et politiques ont été initiées par la peur du « réchauffement climatique causé par les activités humaines », et il est indispensable de clamer que cette théorie, la base même de ces politiques, est très loin d’être une certitude établie.

Il ne s’agit que d’une théorie parmi beaucoup d’autres, et d’ailleurs régulièrement contestée, sur les causes des changements climatiques. Il est inconcevable de s’être laissé entraîner dans cette politique suicidaire à bien des égards, et aux fondements très aléatoires.

Je crois donc nécessaire de rappeler quelques éléments fondamentaux, qui ne reçoivent aucun écho dans nos médias et sont totalement ignorés par nos décideurs, consciemment ou non, et donc par l‘ensemble des citoyens…

- Le réchauffement global, pour autant que cette notion ait un sens, s’est stabilisé depuis 17 ans, alors que les émissions de CO2 d’origine humaine n’ont cessé de croître.

- S’il y a eu corrélation entre l’accroissement des émissions de CO2 d’origine humaine et un réchauffement global, il n’y a jamais eu de preuve scientifique que ce gaz était la cause d’un éventuel réchauffement climatique. Il ne faut pas confondre corrélation et causalité. Beaucoup de scientifiques contestent cette causalité.

- Le CO2 d’origine humaine représente annuellement environ 5% de l’ensemble des émissions de ce gaz à effet de serre. La totalité du CO2, y compris les 95% d’origine naturelle ne représentant quant à lui qu’une partie minoritaire de l’ensemble des gaz à effet de serre.

- Certains scientifiques contestent la théorie même de l’effet de serre, qui remettrait en cause le second principe de la thermodynamique.

- Le GIEC est l’organisme qui est à la base de l’alarmisme actuel sur le sujet. C’est une création de l’ONU, qui fut fondé pour « évaluer les informations scientifiques nécessaires pour comprendre les risques liés au changement climatique d’origine humaine ». Le champ d’action est déjà ciblé dès l’origine, et le GIEC n’a pas pour objet d’entreprendre lui-même des recherches, mais collationne et met en perspective des études parues dans des revues scientifiques. Ses conclusions sont soumises aux gouvernements participants qui ont un droit de regard, avant toute publication. Le caractère politico-scientiste du GIEC est donc bien une réalité. (1)

- Le GIEC ne compte pas uniquement « plusieurs milliers de scientifiques », mais sa composition comprend également un nombre considérable de politiques, représentants de ministères etc… Parmi les scientifiques, seule une toute petite minorité sont des climatologues (moins d’une centaine, parait-il).

- La notion de consensus n’est valable qu’au sein même du GIEC, dont les conclusions sont cautionnées par une majorité de scientifiques qui y participent. Petit à petit, cette notion a subtilement dérapé en englobant l’ensemble du monde scientifique, qui serait censé y adhérer.

- Les opposants aux conclusions du GIEC sont généralement désignés comme un groupe d’une dizaine d’originaux tout au plus, qu’on discrédite comme étant corrompus et payés par l’industrie pétrolière pour contester ce qui doit être une évidence aux yeux de tous: il existe bien un réchauffement climatique dont l‘origine se trouve dans les activités humaines.

Une simple consultation de mes listes en cours d‘élaboration, totalisant à ce jour environ 500 avis de scientifiques et les liens qui valident leurs déclarations, est édifiante sur le débat qui reste largement ouvert, quoiqu’on essaye de nous persuader du contraire.

Voilà, je n’ai évidemment pas fait le tour du problème, mais ai simplement voulu remettre quelques évidences en mémoire, et montrer à quel point la politique actuelle est bâtie sur du sable, et nous mène au désastre.

Il appartient à chacun d’entre nous de contester cette politique partout et par tous les moyens possibles, et d’essayer d’ouvrir les yeux de nos élus sur ce qui constitue la réalité d‘un débat scientifique.

(1) Voir à ce propos l’excellent livre de Drieu Godefridi : http://giec-est-mort.com/

Jo Moreau.

19:37 Publié dans climat | Lien permanent | Commentaires (34) | Tags : réchauffement climatique, changements climatiques, giec, co2, écologie | |  Facebook |

Commentaires

Monsieur Moreau,

"""" Le réchauffement global, pour autant que cette notion ait un sens, s’est stabilisé depuis 17 ans, alors que les émissions de CO2 d’origine humaine n’ont cessé de croître."""" etc... Le reste à l'avenant.

Quand cesserez vous de vouloir désinformer ? Le libéralisme semble faire fi de toute honnêteté et ça ne vous fera pas une bonne presse. Vous êtes d'un incompétence totale sur le sujet ne l'oubliez pas.

Écrit par : Robert | 05/04/2013

Bonjour Robert,
Et moi qui me basais sur les graphiques du MET Office :
http://www.metoffice.gov.uk/research/climate/seasonal-to-decadal/long-range/decadal-fc

sur l'article d'une revue certainement pas climato-sceptique:
http://www.sciencedaily.com/releases/2013/01/130125103927.htm

et enfin sur les paroles de Mr Pachauri, le président du GIEC:
http://www.theaustralian.com.au/news/nothing-off-limits-in-climate-debate/story-e6frg6n6-1226583112134

Mais vous avez raison, ces gens font de la désinformation continue, et je m'abstiendrai à l'avenir de les écouter !

Écrit par : jo moreau | 06/04/2013

Monsieur Moreau,

Que le réchauffement marque une pause ne signifie en aucun cas qu'il s'est interrompu, on en a la preuve dans les océans (le réchauffement ce n'est pas que les températures de surface).

Lisez donc cà :

http://www.skepticalscience.com/new-research-confirms-global-warming-has-accelerated.html

http://www.skepticalscience.com/Earth-Encounters-Giant-Speed-Bump-on-the-Road-to-Higher-Sea-Level.html

""""- Le GIEC ne compte pas uniquement « plusieurs milliers de scientifiques », mais sa composition comprend également un nombre considérable de politiques, représentants de ministères etc… Parmi les scientifiques, seule une toute petite minorité sont des climatologues (moins d’une centaine, parait-il).""""

Il est évident que vous ne savez pas ce qu'est le GIEC (Merci à Reagan et Tatcher pour sa création) ni que ce dernier ne fait pas de science, il se contente de compiler la science existente.

""""Une simple consultation de mes listes en cours d‘élaboration, totalisant à ce jour environ 500 avis de scientifiques et les liens qui valident leurs déclarations, est édifiante sur le débat qui reste largement ouvert, quoiqu’on essaye de nous persuader du contraire.""""

Belle preuve de grand n'importe quoi et de manque d'objectivité.

Écrit par : Robert | 06/04/2013

C est bien de se baser sur les graphiques du met office mais encore faudrait-il savoir les comprendre correctement.

Voici la réponse du met office à cet argument tordu de l absence de réchauffement:
http://metofficenews.wordpress.com/2012/10/14/met-office-in-the-media-14-october-2012/

Bien à vous

Écrit par : sylvain | 07/04/2013

Bonjour Sylvain,
Que je ne comprenne pas les graphiques du MET Office ne bouleversera pas la science climatologique. Que Monsieur Pachauri et d'autres scientifiques cités par Sciencedaily se laissent berner, cela devient plus problématique ! Et ils ne sont pas les seuls. Cela fait des années que des voix s'élèvent pour attirer l'attention sur cette stagnation du réchauffement global.
Mais il y a au moins une certitude : quand la courbe des températures monte, c'est à cause du réchauffement climatique. Quand elle plafonne, c'est à cause du réchauffement climatique. Quand il fait chaud, c'est à cause du réchauffement climatique, quand il fait froid, c'est à cause du réchauffement climatique, etc..
Mais encore une fois, qu'il y ait ou non un réchauffement global n'est en soi pas le débat, c'est la détermination des causes qui me posent problème. Et ici, il y a clairement rupture entre la corrélation des émissions humaines de CO2 et le "global warming".

Écrit par : jo moreau | 09/04/2013

Le réchauffement ne s est nullement arrêté mais s amplifie au contraire. Les courbes dont vous faites référence ne concernent que la température de l atmosphère, or les océans continuent eux de stocker de la chaleur.

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/climatologie-1/d/les-oceans-confirment-lacceleration-du-rechauffement-climatique_45513/#.UVdUSsz-hzU.twitter

Pour le reste est ce que l existence du boson de higss vous pose aussi un problème et est ce que vous doutez aussi de la théorie de la dérive des continents?

Écrit par : sylvain | 10/04/2013

Je suis heureux d'apprendre que les activités humaines stockent de la chaleur dans les océans. Audacieux, mais intéressant.
Non, aucun problème avec le boson de Higgs (et non higss), sinon sa dénomination qui ignore nos scientifiques nationaux. Pas de problèmes non plus avec la dérive des continents. Je ne vois d'ailleurs pas très bien le rapport avec la théorie de la contribution humaine dans les changements climatiques. Pourquoi, des milliers de scientifiques émettent des doutes sur le boson de Higgs ou la dérive des continents ?
Par contre, j'ai beaucoup de problèmes avec des amalgames douteux destinés à jeter le discrédit sur les réfractaires à la Voix de GIEC.

Écrit par : jo moreau | 11/04/2013

Est-ce que par "amalgames douteux" vous voulez parler des nombreuses nombreuses similitudes que j'ai relevées entre votre discours et d'autres courants dénialistes?

Un exemple avec le mouvement anti-HIV:
"de plus en plus de scientifiques commencent à interroger l'hypothèse que le VIH puisse créer tout seul le chaos dans le système immunitaire conduisant au SIDA".
http://www.charlatans.info/anti-hiv2.php

Écrit par : Sylvain | 12/04/2013

Monsieur Moreau,

""""Et ici, il y a clairement rupture entre la corrélation des émissions humaines de CO2 et le "global warming".""""

Bel exemple d'ignorance une fois encore, vous faites fi de toutes les variations naturelles (et antrhopiques) qui peuvent décorréler momentanèment l'augmentation du taux de CO2 de l'augmentation des températures. Pour ne citer que les plus importantes, vous avez l'activité solaire, les émissions d'aérosols, les phénomènes ENSO et l'activité volcanique. C'est pourquoi la période de trente ans est une bonne base car elle permet d'éliminer les variations naturelles et de dégager une vraie tendance.

J'ajouterai que les sceptiques me font doucement rigoler car d'un coté ils clament que le CO2 est en retard de 800 ans sur les températures et en même temps ils veulent que les températures collent au plus près à l'augmentation du taux de CO2.

Les "sceptiques" sont des négateurs et rien d'autre, le jour où ils auront un argument valable à faire valoir, il y aura 50 mètres de neige dans le Sahel.

Écrit par : Robert | 13/04/2013

@Robert :
Oui, Robert, je suis libéral dans le sens où je suis partisan de la plus grande liberté possible, au même titre d'ailleurs que le socialiste Bertrand Delanoe : http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20080521.OBS4897/bertrand-delanoe-oui-je-suis-liberal-et-socialiste.html

Je regrette qu'il n'en aille pas de même pour vous.

Pour le reste, je m'amuse toujours de vous voir tirer de votre chapeau les arguments qui collent le plus à la situation, vous identifiant ainsi aux arguments du GIEC : quoi que ce soit qui arrive, c'est la faute au réchauffement climatique.

Une fois c'est le CO2 d'origine humaine le responsable, une autre fois pas tout à fait ....

Et puisque vous aimez me citer, j'en fais autant à votre égard, parmi d'autres (je peux faire d'autres recherches si cela vous amuse):

"Le CO2 est avec le soleil le principal moteur du climat il ne faut pas l'oublier.
Écrit par : Robert | 23/08/2012

l'immense majorité des spécialistes de la question est d'accord sur le fait que nous somes responsables par nos rejets du réchauffement actuel. Au faiut quelles sont ces nouvelles théories ? Dites voir un peu q'uon rigole...
Écrit par : Robert | 01/08/2012

l'homme est responsable de l'accélération du réchauffement constaté ces dernières décennies, il n'y a pas à revenir dessus, sur ce point précis "science is settled".
Écrit par : Robert | 30/11/2011

Le CO2 que nous émettons allègrement est responsable du réchauffement constaté depuis la moitié du 20ème siècle (2010 et 2011 en sont des reuves supplémentaires).
Écrit par : Robert | 02/12/2011

Pourriez vous m'expliquer pourquoi les températures restent aussi élevées alors que le soleil est en panne ? J'aimerai beaucoup avoir votre avis.
Écrit par : Robert | 07/12/2010

etc...

Écrit par : jo moreau | 14/04/2013

@Sylvain : je répondrai incessament à votre tentative nauséeuse de me discréditer par un nouveau billet.

Écrit par : jo moreau | 14/04/2013

Ha ha ha c'ets excellent de vous lire... mais alors là, les "Robert" et "Sylvain", chapeau hein !

MDR

Vous êtes de vrais experts ma paroles !!

Et dire que voilà 4 ans, à lire des ânes tels que vous, j'y croyais au réchauffement du à l'activité humaine... heureusement, grâce à internet, je me suis documenté par moi-même et suis devenu objectif sur le sujet.

Par la suite, vu l'acharnement d'individus tels que vous afin de diffuser le dogme réchauffiste sans aucun appui scientifique sérieux, j'ai compris que l'intérêt alimente votre rage.

Quand je dis "sérieus", c'est notamment en faisant référence à cette récente histoire de vague de froid due à la fonte estivale en Arctique... ce genre d'argument n'a aucun fondement, d'autant plus que Lockwood, réchauffiste reconnu, admet lui-même que c'est l'activité solaire qui influence le jet stream et non la fonte de la banquise... MDR.

La sécheresse en NZ actuelle, que l'on pourrait imaginée due aussi à un blocage du jet stream à ces latitudes, comme le sécheresse de 2010 en Russie, est sans doute aussi due à la fonte estivale de l'Antarctique !? Allez un peu voir ce qu'il en est... la fonte estivale est 1M de Km2 plus faible que la moyenne 1979/2000 !!

Alors svp, chers Messieurs Roberto et Sylvano, cessez vos âneries, votre crédibilité est totalement nulle.

Bisous

Écrit par : didier | 14/04/2013

et pour en revenir, cher Sylvain, à vos océans qui se réchauffent, ce n'est pas vraiment ce que Trenberth lui-même, réchauffiste reconnu, constate... mais comme il dit... " les modèles numériques (sur ordinateur) sont forcément corrects et que si les mesures et les observations ne les confirment pas, c'est que les mesures et les observations sont erronées ou "inadéquates".

http://www.pensee-unique.fr/oceans.html#tren

Écrit par : didier | 14/04/2013

Cher didier,

l'article de Trenberth est justement basé sur les observations:
"Here we present the time evolution of the global ocean heat content for 1958 through 2009 from a new observational-based reanalysis of the ocean."

Écrit par : Sylvain | 14/04/2013

en effet, il aura fallu une "reanalysis"... c'est bien cela qui est dommage... lorsque l'observation ne confirme pas les modèles, on "réanalyse"...

Un peu comme le lissage des minimum de Maunder et de Dalton...

Ou plus récemment...

Soit, c'est l'absence de débat qui perturbe le contribuable que je suis... et tout aspect liberticide des politiques qui découlent de cette religion réchauffiste...

Écrit par : didier | 14/04/2013

Cher didier,

Jacques Duran a zéro publication en climatologie, ce scientifique dévoyé est totalement incompétent en la matière.

Si vous voulez vraiment vous instruire sur le sujet visitez ce site :

http://www.universcience.fr/climobs/

ou encore celui-ci (en espérant que vous lisez l'anglais)

http://scienceofdoom.com/


Monsieur Moreau,

Je n'ai nul besoin de vous discréditer, vous le faites très bien tout seul. Si par hasard, vous aviez envie de véritablement parler de science, je suis votre homme.

Écrit par : Robert | 14/04/2013

Et bien quelle belle fosse aux lions nous avons ici, d'un côté j'ai raison, je te le prouve ..... et de l'autre non, c'est moi et te le prouve....
Ne serait'il pas plus malin (respectueux, ouvert, logique, scientifique...) de laisser au vestiaire les préconçus, stéréotypes et autres et échanger les données, prendre la peine de lire, analyser "l'autre" et pas, dès les premiers mots, imaginer sa réplique cinglante en se "foutant" du contenu, du fond (justifié ou pas, c'est une question de respect et d’approche scientifique à évaluer toutes données - repenser à Einstein et sa difficulté à admettre la mécanique quantique, dont il n'a eu de cesse de vouloir la mettre en défaut sans jamais y parvenir, mais toujours avec méthode, étude, respect des idées et analyse mais bien sur, avec sa vue relativiste, je dirai dans ce cas avec l'angle de vue d'un scientifique...). A part balancer des études, des chiffres et des soit disante conclusions... que ressort'il de vos échanges... si ce n'est du brassage d'air , cool messieurs, restons courtois, ouvert le plus possible et si un négativiste de l'échauffement, grâce à son ressentit de l'histoire peut faire avancer la réelle connaissance du phénomène, dans un sens où l'autre, c'est bingo pour tous --> valable également dans l'autre sens, si un convaincu du réchauffement... l'important n'est pas de savoir qui à raison ou tort, l'important est de susciter un débat qui lui, peut-être pourrait faire avancer l'affaire, seul cela compte Messieurs, mais avec élégance, philosophie, respect et tolérance
Sur ce, que vous soyez pour ou contre, je vous salue et vous souhaite une belle journée, et vous propose tout de même de relativiser vos prises de positions car, l'histoire nous à souvent appris que des soit disantes vérités absolues, établies et re-re confirmées bééhhh... (parlez en à Newton au vu des travaux d'Einstein et Plank- ;-)
Belle journée à tous - et restons zen

Écrit par : Thierrry | 15/04/2013

Thierry

""""l'important n'est pas de savoir qui à raison ou tort, l'important est de susciter un débat qui lui, peut-être pourrait faire avancer l'affaire,""""

Quel débat ? vous avez d'un coté des gens dans le déni et de l'autre des faits, vous êtes à coté de la plaque mon vieux.

Écrit par : Robert | 15/04/2013

Effectivement, quel débat ?, il y a les personnes tel que vous, qui asséné vos vérités, vos "faits", d'autorité, sur de sur et ultra convaincu de la justesse de leurs propos, pas de doute, mais qui pense différemment n'est qu'un ignare qui n'a rien comprit... Qui donc êtes vous pour vous la péter de cette façon?, grand sage parmi les sages, ayant l'exclusivité de la justesse divine et le recul millénaire pour une analyse clairvoyante ?
Les plus grands labos doivent s'arracher vos conseils j'imagine, vous devez êtes une sommité... et d'une humilité remarquable de surcroît.
Moi, j'avoue, je ne sais pas, me renseigne, je lis, ne nie pas qu'un réchauffement climatique est en cours mais de là à crier "aux loups" avec la véhémence qui est vôtre, pas mon style, je préfère la circonspection, l'écoute, l'ouverture et de nouveau: le respect de l'avis de l'autre (et je ne vois pas de déni, juste des interprétations différentes). Je me méfie des dogmes - vous pas apparemment - par contre, ce dont je suis certain, c'est que j'ai toujours été méfiant des gens sur et certain de ce qu'il avance, surtout vu la thématique abordée, au point d'en devenir sectaire et c'est franchement vôtre cas alors, vos pseudos remarques d'ordres scientifiques glanées ci et là, vos étalages de références ne font nullement avancer le débat, vous forcez à fermer les portes de part votre attitude et en fait, desservez votre cause, j'irai jusqu'à dire que de ce point de vue, vous gagnez à ne pas être connu.
Je terminerai par ce quoi j'avais commencé mon post, le respect, sans mettre en doute votre connaissance de la sémantique du terme, je crois que simplement, vous n'en avez pas car, MON VIEUX, nous n'avons pas, je crois, gardez les cochons ensemble.
Le vieux à côté de la plaque, mais bien heureux de ne pas partager la vôtre, de plaque !

Écrit par : Thierrry | 15/04/2013

Thierry,

Je n'assène aucune vérité, je ne fais que me référer à la science, si vous voulez vous renseigner sur notre responsabilité dans le réchauffement climatique c'est facile, il y a des milliers d'articles scientifiques qui l'expliquent.

ps Monsieur Moreau de discute pas de science, il fait de la politique.

ps 2 je ne défends aucune cause, je me contente de constater les faits.

Écrit par : Robert | 15/04/2013

Ils sont too much, les Sylvain et Robert!! Ce sont les doublures des frères Bogdanov? :D

Écrit par : Naibed | 16/04/2013

Monsieur Robert défend des faits??? Est-il besoin de rappeler que le "consensus" (largement surévalué) des scientifiques pro RCA et le GIEC se basent pour l'essentiel sur des modèles informatiques qui ont très largement démontré leur incapacité à montrer quoi que ce soit (à part engloutir des centaines de millions de dollars). Ils ont même failli lorsqu'on les a fait tourner avec des données connues du passé. Outre cela, TOUTES les observations vont à l'encontre des prédictions des modèles informatiques...

Écrit par : Loki | 05/07/2013

Loki @

Si vous n'avez pas autre chose que ce genre d'inepties à faire valoir, vous feriez mieux de vous abstenir. Je vous suggère d'acquérir quelques réelles connaissances sur la modélisation, sur les méthodes employées, les certitudes et incertitudes etc... Tant que vous n'aurez pas fait cette démarche, votre discours restera juste digne du comptoir du bar du commerce (et après 5 ou 6 bières...)

Écrit par : Robert | 08/07/2013

Loki,

Vous pouvez commencer par lire ceci,

http://www.meteo-paris.com/actualites/2001-2010-une-decennie-d-extremes-climatiques-05-juillet-2013.html

Écrit par : Robert | 08/07/2013

@ Robert :

Bravo, bel essai. Vouloir argumenter avec un rapport émanant en droite ligne des nations-unies, organisation politique par excellence et accoucheuse du plus en plus controversé GIEC... Fallait oser. Ci apres en lien la comparaison entre 73 modèles informatiques et les observations http://www.drroyspencer.com/wp-content/uploads/CMIP5-73-models-vs-obs-20N-20S-MT-5-yr-means1.png et ici les observations en matière d'ouragans aux states... Vous serez heureux d'apprendre (les ricains en tout cas le sont) que plus de 2800 jours se sont écoulés depuis qu'un ouragan de catégorie 3 ou plus à frappé les côtes US, ce qui ne s'était plus vu depuis la fin du XIXème siècle http://www.ncdc.noaa.gov/img/climate/severeweather/hur5004.jpg Je constate par ailleurs trops souvent qu'on stigmatise les inconvénients (éventuels) d'un réchauffement climatique mais qu'on n'en cite jamais les avantages et bénéfices, indéniables eux aussi.

Écrit par : Loki | 08/07/2013

Loki

Venir mettre Spencer face au GIEC il ne faut pas avoir peur du ridicule, Spencer a basé sa comparaison sur le pire des scénarios du GIEC (je rappelle que le GIEC ne fait pas de prévisions) ensuite comparer des températures de surface avec des températures de la moyenne tropo il faut également oser... Que Spencer s'amuse à vouloir publier ces fameux résultats et il se fera étriller de belle manière (comme à chaque fois).

Le rapport entre votre ouragan et la choucroute ?

""""Je constate par ailleurs trops souvent qu'on stigmatise les inconvénients (éventuels) d'un réchauffement climatique mais qu'on n'en cite jamais les avantages et bénéfices, indéniables eux aussi.""""

Quels avantages et bénéfices ? Citez moi quelques exemples concrets...



Vous savez mon petit Loki, il y a ce qui ne savent pas de quoi ils parlent (vous par exemple) et les autres.

Écrit par : Robert | 10/07/2013

@Robert :

" L"art d'avoir toujours raison" du défunt Schopenhauer serait-il un de vos livres de chevet?

Spencer travaille en étroite collaboration avec la NASA (dont il est un "ancien")et donc indirectement pour le GIEC puisqu'il dirige le département s'occupant des mesures de températures satellitaires de l'université de Huntsville Alabama (les très connues mesures UAH)...

Ouragan - choucroute : aucun rapport sauf celui que vous (ne) voulez lui attribuer. Le fait est que, contrairement à toutes les prévisions , conjectures et projections diverses émises par le GIEC et ses satellites, les phénomènes extrêmes n'ont pas augmentés tant en nombre qu'en intensité avec le réchauffement actuel. les oservations démontrent plutôt le contraire.

Quant aux avantages du réchauffement :

Les dernières mesures satellitaires de la couverture folliaire ont montré une augmentation de 20,5 % (passage de zones au "vert") contre 3% au "brun". Les rendements agricoles ont par ailleurs augmenté de 15% ces 20 dernières années...

Le réchauffement a induit une diminution conséquente de la consommation de combustibles domestiques pour le chauffage. Cette diminution conséquente aurait d'ailleurs du être mesurée dans l'évolution du taux de CO². Bizarrement il n'en a rien été...

La pluviométrie et surtout sa répartition ont changé. On assiste en moyenne à une meilleure répartition des précipitations à l'échelle mondiale, particulièrement dans les zones à "extrêmes" ...

Enfin, s'il est vrai qu'on est toujours quelque part le con de quelqu'un, je ne suis certes pas le vôtre mon "petit" Robert... Et puis je préfère La-Rousse, orientation sexuelle oblige...

Écrit par : Loki | 16/07/2013

Loki,

"""""Le fait est que, contrairement à toutes les prévisions , conjectures et projections diverses émises par le GIEC et ses satellites, les phénomènes extrêmes n'ont pas augmentés tant en nombre qu'en intensité avec le réchauffement actuel. les oservations démontrent plutôt le contraire.""""

sourcez svp...





"""" Les rendements agricoles ont par ailleurs augmenté de 15% ces 20 dernières années...""""

Idem, sourcez svp... et n'oubliez pas de déduire l'augmentation des surfaces cultivées... D'autre part, pour vous, un gain partiel immédiat ne peut devenir un inconvénient à plus long terme, vous ne voyez pas plus loin que le bout de votre nez mon petit.

""""Le réchauffement a induit une diminution conséquente de la consommation de combustibles domestiques pour le chauffage""""

Tiens donc je croyais que les hivers étaient, selon les sceptiques, plus rigoureux.... Par ailleurs, vous oubliez l'augmentation de la demande en climatisation...

Les mesures UAH montrent le même trend d'augmentation que les autres sources et c'est la basse tropo qui est mesurée, pas les températures de surface (et je passe sur les nombreux biais des mesures UAH).


http://www.woodfortrees.org/plot/uah/from:1980/plot/rss/from:1980/trend

Quand vous arrêterez de dire n'importe quoi, faites moi signe.

Écrit par : Robert | 18/07/2013

@ Robert : Dois-je vous rappeler que selon le GIEC et aussi selon la physique atmosphérique,les GRS doivent en priorité réchauffer la basse troposphère AVANT la surface? Par ailleurs, la fiabilité des mesures de surface des stations météo a été démontrée fortement biaisee par l'urbanisation à outrance de ces dernières décennies. Ainsi, près de 70% du réseau de stations de l'USHCN ne correspondent pas (plus) aux normes de mesure en vigueur.

Lien our la couverture folaire :

http://www.agu.org/news/press/pr_archives/2013/2013-24.shtml

Lien fréquence ouragans :

http://www.ncdc.noaa.gov/img/climate/research/hurricanes/fig1-atlantic-all-and-major.gif

"Tiens donc je croyais que les hivers étaient, selon les sceptiques, plus rigoureux.... Par ailleurs, vous oubliez l'augmentation de la demande en climatisation "

En tout cas, ce ne sont pas les trois derniers hivers qui me contrediront. Dois-je cependant une énième fois vous rappeler que le scepticisme concerne l'origine anthropique du réchauffement actuel et non sa réalité durant ces deux derniers siècles?

Enfin , c'est une nécessité VITALE de se chauffer en hiver et c'est valable pour toutes les populations vivant dans les zones tempérées. C'est un LUXE que d'avoir une climatisation (dont nombre de ménages sont apr ailleurs dépourvus). a ce propos, une taxe sur les systèmes de climatisation serait peut-être bienvenue?? Ah oui, on pénaliserait surtout les riches... ennuyeux ça.

Je constate que vous réclamez très souvent des sources mais en êtes particulièrement avare. Normal vu les points de vues que vous dfendez avec âpreté en dépit du plus élémentaire bon sens. Une majorité des populations croit en ce que disent les médias sans trop se poser de questions. Vous cependant n'avez pas cette excuse...

Écrit par : Loki | 19/07/2013

Loki

""""Dois-je vous rappeler que selon le GIEC et aussi selon la physique atmosphérique,les GRS doivent en priorité réchauffer la basse troposphère AVANT la surface?""""

Merci de m'avouer votre totale ignorance en la matière. Je vous en supplie, apprenez au moins les bases.

Écrit par : Robert | 21/07/2013

@ Robert : je vous renvoie au Professeur John Christy (ancien auteur du GIEC)

je crois pouvoir affirmer sans risque d'être contredit qu'il est très certainement plus compétent que vous... (ce qui ne semble par ailleurs pas trop difficile).

Écrit par : Loki | 21/07/2013

Interessant cette augmentation du contenu calorifique des océans.
Donc une augmentation de la température!
Donc un largage de CO2 (moins soluble lorsque la température s'élève)
Aïe,Aïe.

Écrit par : Pierre | 29/07/2013

loki,

"""" je vous renvoie au Professeur John Christy (ancien auteur du GIEC)""""

Si Christy a vraiment dit ça, il a dit une énorme bêtise (et ça lui arrive assez souvent). C'est le soleil et lui seul qui réchauffe notre planète, les GES ne font que capturer et renvoyer l'énergie émise par la surface de la terre après que cette dernière ait absorbée l'énergie solaire.

Allez donc apprendre l'abécédaire de la physique atmosphérique.

Écrit par : Robert | 07/08/2013

@robert
Mais qui est le GIEC ?

Rajendra Kumar Pachauri le président (Inde), depuis 2002

Rajendra Kumar Pachauri a été membre :
du conseil d’administration de l’Indian Oil Corporation de janvier 1999 à septembre 2003 ;
du conseil d’administration de GAIL (en) d’avril 2003 à octobre 2004 ;
du National Thermal Power Corporation d’août 2002 à août 2005 ;
du conseil des gouverneurs de Shriram la recherche scientifique et industrielle Fondation (septembre 1987) ;
du comité exécutif de l'India International Centre (en) (IIC), New Delhi (1985) ;
du conseil d’administration de l’India Habitat Centre (en), à New Delhi (octobre 1987)
de la cour des gouverneurs de l’Administrative Staff College of India (ASCI) (1979-1981).
Rajendra Kumar Pachauri est l’un des membres de l’External Advisory Board du Chicago Climate Exchange2 (CCX), la bourse américaine des crédits carbone.

(RESUME PARTIAL : Petrolier lobbyiste et membre de la bourse carbone)

Jean-Pascal van Ypersele de Strihou

Vice pésident Climatologue Belge ( que peut-être Luc Trullemans connait ) celui REFUSE de participer à un émission radio en présence de contradicteur. impossible de lui trouver une biographie détailée.

Les fondateurs

Bert Bolin professeur de météorologie à l'Université de Stockholm de 1961 à 1990.
Il a publié dans les années 1960 une série d'articles scientifiques mettant en garde contre les dangers potentiels du CO2. ( Pas très impartial à la base Le GIEC ne sera crée que 28 ans plus tard)

John T. Houghton
Le plus scientifique des trois. Beaucoup de récompense dont un prix Nobel....de la paix pour le GIEC ..
Il est le président de l'Initiative John Ray, une organisation «Environnement connexion, de la science et le christianisme", où il a comparé la gérance de la Terre, à l'intendance du Jardin d'Eden Adam et Eve. Il est membre fondateur de la Société internationale pour la science et la religion . Il est également l'actuel président de l' Institut Victoria (L' Institut Victoria , ou Philosophical Society de Grande-Bretagne , a été fondée en 1865, en réponse à la publication de L'Origine des espèces et des essais et des critiques . Son objectif déclaré était de défendre «les grandes vérités révélées dans la Sainte Ecriture ... ).
RESUME PARTIAL : CREATIONSITE SE BASANT SUR LES SAINTES ECRITURES

Ses récompenses scientifiques pour être intellectuellement honnête :
Albert Einstein World Award of Science (2009) [ 4 ]
Japan Prize (2006)
Organisation météorologique internationale Prize (1999)
American Meteorological Society , membre honoraire (1998)
Royal Astronomical Society Médaille d'or (1995)
Global 500 Award, dans le cadre du Programme pour l'environnement des Nations Unies (1994)
Climate Institute Award annuel (1992)
Bakerian Conférence du prix de la Royal Society , (1991);
Symons médaille commémorative, Royal Meteorological Society (1991)
Glazebrook Médaille Institut de Physique (1990);
Président de la Royal Meteorological Society (1976-1978)
En Décembre 2007, il a reçu le prix Nobel de la paix dans le cadre du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) de la délégation, aux côtés de la ancien vice-président des Etats-Unis, Al Gore .
Il a reçu des doctorats honorifiques en sciences de l'Université du Pays de Galles (1991), Stirling (1992), East Anglia (1993), Leeds (1995), Heriot-Watt (1996), Greenwich (1997), Glamorgan (1998), Lecture (1999), Birmingham (2000), Gloucestershire (2001), Hull (2002) et Dalhousie (2010). Il est membre honoraire de Jesus College, Oxford et de l'Université du Pays de Galles, Lampeter et est également un membre fondateur de la Société savante de Galles .



Maurice Strong est un homme d'affaires et un homme politique canadien.
Vice président de Royal Dutch Shell et le vice-président le canadien Maurice Strong.

Celui-ci, fut le premier président du bureau de l’UICN, et, successivement, président de Pétro Canada, de la Power Corporation of Canada, d’Ontario Hydro, conseiller spécial auprès du secrétaire général de l’ONU. Malthusien et antinataliste convaincu il allait jouer un rôle central.

On sait maintenant , un peu plus à qui on a affaire.
Petroliers lobbyistes, antinatiliste, créationiste, le tout "dirigé" par un membre de la bourse carbone... Mais ils travaillent en toute honêteté et sans parti prit !!!

Écrit par : DeRez | 10/11/2013

Les commentaires sont fermés.