Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

27/03/2013

UNE POLITIQUE RUINEUSE BATIE ...SUR DU VENT ?

Nos médias nationaux, du moins du côté francophone, relayent inlassablement la propagande idéologico-politique de Ecolo, sans jamais prendre la peine de contrôler ou au moins de relativiser les postulats qu ’elle assène à la population.

Suiviste aveugle de la Parole de GIEC et des lobbies environnementalistes, le monde politique y a vu une opportunité exceptionnelle de lever de multiples taxes et d’imposer -avec la bénédiction des électeurs-, de nouvelles contraintes ou orientations économiques, causes directes de la baisse du pouvoir d’achat et de la délocalisation d’entreprises. Outre cette manne providentielle, nos élus ont trouvé là une bonne cause à défendre, garante de la bienveillance de leurs électeurs.

Or, le coût de ce suivisme est gigantesque, depuis une politique énergétique aberrante, en passant par les quotas CO2 qui font l‘objet d‘une spéculation très juteuse pour certains.

Ces orientations économiques et politiques ont été initiées par la peur du « réchauffement climatique causé par les activités humaines », et il est indispensable de clamer que cette théorie, la base même de ces politiques, est très loin d’être une certitude établie.

Il ne s’agit que d’une théorie parmi beaucoup d’autres, et d’ailleurs régulièrement contestée, sur les causes des changements climatiques. Il est inconcevable de s’être laissé entraîner dans cette politique suicidaire à bien des égards, et aux fondements très aléatoires.

Je crois donc nécessaire de rappeler quelques éléments fondamentaux, qui ne reçoivent aucun écho dans nos médias et sont totalement ignorés par nos décideurs, consciemment ou non, et donc par l‘ensemble des citoyens…

- Le réchauffement global, pour autant que cette notion ait un sens, s’est stabilisé depuis 17 ans, alors que les émissions de CO2 d’origine humaine n’ont cessé de croître.

- S’il y a eu corrélation entre l’accroissement des émissions de CO2 d’origine humaine et un réchauffement global, il n’y a jamais eu de preuve scientifique que ce gaz était la cause d’un éventuel réchauffement climatique. Il ne faut pas confondre corrélation et causalité. Beaucoup de scientifiques contestent cette causalité.

- Le CO2 d’origine humaine représente annuellement environ 5% de l’ensemble des émissions de ce gaz à effet de serre. La totalité du CO2, y compris les 95% d’origine naturelle ne représentant quant à lui qu’une partie minoritaire de l’ensemble des gaz à effet de serre.

- Certains scientifiques contestent la théorie même de l’effet de serre, qui remettrait en cause le second principe de la thermodynamique.

- Le GIEC est l’organisme qui est à la base de l’alarmisme actuel sur le sujet. C’est une création de l’ONU, qui fut fondé pour « évaluer les informations scientifiques nécessaires pour comprendre les risques liés au changement climatique d’origine humaine ». Le champ d’action est déjà ciblé dès l’origine, et le GIEC n’a pas pour objet d’entreprendre lui-même des recherches, mais collationne et met en perspective des études parues dans des revues scientifiques. Ses conclusions sont soumises aux gouvernements participants qui ont un droit de regard, avant toute publication. Le caractère politico-scientiste du GIEC est donc bien une réalité. (1)

- Le GIEC ne compte pas uniquement « plusieurs milliers de scientifiques », mais sa composition comprend également un nombre considérable de politiques, représentants de ministères etc… Parmi les scientifiques, seule une toute petite minorité sont des climatologues (moins d’une centaine, parait-il).

- La notion de consensus n’est valable qu’au sein même du GIEC, dont les conclusions sont cautionnées par une majorité de scientifiques qui y participent. Petit à petit, cette notion a subtilement dérapé en englobant l’ensemble du monde scientifique, qui serait censé y adhérer.

- Les opposants aux conclusions du GIEC sont généralement désignés comme un groupe d’une dizaine d’originaux tout au plus, qu’on discrédite comme étant corrompus et payés par l’industrie pétrolière pour contester ce qui doit être une évidence aux yeux de tous: il existe bien un réchauffement climatique dont l‘origine se trouve dans les activités humaines.

Une simple consultation de mes listes en cours d‘élaboration, totalisant à ce jour environ 500 avis de scientifiques et les liens qui valident leurs déclarations, est édifiante sur le débat qui reste largement ouvert, quoiqu’on essaye de nous persuader du contraire.

Voilà, je n’ai évidemment pas fait le tour du problème, mais ai simplement voulu remettre quelques évidences en mémoire, et montrer à quel point la politique actuelle est bâtie sur du sable, et nous mène au désastre.

Il appartient à chacun d’entre nous de contester cette politique partout et par tous les moyens possibles, et d’essayer d’ouvrir les yeux de nos élus sur ce qui constitue la réalité d‘un débat scientifique.

(1) Voir à ce propos l’excellent livre de Drieu Godefridi : http://giec-est-mort.com/

Jo Moreau.

19:37 Publié dans climat | Lien permanent | Commentaires (34) | Tags : réchauffement climatique, changements climatiques, giec, co2, écologie | |  Facebook |

05/03/2013

RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE, QUEL CONSENSUS ? (41)

Suite n°41 (Voir les 40 autres listes dans la catégorie « climat »)

Mon seul but par ce genre de billet : démontrer par des déclarations de scientifiques, que le prétendu consensus sur les conclusions climatiques émises par le GIEC, n‘existe pas. D’autres citations contredisent certaines idées reçues.

449 - "Il existe des corrélations entre la température terrestre et des facteurs naturels (taches et cycles solaires, variations magnétiques et courants océaniques) bien meilleures que la corrélation entre climat et les niveaux de CO2" H.Leighton-Steward - BS - MS - Géologue environnementaliste - ex cadre industrie énergétique. http://www.wnd.com/2011/12/376005/

450 - "Basées sur des modèles (climatiques) fondamentalement faux, les politiques gouvernementales devraient être immédiatement reconsidérées". Jef Reynen - Professeur honoraire Mechanical Engineering - Delft University (NL) http://www.tech-know-group.com/papers/IR-absorption_updat...

451 - "Lier la température du globe à la concentration de CO2 dans l'atmosphère est une hypothèse simpliste à l'extrême. Le bilan thermique de l'atmosphère est très complexe". James Dent - BSc - Météorologue - Hydrologue - ex collaborateur UK Meteorological Office - World Meteorological Organisation. http://www.eadt.co.uk/news/features/climate_change_and_my...

452 - "Il n'existe aucune certitude sur la cause principale de la fonte des glaces du Groenland". Christopher Harig - PhD - Géophysicien - Research Associate - Princeton University (USA) http://phys.org/news/2012-11-embracing-noise-greenland-co...

453 - "L'influence des activités humaines sur le climat constitue une nouvelle hypothèse sur le concept. Pour être validée, elle doit être confirmée par des preuves irréfutables, et survivre à toutes les réfutations. L'hypothèse des gaz à effet de serre émis par l'homme ne satisfait à aucun de ces critères". Walter Cunningham - BS - MS - Géophysicien - ex Astronaute Apollo 7. http://www.chron.com/opinion/outlook/article/Climate-chan...

454 - "L'hypothèse du GIEC d'un réchauffement de la planète causé par les activités humaines ne découle pas d'une méthode scientifique. Il existe d'autres hypothèses beaucoup plus crédibles". Alan Carlin - PhD - BS - Physicien - Ex collaborateur US Environmental Protection Agency. http://www.carlineconomics.com/

455 - "Le réchauffement global n'est pas la cause du retrait des glaciers. Il s'agit là d'un simple épisode cyclique". Milap Chand Sharna - PhD - Glacial Geomorphology Jawaharlal Nehru University (India) http://www.mumbaimirror.com/index.aspx?Page=article&s...

456 - "Le découplage entre les quantités de CO2 relachées dans l'atmosphère et la température globale qui stagne depuis 15 ans, est la preuve de la complexité de la recherche climatique". Thomas Wijsmuller - Météorologue - ex Collaborateur de la NASA - Royal Dutch Weather Bureau (NL) http://www.colderside.com/Colderside/Temp_%26_CO2.html

457 - "L'establishment environnementaliste utilise une réthorique basée sur une science manipulée (l'homme responsable des changements climatiques) pour imposer son propre agenda à tous". Michael Coffman - PhD - Forest Science - Biology. http://www.redicecreations.com/radio/2008/01jan/RICR-0801...

458 - "Les émissions humaines de CO2 ne contribuent pas significativement aux variations climatiques, aucune preuve scientifique ne cautionne cette théorie". Kees Le Pair - PhD - Physicien - ex Directeur Stichting voor de Technische Wetenschappen (NL) http://www.clepair.net/climate%20change.html

459 - "Les scientifiques impliqués dans la théorie du réchauffement climatique causé par l'homme ont négligé le respect des principes de la véritable démarche scientifique". Edward R Swart - PhD - DSc - Physical Chemistry - Computer Science - ex President Rhodesia Scientific Association. http://www.amazon.ca/review/R395YL9ML12IE7

460 - "Le concept d'émissions de CO2 contrôlant le climat est devenu un axiome défendu avec une ferveur religieuse par le GIEC, et des organisations telles que Greenpeace et le WWF". Peter A Ziegler - PhD - Géologue - Professeur Global Geology University of Basel (CH) http://www.friendsofscience.org/assets/documents/Ziegler-...

461 - "La plus grande menace générée par la théorie impliquant la responsabilité humaine dans le réchauffement climatique, est l'énorme dommage économique découlant d'investissements inutiles". Peter Bloemers - Professeur émérite Biochimie - Université de Nymegen (NL) http://zapruder.nl/portal/artikel/global_warming_sucks/

A suivre.

« Non seulement les journalistes n’ont pas à rendre compte de ce que disent les scientifiques sceptiques, ils ont la responsabilité de ne pas en rendre compte ». (GELBSPAN ROSS- éditeur du Boston Globe - 07/2000)

 *********************************************************************************************************** La liste complète par ordre alphabétique des « déclarations de scientifiques sceptiques sur les conclusions du GIEC», mise à jour au 12/12/2012 et reprenant l’ensemble des listes à cette date avec tous les liens utiles, peut vous être envoyée sur simple demande à jo_moreau@yahoo.fr En indiquant « liste » comme objet du message. Un outil efficace de contre-information pour votre entourage, à diffuser sans modération !. ************************************************************************************************************ Des records climatiques « sans précédent » ??? Anno 1556 : Grande sécheresse en France. Il ne pleut pas du 26 mars jusqu’au 10 août. Printemps très chaud. Brusque coup de chaleur. Blés échaudés. Eté brûlant. Vendanges extrêmement précoces. Incendies de forêt en Normandie. Partout, les cours d’eau s’assèchent. En Italie, la chaleur est excessive. En Angleterre, le 29 décembre, survient une terrible tempête accompagnée d’orages.

Jo Moreau

17:17 Publié dans climat | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : réchauffement climatique, changements climatiques, giec, ipcc, co2, consensus | |  Facebook |