Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

16/04/2013

CLIMAT : QUAND L'AMALGAME TIENT LIEU D'ARGUMENTAIRE.

Avec une constance digne d’admiration, au gré de ses interventions Sylvain m’assimile (ainsi que mes semblables) aux courants « dénialistes » en tous genres, voulant par là confondre mon discours avec celui des partisans du tabac, du créationnisme, de la Terre plate, etc…

Dans son commentaire à un de mes derniers billets (1), il franchit allègrement un nouveau pas en m’incorporant aux opposants de la lutte contre le Sida.: « Est-ce que par "amalgames douteux" vous voulez parler des nombreuses similitudes que j'ai relevées entre votre discours et d'autres courants dénialistes? Un exemple avec le mouvement anti-HIV: "de plus en plus de scientifiques commencent à interroger l'hypothèse que le VIH puisse créer tout seul le chaos dans le système immunitaire conduisant au SIDA ».

Chacun peut ainsi constater le caractère odieux et dérisoire des arguments avancés dans le débat impliquant les origines des changements climatiques. Rabaisser le niveau des échanges au niveau des dépotoirs est une attitude malheureusement coutumière parmi les activistes de la Pensée de GIEC à travers le monde.

Revenons en Belgique et recadrons le débat : Parmi quelques unes des actions récentes des activistes climatiques, notons :

- Sous la pression directe de Monsieur Van Ypersele, une conférence prévue devant la Société Européenne des Ingénieurs et Industriels et à laquelle devait participer Fred Singer et le Professeur Claes-Johnson est décommandée. (2)

- Lorsqu’un professeur de l’Université de Louvain, assez réfractaire aux arguments du GIEC, essaye de se faire entendre, « on » fait circuler au sein de cette université une pétition destinée à lui ôter toute possibilité de s’exprimer (cette pétition, assez immonde, sera heureusement retirée après quelques jours). Des étudiants s’élèvent contre ceux qui n’hésitent pas à maltraiter et même traîner dans la boue ce professeur.

- Une série de conférences présentant d’autres points de vue que ceux défendus par le GIEC se sont tenues devant l’Académie Royale de Belgique (3). Assez curieusement, il semble que deux des orateurs initialement prévus se soient désistés. On s’interroge sur la cause de cette décision…

- Rappelons aussi le refus absolu et systématique de participer à tout débat scientifique contradictoire sur la question.

L’Université Catholique de Louvain, à travers notamment son « Centre de Recherche sur la Terre et le Climat Georges Lemaitre » , est un creuset particulièrement militant dans la diffusion des thèses du GIEC, le Professeur JP Van Ypersele étant Vice-Président de ce même GIEC.

Puisqu’on m’assimile clairement à des personnes ou des groupes auxquels je suis totalement étranger, et dont je ne partage par ailleurs nullement les opinions, je ne peux m’empêcher d’établir un parallèle entre certains actes et attaques personnelles auxquelles sont confrontés la plupart des GIECosceptiques, avec ce qui se passait dans les régimes totalitaires -de droite ou de gauche- quand ce genre de pratiques nauséabondes étaient monnaie courante. Rappelons la tentative de promotion d’une « science aryenne » d’un côté, ou du « Lyssenkisme » de l’autre.

Nous progressons insidieusement vers cette perspective totalitaire quand un nombre croissant de partisans du GIEC, parmi lesquels on retrouve Evo Morales, Eva Joly ou Edgar Morin resortent l’idée de la création, dans le cadre de l’ONU, d’un « tribunal climatique international pouvant juger des pays, entités ou personnes aggravant le réchauffement ou détruisant l’environnement » (4).

La boucle serait ainsi bouclée et les bûchers allumés, toute tentative de résistance à la Pensée de GIEC pouvant facilement être assimilée d’office à cette définition et étouffée dans l‘oeuf.

 (1) http://belgotopia.blogs.lalibre.be/archive/2013/03/27/une...

(2) http://belgotopia.blogs.lalibre.be/archive/2011/08/30/inq...

(3) http://belgotopia.blogs.lalibre.be/archive/2012/11/12/con...

(4) http://www.reporterre.net/spip.php?article4062

Jo Moreau.

16:36 Publié dans climat | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : réchauffement climatique, changements climatiques, giec, ipcc, co2 | |  Facebook |

Commentaires

Mr Moreau,

je ne suis pas le premier à m’interroger sur les similitudes entre différents courants dénialistes. Il n'y a rien d'odieux, ni de dérisoire à cela. C'est même un sujet qui fait l'objet d'études en sociologie et en psychologie.
http://websites.psychology.uwa.edu.au/labs/cogscience/documents/LskyetalPsychScienceinPressClimateConspiracy.pdf

Si vous vous sentez offensé, c'est sans doute que vous ne trouvez pas d'argument pour justifier en quoi votre liste de déclarations de scientifiques est plus valable que par exemple cette liste anti-vaccin: http://www.attention-aux-vaccins-meurtrier.info/docteur_ghislaine_lanctot___la_mafia_medicale__198.htm . On retrouve d'ailleurs dans ces différents mouvements exactement le même type de vocabulaire régulièrement utilisé sur les sites climato-sceptiques à propos des chercheurs actifs dans le domaine: "mafia", "rois de la corruption", "dictature", etc...

Mes propos n'ont donc rien d'exagéré, ils sont corroborés par plusieurs études et se basent sur des observations que chacun peut vérifier. Même si la "sociologie de la blogosphère" n'est pas mon domaine de recherche, je ne renie pas les bases de la démarche scientifique et j'essaie de rester critique, ce qui ne semble pas toujours être votre cas.

Pour le démontrer, prenons par exemple votre première affirmation comme quoi une conférence prévue à la SEII aurait été décommandée sous la pression directe du Pr. Van Ypersele. Vous renvoyez aux propos de Mr. Masson, l'organisateur principal de cette soirée qui a démissionné depuis de la SEII. La version du président de la SEII Philipee Wauters, est pourtant tout autre et peut facilement être trouvée à l'adresse http://www.desmogblog.com/henri-masson .

Quant aux deux affirmations suivantes, elles ne sont même pas étayés par des sources et assez vagues ("assez curieusement", "on",...).

La dernière affirmation sur le refus du débat est le coeur même de l'incompréhension et la source des discussions de sourds qui émaillent la blogosphère. La science doit-elle se faire sur les blogs, les plateaux télé et par communiqués de presse ou dans les labos, les journaux à comité de lecture et lors de rencontres internationales (workshop, conférences, etc...)? Tant que les climato-sceptiques belges ne prennent pas la peine de publier sur le sujet, je ne vois pas comment il pourrait y avoir un débat scientifique avec eux. En fait, ce sont ces "universitaires réputés" qui refusent le débat scientifique.

Pour finir, votre comparaison avec les régimes nazi et Stalinien me semble complètement disproportionnée et déplacée. Pour ma part, je crois justement avoir fait attention à ne pas faire de parallèle entre dénialisme et négationnisme.

Bien à vous,

Sylvain

ps: à vos lecteurs habitués aux insultes, j'ai un bouclier anti-gros mots ;-)

Écrit par : Sylvain | 16/04/2013

1 Commentaire supprimé : principalement hors sujet.

Écrit par : jo moreau | 17/04/2013

Les commentaires sont fermés.