Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

19/11/2013

UN TYPHON PHILIPPIN QUI SOUFFLE A PIC

« Le plus puissant typhon » , « des vents les plus violents jamais enregistrés » , « des destructions hors normes » , le typhon qui a ravagé les Philippines et laissé derrière lui des milliers de malheureuses victimes fait les gros titres de nos médias, tombe à pic dans le contexte de la conférence de Varsovie sur le climat.

Et si nous remettions les choses en perspective ?

Le typhon Haiyan fut assurément destructeur, mais on trouve dans l’histoire météorologique des précédents tout aussi, sinon plus puissants ou meurtriers.

  • 1780 - Grand ouragan Atlantique Nord - vents de plus de 320 km/h et 27.500 morts
  • 1881 - Haiphong - 300.000 morts
  • 1900 - Ouragan de Galveston USA - 6.000 à 12.000 morts
  • 1934 - Mont Washington USA - 372 km/h 1961 - Ouragan Nancy - 340 km/h
  • 1970 - Ouragan Bohla -Bangladesh - 300.000 à 500.000 morts
  • 1991 - Ouragan Gorky - Bangladesh - 138.000 morts
  • 1996 - Cyclone Olivia - Australie - vents de 408 km/h
  • 1998 - Ouragan Mitch - Caraïbes - vents de 290 km/h - de 9.000 à 18.000 morts
  • 2008 - Ouragan Nargis- Birmanie - 100.000 morts

Cette énumération n’est qu’exemplative, parmi d’autres évènements tout aussi spectaculaires.

Mais comme ce fut déjà le cas pour l’ouragan Sandy (1), et comme on pouvait s’y attendre, le responsable ne tarda pas à être dénoncé : le réchauffement climatique, (et donc la responsabilité humaine). Ceci transparaît dans pratiquement tous les articles parus sous la plume de journalistes militants de la cause environnementaliste, ou accordant une confiance aveugle au GIEC. (2)

On ne peut d’ailleurs leur reprocher cet amalgame peu conforme à une simple vérification historique, quand au cours d’une interview un vice-président du GIEC dit, sans le dire mais en le disant quand même : « Il faut être prudent : il est difficile d'affirmer qu'il existe un lien entre les deux même si ce lien est hautement probable".

Voilà donc un lien « hautement probable » , dans le contexte d’une responsabilité humaine « presque certaine ». Que d’incertitudes et d’approximations pour ce qui devrait être un constat conforme à la rigueur scientifique !

Ce triste évènement survient alors que la thèse défendue par le GIEC, désignant les activités humaines comme responsables d’un éventuel réchauffement climatique, rencontrait un scepticisme grandissant, non seulement parmi les opinions publiques mondiales, mais également dans le monde scientifique et politique.

Cet état d’esprit risquait d’hypothéquer lourdement la conférence de Varsovie sur le climat, qui vient de s’ouvrir en préambule à la conférence de Paris prévue en 2015.

De quoi s’agit- il ?

La conférence de Paris 2015, consécutive à l’échec de la conférence de Copenhague, est destinée à la conclusion d’un accord contraignant sur la réduction des émissions de CO2. Le cyclone des Philippines survient au beau milieu de la conférence actuellement en cours à Varsovie, qui doit préparer le terrain à la conclusion de cet accord. Aussitôt, les accents catastrophistes y reçurent un accueil d’autant plus empressé qu‘ils sont de nature à insuffler une dynamique nouvelle à un processus qui en avait bien besoin.

Pourtant, même le GIEC était très prudent quant à l’implication du réchauffement climatique dans la survenance des évènements extrêmes : « (…) Il y a moins de certitudes quant aux causes de l’intensification des cyclones tropicaux constatée depuis 1970, sauf en Atlantique où celle-ci est attribuée en grande partie à la variabilité interne du système, avec pour le futur la possibilité d’une plus grande variété dans leurs trajectoires et intensité. » (3).

Il faut rappeler la phrase suivante, extraite de l’excellent rapport parlementaire français sur la tempête Xynthia :

« Trop souvent affirmée sous l’effet d’une pression médiatique et politique efficace, la corrélation entre les phénomènes éoliens les plus violents et le « changement » climatique constitue un enjeu majeur pour les élus et l’Etat. En effet, la liaison opérée ou non entre les deux phénomènes induit pour les décideurs des réponses très différentes et engage financièrement la communauté nationale dans des voies diamétralement opposées. » (4)

D’autres scientifiques, peu susceptibles d’être partisans de la terre plate ou corrompus par l’industrie pétrolière, sont bien plus réservés quant à l’attribution des évènements extrêmes à la responsabilité humaine. Citons parmi d’autres :

BOUWER LAURENS - PhD - Sciences de l'Environnement - ex Chef de Projet Dutch National Climate Change Research Vrije Universiteit Amsterdam - ex Lead Author IPCC AR3 et AR4. "La survenance d'évènements (climatiques extrêmes) varie en fonction de la variabilité naturelle du climat. Le signal du changement climatique d'origine humaine est suceptible d'être noyé parmi les autres causes". http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/j.1539-6924.20...

BENDER MORRIS - BS - MS - Météorologue - Princeton University (USA) Geophysical Fluid Dynamics - National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) "Nous devrons attendre au moins 60 ans avant de pouvoir établir avec certitude que l'augmentation de la fréquence des ouragans est bien due aux gaz à effet de serre". http://www.riskfrontiers.com/pdf/Translation%20-%20Is%20t...

VILLARINI GABRIELE - PhD - Dept Civil and Environmental Engineering - Princeton University (USA). "La constatation de l'augmentation des tempêtes tropicales de l'Atlantique Nord ne découle pas de la variabilité du climat, mais bien des méthodes d'observation utilisées". http://www.agu.org/pubs/crossref/2011/2010JD015493.shtml

Références

(1) http://belgotopia.blogs.lalibre.be/archive/2012/11/01/san...

(2) parmi d’autres : http://www.lalibre.be/debats/edito/edito-se-mobiliser-ava...

http://www.lefigaro.fr/sciences/2013/11/12/01008-20131112...

http://www.lalibre.be/actu/planete/climat-des-extremes-et...

(3) http://leclimatchange.fr/

(4) http://securite-commune-info.info/documents/crues/Xynthia...

Jo Moreau.

Commentaires

Monsieur Moreau,

Je ne décortiquerai pas votre prose en détail ça me prendrait trop de temps. Je vais juste dire deux choses. D'abord le nombre de morts dans un ouragan ne dépend pas que de sa violence, bien d'autres facteurs entrent en jeu, ensuite il y a un fait indiscutable, la montée du niveau des océans accroît l'impact des ondes de tempête par amplification des surcotes. Ce fut particulièrement vrai aux Philippines, Sandy (et aussi pour Xynthia).

Écrit par : Robert | 19/11/2013

C'est juste pour que Robert ne soit pas le premier

Écrit par : Premier | 19/11/2013

Zut, Robert a encore été le premier ! Pas moyen de faire mieux que lui. Je me demande à la fin si Robert n'est pas tout simplement Moreau...

Écrit par : premier | 19/11/2013

les 3 mm de hausse sur des vagues de 10 mètres?? c'est celà oui... Robert...

Écrit par : mica | 19/11/2013

Ce serait mon côté Dr Jekyll and Mr Hyde...

Écrit par : jo moreau | 19/11/2013

C’est sûr que 3mm c’est vraiment impressionnant… j’en tremble encore!
« D'abord le nombre de morts dans un ouragan ne dépend pas que de sa violence »
Comme ça une idée qui me passe par la tête… peut être le nombre de personnes s’installant ou vivant sur une zone côtière naturellement sujette à des typhons influence directement le nombre de victimes potentielles…
Je ne doute pas que Robert me trouvera une belle étude scientifique bien tordue pour monter que la démographie n’a rien à voir et que c’est bien le CO2 anthropique qui est la cause de tout.

Écrit par : Vistodelperu | 19/11/2013

"petit Robert" ...

La montée du niveau des océans est remarquablement constante et se fout visiblement de nos petites fluctuations climatiques. 20cm/siècle en moyenne.

Merci au passage de nous épargner le "décortiquage" de prose. Il vous sera certainement plus profitable de décortiquer des noix et noisettes, c'est la saison :-)

Soit dit en passant le "Typhon du siècle" n'était en fin de compte "que" un catégorie 4; Il est étrange de constater qu'aucun media européen n'a relayé cette observation qui tordait le coup à nombre de spéculations d'organismes officiels.

Quant à la prétendue augmentation des ouragans due soit disant au réchauffement climatque, on assiste en réalté à une dmnuton de ces phénomènes... Comment expliquez vous les deux records historiques du nombre de tornades aux states et la non moins historique période de calme des ouragans atlantiques?? ...

Écrit par : Loki | 19/11/2013

et quelques statistiques supplémentaire à la liste de Jo (Source Em-Dat, UCL )

Country Date No Killed

China P Rep, Tropical cyclone 27-Jul-1922 100,000
Bangladesh, Tropical cyclone Oct-1942 61,000
India, Tropical cyclone 1935 60,000
China P Rep, Tropical cyclone Aug-1912 50,000
India, Tropical cyclone 14-Oct-1942 40,000
Bangladesh, Tropical cyclone 11-May-1965 36,000
Bangladesh, Tropical cyclone 28-May-1963 22,000

Écrit par : Loki | 19/11/2013

Merci mr Jo Moreau mais c'est à Robert que je veux apporter des infos.
J'habite sur la côte vendéenne donc je connais bien Xinthia.
Cette nuit-là, le vent n'était pas très fort, du moins du point de vue des "locaux",j'ai des amis qui ont dormi sans se rendre comte de rien.
Cela peut d'ailleurs expliquer pourquoi les habitants du sud vendée n'ont pas quitté leur lit.
Xinthia, donc , est survenu par ACCIDENT, combinaison malheureuse de vent fort,certes, mais aussi grande marée haute et très basse pression atmosphérique, exactement au même moment. Ce sont ces deux éléments qui ont permis à l'eau de passer au-dessus de la digue.
Robert, je vous invite donc à retirer Xinthia de votre liste, l'océan et le climat en Vendée se portent bien merci.

Écrit par : Cécile | 19/11/2013

Cécile,

Merci pour vos informations!
A titre informatif, auriez vous une idée de l'élévation du niveau de l'eau de par le phénomène de grande marée afin que l'on puisse mettre cela en perspective avec la très "impressionnante" élévation (quelques mm) du niveau des océans?

Bàv

Écrit par : Vistodelperu | 19/11/2013

http://www.nantes.port.fr/fileadmin/Images/4.Le_port_en_direct/4.4.Horaires_des_marees/Table_4_-_corrections_liees_a_la_pression_atmospherique.pdf
Entre 1013hp et 993hpla mer est 20CM plus haute

Le centre de basses pressions et les forts vents associés à Xynthia ont provoqué une élévation du niveau de la mer (surcote) rarement atteinte, de l’ordre de 1,50 m à La Rochelle selon les observations réalisées par le SHOM. Comme Xynthia est arrivée sur les côtes françaises, dans la nuit du samedi 27 au dimanche 28 février, au moment de la pleine mer d’une marée d’équinoxe à fort coefficient (102), la coïncidence des deux phénomènes a provoqué d'importantes inondations dans les zones littorales de la Vendée et de la Charente Maritime.(source meteo france)
la pression au moment du débordement était de 969hp soit une surcote de 44cm, plus du vent en rafale à 130km:h(min) direction S-ouest donc dans le même sens que la marée, marée de 102 (une à deux fois par an et encore pas chaque année) c'est vraiment un accident dramatique mais qui s'est déjà produit dans l'histoire de la Vendé et du Poitou-Charente dans les siècles passés . Rien à voir du tout avec le réchauffement supposé.

Écrit par : Cecile | 19/11/2013

Loki,

Pour vous :
http://www.wmo.int/pages/mediacentre/press_releases/documents/981_fr.pdf

Écrit par : Robert | 19/11/2013

Quand je vois les sources d'information de Robert, je comprends un peu mieux ses interventions. Je n'ai pas le courage de "debunké" le texte qui est un ramassis de débilités scientifiques.
Malheureusement, c'est avec ce genre d'article que la population est maintenue dans l'ignorance. Robert arrêtez de vous faire du mal, prenez quelques leçons de chimie et de physique, apprenez la lecture critique d'un texte et puis seulement après revenez-y.

Écrit par : Cécile | 19/11/2013

Hoouuuulaaaa! Super impressionnant, un Communiqué de presse de l’Organisation météorologique mondiale… Ou le petit manuel propagandiste du réchauffiste. Je vais pas tout « décortiquer », mais quelques passage sont à mourir de rire.
Allé par exemple pour l’antarctique p 2 et 3 :
« Selon le Centre national américain de données sur la neige et la glace, pour la deuxième année de suite, l’étendue de la banquise antarctique a atteint un nouveau maximum avec 19,47 millions de km2, soit environ 30 000 km2 de plus que le record précédent, établi en 2012, et 2,6 % de plus que la moyenne calculée pour la période 1981-2010.
L’étendue de la banquise antarctique en septembre augmente à un rythme moyen de 1,1 % par décennie. La transformation de la circulation atmosphérique observée ces 30 dernières années, qui résulte de l’évolution des vents dominants en Antarctique, est considérée par les scientifiques comme un facteur lié à cette hausse. Il est possible cependant qu’elle soit due à une association de facteurs incluant les effets de l’altération de la circulation océanique.
L’Antarctique diffère de l’Arctique dans la mesure où l’Arctique se compose d’eau entourée de terres alors que l’Antarctique est une terre entourée par la haute mer. La configuration des vents et les courants océaniques ont tendance à isoler l’Antarctique des variations mondiales du temps, d’où ses basses températures.
En traduction simultanée :
L’antarctique est sur une autre planète, le CO2 pourtant si terrible n’y joue aucun rôle et ce sont bien les facteurs naturelle qui sont à la commande…

Écrit par : Vistodelperu | 19/11/2013

Pour l’arctique, ou comment dire que ça fond, alors que les superficies de glace augmentent :
- « La banquise arctique a légèrement récupéré »… légèrement étant un euphémisme !
- « en 2013 l’une des étendues les plus faibles jamais observées ». … la dans la phrase on se garde bien de dire que c’est depuis 1979 seulement. Pour ceux qui s’intéressent à la question, j’ai laissé un nombre impressionnant de référence pour la période 1900-1940 (voir mes post du 23/10/2013 sur la page LE GIEC OU LE CATASTROPHISME A TOUT PRIX). Par ailleurs un petit tour sur Jaxa nous apprend déjà que les étendus de glace au minimum (entre sept et oct) en 2013 étaient supérieur (et pas d’un peu) à celle de 2007, 2008, 2010, 2011, 2012
- « la décennie 2001-2010 a été marquée par la fonte annuelle moyenne la plus élevée à ce jour de cette banquise » … ou comment se servir de la moyenne pour masquer ce qui dérange !
- « Au cours de son cycle annuel, l’Arctique a atteint son étendue la plus faible le 13 septembre, avec 5,10 millions de km2, soit la sixième superficie la plus réduite relevée à ce jour »… ou à nouveau comment tenter de dire que quelque chose est grave alors que c’est moins préoccupant qu’avant… Hide de decline !
Comment dire la même chose plus clairement :
En 2013 l’arctique a regagné lors de la période de minima (entre sept et oct) un peu moins de 2 million de km2 de glace en comparaison de l’année précédente ce qui replace l’étendu de banquise au-dessus des minimas des six dernières années. Un signe encourageant en quelque sorte…

Écrit par : Vistodelperu | 19/11/2013

Je pourrais encore regarder longtemps ce manifeste verdâtre et relevé les malhonnêtetés intellectuelles qui le parsèment… mais le ton est donné, c’est n’importe quoi et ça ne vise qu’un objectif, faire peur au brave peuple. Ça ne marche plus !
Robert inutile de me répondre sur ces points j’attends toujours par contre vos solutions de remplacement concrètes, pragmatiques et efficaces applicables dès à présent pour éviter une éventuelle « catastrophe » futur (2100) sans engendrer maintenant (2013) d’impacts sociaux, environnementaux et financiers pires à l’échelle mondiale »

Écrit par : Vistodelperu | 19/11/2013

Robert.... Mon pauvre petit Robert... Je ne sais si je dois vous considérer comme un apôtre de la désinformation ou un parfait imbécile (mais peut-être les deux sont-ils liés)

Rien que l'info sur le typhon Haiyan "le plus"... m'a bien fait rire. Enfin je vous livre ci apres les liens du gouvernement philippin montrant le "peak" du Typhon :

http://ndrrmc.gov.ph/attachments/article/1124/updswb8.pdf


celui ci juste quelques heures avant :

http://ndrrmc.gov.ph/attachments/article/1124/NDRRMC%20Advisory%20-%20WB9%20re%20TY%20Yolanda.pdf

et enfin celui du 9 novembre 5.00 du matin

http://ndrrmc.gov.ph/attachments/article/1124/NDRRMC%20Advisory%20-%20WB10%20re%20TY%20Yolanda.pdf

Je ne dois pas vous apprendre ce qu'est l'échelle de Saffir-Simpson je suppose??

Écrit par : Loki | 20/11/2013

En incitant les media à répercuter avec autant de légèreté un problème physique d'une grande complexité, on fait croire aux lecteurs que le problème est à leur portée : il fait chaud donc la glace fond, effet de serre, on brûle du carbone donc on accumule le co2 (j'ai discuté avec des gens qui confondaient le co2 et le CO mais avaient un avis sur le réchauffement). Si la physique de l'atmosphère était si simple, plus personne ne l'étudierait plus depuis longtemps. Tant qu'on arrivera à faire croire au bon peuple que ses actes ont de l'importance pour la planète, on l'empêchera de voir que son vote n'a plus aucun impact sur sa vie

Écrit par : cécile | 20/11/2013

Intéressant :

http://www.skepticalscience.com/will-super-typhoon-haiyan-become-norm.html

Cécile, qui êtes vous donc pour pouvoir vous permettre de critiquer l'OMM ? Charcutière ? Postière ? Dentiste ? Bien que ces métiers soient fort respectables je doute fort que les gens qui les pratiquent aient les capacités requises pour critiquer les scientifiques du climat. En fait j'ai constaté depuis le temps que je m'intéresse au RCA que ce sont pratiquement les moins instruits sur le sujet qui sont les contradicteurs les plus virulents. il y a quelques beaux exemples ici dont vous.

Écrit par : Robert | 20/11/2013

@ Robert
Mais qui est vous donc vous? Vous venez troller sur ce forum mais vous n’avez aucune compétence ; à commencer par la sémantique !. A chaque fois vous vous ridiculisez un peu plus comme lorsque, fier comme Artaban, vous référenciez l’étude «http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/2013GL057188/abstract » sur la page LE GIEC OU LE CATASTROPHISME A TOUT PRIX. A chaque fois vos références sont à côté de la plaque (skepticalscience atteignant des sommets) et vous arrivez même un peu plus tard, dans un grand élan schizophrène, à critiquer vos propres références !
Pas besoin d’avoir fait un post doctorat pour comprendre le parti pris et la mauvaise foi d’un organisme comme l’OMM qui parle d’une « fonte spectaculaire et sans précédent de 2012 » parce que la banquise a perdu en comparaison de l’année précédente environ 1 million de km2 mais qui dans le même temps considère que la banquise a « légèrement récupéré » l’année suivante alors qu’elle a regagnée un peu moins de 2 millions de km2 !
Que penser de ce même organisme qui fasse a la situation de l’antarctique se doit de chercher toute les excuses possibles (1) mais qui pour l’arctique ne sous-entend que l’action du CO2 !
Au passage on attend toujours vos solutions !
(1) j’adore au passage l’argument fallacieux qui veut que « L’Antarctique diffère de l’Arctique dans la mesure où l’Arctique se compose d’eau entourée de terres alors que l’Antarctique est une terre entourée par la haute mer »… pour des gens qui nous expliquent que la chaleur « manquante » se cache dans les océans c’est une belle contradiction… mais je suppose qu’entre schizophrène vous vous comprenez !

Écrit par : Vistodelperu | 20/11/2013

Robert a quand même dit quelque chose d'exact, je suis bien dentiste. Jusqu'ici je croyais qu'un BAC +5 me donnait l'autorisation de lire un article et d'en comprendre le sens (avec vérification de notion si nécessaire); Comme il n'y a que dix ans que je fais des recherches sur le climat, je retourne humblement à mes chères études. Pardonnez moi Robert, de vous avoir dérangé.(LOL)

Écrit par : Cécile | 20/11/2013

Visotdelperu,

Quand on ne connait rien à propos des banquises on la boucle. Ce qui est important c'est la banquise à la fin de l'été le reste on s'en tape, car l'hiver elle n'a aucune influence sur le climat.

Instruisez vous donc un peu.

http://earthobservatory.nasa.gov/Features/WorldOfChange/sea_ice.php

http://earthobservatory.nasa.gov/Features/WorldOfChange/sea_ice_south.php

Le professeur Marko, Courtillot, Allègre, Duran et bien d'autres sont docteurs en science ça n’empêche pas qu'ils soient totalement incompétents en matière de climatologie.

Écrit par : Robert | 21/11/2013

Sans me prononcer sur les valeurs absolues, vous remarquer qd mm que l antarctique a augmenté entre 2000 et 2013 que ce soit à la fin de l'été en février ou à la fin de l'hiver en septembre.

Écrit par : cecile | 21/11/2013

Pour l'arctique, la valeur basse de 2013 est dûe à une tempête exceptionnellement forte en août qui a démantelé la glace (tout ceci sur vos liens) merci Robert de nous donner ces infos.

Écrit par : cecile | 21/11/2013

Cécile,

comparez donc le gain de surface en antarctique en fin d'été avec la perte en arctique en fin d'été, je crois qu'il n'y a pas photo. Maintenant regardez l'effet sur l'albédo.

L'histoire de la tempête de 2012 (pas 2013) c'est du blabla, si cette tempête avait eu lieu sur une glace pluriannuelle donc beaucoup plus épaisse, elle n'aurait eu quasiment aucun effet. Parce que la banquise ce n'est pas seulement l'extent c'est aussi l'épaisseur et les deux ne cessent de décliner. 2013 se classe quand même 6ème minimum depuis le début des relevés.

Vous voyez, vous venez de démonter que tout dentiste que vous soyez vous n'avez aucune compétence sur le sujet.

Écrit par : Robert | 21/11/2013

Robert, pour la dernière fois, je vous demande de modérer vos propos. Voir à ce sujet le dernier billet que je publie aujourd'hui.

Écrit par : jo moreau | 21/11/2013

@Robert
« Quand on ne connait rien à propos des banquises on la boucle » Vous allez donc vous taire ?
« Ce qui est important c'est la banquise à la fin de l'été le reste on s'en tape » c’est bien pour cela que les chiffres que je cite concernent les minimas atteint dans la période entre sept et oct comme je l’ai indiqué précédemment (voir entre autre un de mes message du 19/11 : « Par ailleurs un petit tour sur Jaxa nous apprend déjà que les étendus de glace au minimum (entre sept et oct) en 2013 étaient supérieur (et pas d’un peu) à celle de 2007, 2008, 2010, 2011, 2012 »)
Commencez déjà par apprendre à lire cela vous évitera de vous couvrir une fois de plus, de ridicule !!

Écrit par : Vistodelperu | 21/11/2013

@Robert
On continu dans le ridicule ! Les liens que vous citez (dont : http://earthobservatory.nasa.gov/Features/WorldOfChange/sea_ice.php) met visuellement en parallèle la situation en septembre et en mars ! Sachant qu’une image vaut mille mots, on comprend bien le but recherché : frapper visuellement les esprits par une baisse visuelle de la banquise ! Ça doit marcher sur les esprits faibles, je comprends mieux votre préoccupation maintenant !
Quand je pense que vous vous permettez de dire « comparez donc le gain de surface en antarctique en fin d'été avec la perte en arctique en fin d'été » …malhonnêteté intellectuelle quand tu nous tiens !!
Encore une référence qui tombe mal, très mal !... Vous êtes pitoyable !

Écrit par : Vistodelperu | 21/11/2013

@ Robert
« 2013 se classe quand même 6ème minimum depuis le début des relevés. »
Comme je l’ai encore répété ici même le 19/11/2013, cela ne concerne bien évidemment que la très courte période depuis 1979. Pour ceux qui s’intéressent à la question, j’ai laissé un nombre impressionnant de référence pour la période 1900-1940 (voir mes post du 23/10/2013 sur la page LE GIEC OU LE CATASTROPHISME A TOUT PRIX) qui tendent à montrer que la situation - même de 2012- est loin d’être exceptionnelle !

Écrit par : Vistodelperu | 21/11/2013

Nous arrivons doucement à la fin de la COP 19, même si des revirements de dernières minutes sont toujours possibles (méfions-nous des prolongations de tendances pour prédire l'avenir…), il semblerait que l’on puisse conclure :
Les tempêtes, qu’elles s’appellent « climategate » pour Copenhague ou « Haiyan » pour Varsovie, au grand dam des lobbies écologiques, n’aident pas à la prise de décision politico-climatique…

Écrit par : Vistodelperu | 21/11/2013

Visotdelperu,

Vos références sur la période 1900/1940 sont quantifiées ? pouvez vous nous dire de combien la banquise arctique a fondu pendant cette période ? Si non, vos références n'en sont pas.
D'autre part pouvez vous nous dire comment était l'activité solaire à cette époque par rapport à la période post 2000 ?

Essayez donc de répondre objectivement à ces questions (je vous préviens que j'ai les bonnes réponses).

Écrit par : Robert | 22/11/2013

« Vos références sur la période 1900/1940 sont quantifiées ? »
Si vous aviez la courtoisie d’ouvrir (comme je le fait moi avec vos références) les liens que j’ai référencés, ou au minimum la curiosité intellectuelle (base d’un raisonnement scientifique) de le faire, vous auriez votre réponse. En l’occurrence, oui, tous les articles donnent des informations quantifiés ! Une fois de plus votre commentaire « Si non, vos références n'en sont pas » est manifestement à côté de la plaque !
Votre absences de curiosité et votre croyance en un dogme vous empêche dès lors toute forme de dialectique et ne vous conduit qu’à référencer des articles non pertinents dans le cadre des discutions ou émettre des jugements parfaitement inappropriés comme vous venez, une fois n’est pas coutume, de le faire.

Écrit par : Vistodelperu | 22/11/2013

Visotdelperu,

J'ai vu vos "références" . ce ne sont que des articles de presse, il n'y a aucune courbe, aucune indication de surface de banquise, rien.... Ca ne vaut pas tripette. C'est vous qui osez parler de science ?

http://www.theguardian.com/environment/climate-consensus-97-per-cent/2013/sep/19/climate-change-arctic-ice-sixth-lowest-in-millennia

ftp://128.208.240.136/incoming/PolarFridays/1-Vinje2001.pdf

Écrit par : Robert | 22/11/2013

Vous critiquez les articles que je site au prétexte que ce sont des articles de journaux et votre première référence est un article… de journal !
Pour moi ce sont surtout des informations de premières mains, collectée à une époque où les personnes qui relataient ses observations étaient peu suspectes (pas de GIEC et ses pressions politique, pas de groupuscule écologique, … juste des fait,). Il y a encore pas mal d’autres références : http://judithcurry.com/2013/04/10/historic-variations-in-arctic-sea-ice-part-ii-1920-1950/.
Qu’un groupe de négationnistes tentent maintenant de faire disparaitre le réchauffement en arctique des années 1900 à 1940 n’est pas surprenant après les attaques déjà menées contre l’optimum médiéval et le PAG… Une seule constante: le recours à la courbe de hockey tournée vers le haut ou vers le bas.

Écrit par : Vistodelperu | 24/11/2013

Vistodelperu,

Vos articles n'ont aucune valeur pour une bonne raison, à l'époque, on ne savait pas mesurer l'étendue de la banquise. Mais même ça vous ne le savez pas (on se demande d'ailleurs quelles sont vos connaissances)...

""""Qu’un groupe de négationnistes tentent maintenant de faire disparaitre le réchauffement en arctique des années 1900 à 1940 n’est pas surprenant après les attaques déjà menées contre l’optimum médiéval et le PAG…""""

Venant de vous cette affirmation est à mourir de rire. Au moins on sait que vous n'avez pas peur de vous ridiculiser.

Écrit par : Robert | 24/11/2013

Allez!!! Et rebelote, les attaques personnelles…
Considérant que vous êtes même capable de parler de ridicule pour attaquer une étude que vous citiez vous-même pour cacher le déclin de l’arctique entre 1900 et 1940 (voir LE GIEC OU LE CATASTROPHISME A TOUT PRIX), on va finir par prendre ça pour des compliments !
“I’ve just completed Mike’s Nature trick of adding in the real temps to each series for the last 20 years (ie from 1981 onwards) amd from 1961 for Keith’s to hide the decline.” Phil Jones

Écrit par : Vistodelperu | 25/11/2013

Visotdelperu

Que voulez vous qu'on vous dise d'autre ? Vous cumulez bourde sur bourde... Ce n'est parce que vous êtes en territoire "ami" que vous avez le droit de dire n'importe quoi et ça vaut pour les autres aussi.

Écrit par : Robert | 25/11/2013

"Vous cumulez bourde sur bourde"... commencez déjà par relire les post de LE GIEC OU LE CATASTROPHISME A TOUT PRIX... On rediscutera de qui commet bourde sur bourde!
En ce qui me concerne, je réserverais le terme "bourde" par exemple:
- pour le fait de critiquer ses propres références,
- dire qu'il faut comparer l'état de la banquise au sortir de l'été et fournir des références qui compare systématiquement les situations de la banquise de mars et septembre…
Je parlerais de bourde aussi quand certain auteurs écrivent des commentaires sur une figure qui montre exactement l’inverse (voir mes commentaire du 23/10 - LE GIEC OU LE CATASTROPHISME A TOUT PRIX - sur l’article http://earthobservatory.nasa.gov/Features/ArcticIce/arctic_ice3.php )

Écrit par : Vistodelperu | 25/11/2013

« Ce n'est parce que vous êtes en territoire "ami" que vous avez le droit de dire n'importe quoi et ça vaut pour les autres aussi. »
1. On est encore en démocratie que je sache… s’il me plait de penser et d’autres de le lire,sur base d'informations de premières mains, que le pôle a connu une phase de fonte importante début du XXème siècle c’est encore mon droit !
2. Fournissant des informations quant à la fonte du pôle nord début du XXème siècle, je ne viole en rien les règles récemment rappelées par l’hôte de ce blog.
Je ne doute pas que comme certains (p. ex. Christophe Schoune) vous rêvez de réduire d’autres personnes au silence. Nonobstant, et au-delà même de la question de territoire "ami", c’est bien vous qui, une fois encore, avez outrepassé vos droits en violant les règles présentées par M. Moreau et attaquant la personne et non les idées.
Par votre petite phrase vous montrez bien en tout cas votre conception de la liberté d’expression et des exactions auxquelles vous êtes prêt à vous livrer! Quant à la dialectique force est de constater que vos limitations (puisque vous ne savez que dire d'autre), en particulier sémantique, vous empêche tout autres approche que l’attaque ad hominem… Se faisant vous me convainquez chaque jour un peu plus des dangers que les individus comme vous font peser sur les droits démocratiques élémentaires… Merci de nous éclairer sur vos desseins !

Écrit par : Vistodelperu | 25/11/2013

Vistodelperu

""""En ce qui me concerne, je réserverais le terme "bourde" par exemple:
- pour le fait de critiquer ses propres références,""""

En plus, vous lisez de travers....

Encore une belle bourde avec le lien ci-dessous.

Le rapport avec l'extent de la banquise et le pourquoi de cette pointe de température en 1940 svp... Et n'oubliez pas que sur la figure il manque les 12 dernières années qui sont les pmlus chaudes....

http://earthobservatory.nasa.gov/Features/ArcticIce/arctic_ice3.php

Écrit par : Robert | 25/11/2013

""""On est encore en démocratie que je sache… s’il me plait de penser et d’autres de le lire,sur base d'informations de premières mains, que le pôle a connu une phase de fonte importante début du XXème siècle c’est encore mon droit !""""

Dans ce cas c'est de la croyance, car vous n'avez pas de données fiables, rien d'autre. C'est tout comme dire que dieu existe...

Vous pouvez dire *je crois que etc..* mais pas l'affirmer car ça c'est du n'importe quoi. Il n'y a pas de démocratie en science ne l'oubliez pas.

Écrit par : Robert | 25/11/2013

@ Robert,

Navré de jeter une fois de plus un pavé dans votre mare fangeuse, mais des données fiables existent bel et bien. Elles émanent du Danish meteorological Institute et s'étendent de 1893 à 1961.

Le lien ci après montre des scans de cartes du DMi montrant l'extension des glaces arctiques.

http://hidethedecline.eu/media/Nautisk/fig1big.gif

Par ailleurs, il y a beaucoup de données et de photographies aériennes de l'arctique qui furent prises durant la seconde guerre mondiale car la "route arctique" qui approvisionnait l'union soviétique via Mourmansk était très étroitement surveillée...

Bien entendu, ces informations et données sont très sciemment tues car trop "dérangeantes" pour les esprits obtus des tenants du RCA...

Écrit par : Loki | 26/11/2013

Mon pauvre Robert, commencez déjà par relire les post de LE GIEC OU LE CATASTROPHISME A TOUT PRIX...
Vous y verrez que VOUS citez le 25/10 un article du « scientificamerican ».
Vous me reprochiez ensuite de ne pas avoir lu l’article : «Ok, vous n'avez pas lu l'étude et même pas l'abstract. L'étude parle de la moyenne des températures ESTIVALES des 100 dernières années de l'est canadien. Cette étude est à l'échelle centennale.»
Ce à quoi je vous ai indiqué que vous n’étiez même pas capable de référencer correctement ce dont vous vouliez parler.
J’ai donc trouvé votre article le 26/10 (onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/2013GL057188/abstract) et ai montré alors en quoi cet article était fallacieux !
Dans un grand élan schizophrène VOUS avez alors critiqué votre propre référence en indiquant le 27/10 : «BAH OUI l'ÉTÉ et uniquement l'été; le reste n'a aucune importance car l'hiver en arctique il fait nuit (6 mois durant au pôle). »

Vous êtes décidément toujours aussi pitoyable et à côté de la plaque !

Écrit par : Vistodelperu | 26/11/2013

@ Robert
« Le rapport avec l'extent de la banquise et le pourquoi de cette pointe de température en 1940 svp... » En français une phrase contient un sujet, un verbe et un complément… Sinon c’est incompréhensible.
Quant à l’étude du earthobservatory de la NASA encore une fois, apprenez à lire, dans mon post du 23/10, j’en fait une critique claire en montrant comment ses auteurs parviennent de manière parfaitement frauduleuse, à écrire exactement l’inverse de ce que renseigne la figure…
Bien essayé mais à nouveau votre mauvaise foi ne trompe que vous! Encore une belle bourde mon pauvre!!
Quand à la bourde initial il semble bien pour le coup que ce soit aux auteurs de la NASA de répondre !

Écrit par : Vistodelperu | 26/11/2013

« Dans ce cas c'est de la croyance, car vous n'avez pas de données fiables, rien d'autre. C'est tout comme dire que dieu existe... Vous pouvez dire *je crois que etc..* mais pas l'affirmer car ça c'est du n'importe quoi. Il n'y a pas de démocratie en science ne l'oubliez pas. »
Venant d’un adorateur de Gaïa, c’est culotté de vouloir venir parler de religion ! Pour un vénérateur du GIEC si prompt à rappeler le «concensus» affirmer « Il n'y a pas de démocratie en science » est un comble.
Par ailleurs votre manœuvre ne trompe personne. D’abord je vous prends la main dans le paquet de cerises… Ensuite la question soulevée ne portait absolument sur le fonctionnement de la science mais bien de votre incapacité viscérale à respecter les règles en vigueur sur ce forum !
Je vous l’ai déjà dit, continuer à vous débattre, vous ne faite que vous enfoncez chaque fois un peu plus dans votre propre fange !

Écrit par : Vistodelperu | 26/11/2013

@ Loki
Merci pour votre contribution. Si la question vous intéresse, vous trouverez une masse d'informations ici : http://wattsupwiththat.com/2012/05/02/cache-of-historical-arctic-sea-ice-maps-discovered/
et là :
http://notrickszone.com/2012/11/22/youll-be-amazed-by-what-was-observed-inconvenient-arctic-observations-before-satellite-measurements/
Je vous invite aussi à lire le texte de http://earthobservatory.nasa.gov/Features/ArcticIce/arctic_ice3.php
et ensuite vous plonger dans mes commentaires du 23/10 - LE GIEC OU LE CATASTROPHISME A TOUT PRIX- sur ledit article. Vous y verrez les manipulations et les contorsions auxquelles se livrent certains…

Écrit par : Vistodelperu | 26/11/2013

Visotdelperu

""""Venant d’un adorateur de Gaïa, c’est culotté de vouloir venir parler de religion !""""

Où avez vous vu une chose pareille ? La planète ne m'intéresse pas elle est là depuis 4.5 milliards d'années et en a autant à "vivre". Ce qui m’intéresse c'est ce qui vit dessus en particulier l'homme et fore m'est de constater qu'il scie la branche sur laquelle il est assis.

Je sais que vous ne répondrez pas à la question sur ce pic de température de 1940 (activité solaire) ni sur l'extent de la banquise (invérifiable). Restez donc avec la tête bien au fond de son trou.



""""Vous y verrez les manipulations et les contorsions auxquelles se livrent certains…""""

On appelle ça de la calomnie (habituel chez vous).

Écrit par : Robert | 26/11/2013

@ Robert
Venant de quelqu’un qui se garde depuis des semaines de répondre à la question: Quelles sont vos solutions de remplacement concrètes, pragmatiques et efficaces applicables dès à présent pour éviter une éventuelle « catastrophe » futur (2100) sans engendrer maintenant (2013) d’impacts sociaux, environnementaux et financiers pires à l’échelle mondiale »
L’affirmation «Je sais que vous ne répondrez pas à la question» a un petit côté grotesque, mais vous n’en êtes pas à votre coup d’essais…

Écrit par : Vistodelperu | 26/11/2013

« """"Vous y verrez les manipulations et les contorsions auxquelles se livrent certains…""""
On appelle ça de la calomnie (habituel chez vous). »
Encore une fois, RELISEZ mon poste du 23/10 où je compare ce que dit le texte de l’article et ce que l’on peut relever sur la figure fournie par la NASA ! Vous comprendrez alors que parler de manipulations et contorsions est un fait.
Parlant de calomnie, une fois n’est pas coutume, je vous retourne le compliment ! Encore et toujours à côté de la plaque!

Écrit par : Vistodelperu | 26/11/2013

@ Robert

« Je sais que vous ne répondrez pas à la question sur ce pic de température de 1940 (activité solaire) ni sur l'extent de la banquise (invérifiable) »
Commencez, après avoir répondu à la question pendante depuis des semaines, par formuler une question intelligible, vous savez : sujet-verbe-complément ou verbe-sujet-complément. Eventuellement, mais je sais que c’est beaucoup vous demander, exprimez une idée, développer une hypothèse et argumentez ensuite; se sera peut-être plus productif que votre trollage qui consiste à aligner liens sur liens sans le moindre commentaire !

Écrit par : Vistodelperu | 26/11/2013

Les commentaires sont fermés.