Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

02/12/2013

RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE, QUEL CONSENSUS ? (45)

Suite n°45 (Voir les 44 autres listes dans la catégorie « climat »)

Mon seul but par ce genre de billet : démontrer par des déclarations de scientifiques, que le prétendu consensus sur les conclusions climatiques émises par le GIEC, n‘existe pas. D’autres citations contredisent certaines idées reçues.

498 - "Le soleil influence le climat d'une façon bien plus significative que ne le laisse apparaître le GIEC". Bruce J West - PhD - Physicien - Professeur adjoint Duke University - Chercheur auprès de Army Research Laboratory. http://mechatronics.ece.usu.edu/foc/event/FOC_Day@USU/200...

499 - "Le réchauffement global constaté de 1974 à 1998 s'est stabilisé depuis. Le CO2 n'a rien à voir avec le réchauffement climatique, en fait il refroidit la Terre. La fonte des glaces de l'Arctique n'a rien à voir avec le réchauffement global". Pierre R Latour - PhD - Chemical Engineer. http://slayingtheskydragon.com/en/blog/192-that-bogus-gre...

500 - "Le GIEC privilégie un réchauffement climatique causé par les gaz à effet de serre, et ignore une série de phénomènes climatiques causés par le rayonnement cosmique, le géomagnétisme, les forces de gravitation solaire. Nous sommes engagés dans un processus de refroidissement qui pourrait durer jusqu'à la fin du XXIe siècle". Ivanka Charvatova - CSc (PhD) - Astrophysicienne - Geophysical Institute of Czech Academy of Sciences. http://suite101.com/article/top-scientist-says-new-solar-...

501 - "L'Europe entière postule l'existence d'un réchauffement climatique dû à l'augmentation des gaz à effet de serre. Mais les chercheurs occidentaux se fourvoient". Valeri Loukine - Glaciologue - Directeur adjoint Institut russe de Recherches Arctiques et Antarctiques. http://french.ruvr.ru/2013_05_06/Le-rechauffement-climati...

502 - "(en Australie) Il n'y a pas d'augmentation du nombre des catastrophes naturelles depuis 1950. Le concept du changement climatique responsable d'une augmentation de phénomènes météorologiques extrêmes est une fiction". John McAneney - PhD - Sciences de l'Environnement - Directeur Risk Frontiers - Macquarie University (AUS) http://www.theage.com.au/environment/climate-change/clima...

503 - "Quand on compare les résultats donnés par les modèles, avec les données météo réelles provenant des régions tropicales, on constate des divergences de plus de 2°C pour les températures, et plus de 20% pour les précipitations. Or ces modèles forment la base du rapport 2014 du GIEC" Julian-Ramirez Villegas - International Center for Tropical Agriculture (Columbia) -Institute for Climate and Atmospheric Science - University of Leeds. http://iopscience.iop.org/1748-9326/8/2/024018/

504 - "Il n'y aura pas de catastrophe globale due à la fonte des glaciers dans les siècles à venir. Une élévation catastrophique du niveau des océans ne pourra être provoquée que par un évènement dans le système Terre-Soleil, ou une collision avec un astéroïde". Viktor Boyarski - Glaciologue - Directeur de l'Institut russe de Recherches Arctiques et Antarctiques. http://french.ruvr.ru/2013_05_06/Le-rechauffement-climati...

505 - "Dans l'histoire de la Terre, il n'y a pas de corrélation entre le taux de CO2 et la température.(...) Quantité de soi-disant "preuves" attribuées au soi-disant réchauffement climatique d'origine humaine, ne sont nullement probantes". François Gervais - Physicien - Professeur émérite Université de Tours - ex relecteur du GIEC - Auteur de "L' Innocence du Carbone". http://www.pcfbassin.fr/Fichiers%20PDF/Environnement/Ques...

506 - "La tendance constatée d'un modeste réchauffement climatique est compatible avec le calendrier et l'ampleur des cycles naturels des températures que la Terre connait depuis des milliers d'années". Peter Friedman - PhD - Associate Professor Mechanical Engineering (experimental fluide mechanics) University of Massachusett. http://www.southcoasttoday.com/apps/pbcs.dll/article?AID=...

507 - "Le rôle du soleil dans le réchauffement climatique a été sous-estimé à tort, au profit du rôle de la responsabilité humaine". Georgios Florides - PhD - Maître de conférences - Cyprus University of Technology. http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1364032...

À suivre

=============================================

CETTE LISTE EST A DIFFUSER SANS MODERATION

La liste complète des déclarations de scientifiques GIECosceptiques parue à ce jour (plus de 500 !), avec les liens utiles, peut être obtenue sur simple demande à :

jo_moreau@yahoo.fr

En indiquant « liste » comme objet du message. Un outil efficace pour une information objective de votre entourage.

=============================================

Des records climatiques sans précédent ? Anno 1793

Eté très chaud et grande sécheresse. Une sécheresse sévit déjà au printemps. Les grandes chaleurs commencèrent à Paris le 1er juillet ; à Montmorency, après le 4. Elles augmentèrent si rapidement, que la journée du 8 figure déjà parmi les époques de leur maximum. Pendant tout le mois, le thermomètre se balança, au milieu du jour, entre 40° et 25° à 26°, en indiquant douze fois 24° à 34°, et dix fois 34° à 40° ; son élévation ne fut guère moindre les dix-sept premiers jours du mois d’août. Le maximum de la chaleur a donné 38°4 le 8 juillet à l’Observatoire Royal de Paris, et 40° le 16 du même mois à l’Observatoire de la Marine. Durant ces grandes chaleurs, le vent resta fixé au nord, le ciel fut presque toujours beau, clair et sans nuages. Ces grandes chaleurs ont été très sèches, lourdes et accablantes quoique entrecoupées de violents orages, ; elles différèrent peu du jour à la nuit et du matin au soir. Les objets exposés au soleil s’échauffaient à un tel degré qu’ils étaient brûlants au toucher. Des hommes et des animaux moururent asphyxiés, les légumes et les fruits furent grillés ou dévorés par les chenilles. Les meubles et les boiseries craquaient, les portes et les fenêtres se déjetaient ; la viande, fraîchement tuée, ne tardait pas à se gâter. Une transpiration incessante macérait la peau, et le corps nageait continuellement dans un bain de sueur fort incommode. C’est surtout le 7 juillet qu’on a pu constater de semblables effets. Le vent du nord vint apporter ce jour-là une chaleur si extraordinaire, qu’il paraissait s’exhaler d’un brasier enflammé ou de la bouche d’un four à chaux. Cette chaleur était étouffante, régnait par un ciel très clair, arrivait par bouffées intermittentes, et produisait à l’ombre une impression aussi brûlante que celle des rayons du soleil le plus ardent. Malgré la grande sécheresse, 6 tempêtes désastreuses balayèrent la France, dont 5 pendant le seul mois de juillet causèrent de grands dommages. A Vérone, en Italie,la chaleur fut si suffocante que plusieurs moissonneurs perdirent la vie dans les champs. Cette chaleur inhabituelle sévit sur toute l’Europe.

Jo Moreau.

---------------------------------------------------------------------------------------------

réchauffement climatique,changement climatique,GIEC,CO2,consensus,Un livre incontournable, qui peut être commandé via 

 

 

 

http://texquis.com/texquis-essais/22-climat-15-verites-qui-derangent.html 

Ou 

http://www.amazon.fr/Climat-15-v%C3%A9rit%C3%A9s-qui-d%C3%A9rangent/dp/2930650052/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1368784858&sr=1-1&keywords=15+v%C3%A9rit%C3%A9s+qui+d%C3%A9rangent

11:17 Publié dans climat | Lien permanent | Commentaires (19) | Tags : réchauffement climatique, changement climatique, giec, co2, consensus | |  Facebook |

Commentaires

Cher Jo,

pourriez-vous expliquer en quoi votre liste est plus valable que celle-ci sur les liens entre autisme et vaccin? On y parle aussi de "centaines de médecins et experts médicaux indépendants du monde entier", blablablabla...

http://www.omnium-des-libertes.com/deuxieme-dossier-omnium-vaccinations/

Écrit par : Sylvain | 02/12/2013

@ sylvain
Je vous remercie pour votre lien, il est très important de connaître les produits susceptibles de contrecarrer l'effet désastreux des vaccins.
Quant aux médecins et experts en question ce sont effectivement des personnes extrêmement coourageuses et compétentes dans les deux cas.

Écrit par : cecile | 03/12/2013

Ma liste est basée sur les critères suivants :
"Les personnalités reprises doivent être reconnues comme scientifiques, -(ou ayant acquis une expertise certaine dans le domaine climatique, et/ou les conséquences notamment économiques des rapports du GIEC)- et avoir émis un avis personnel relativement récent sur la question (en fonction de la date d'édition).
Ne sont donc pas repris ceux qui apparaissent uniquement comme signataires d’une pétition ou d’une lettre ouverte, ou dont la source de la citation n‘est pas suffisamment fiable."
Ceci vaut bien, je pense, tous les consensus auto-proclammés... rassemblant des scientifiques qui font confiance les yeux fermés et en toute bonne foi aux conclusions d'un organisme onusien.

Écrit par : jo moreau | 03/12/2013

Sur les liens 501/504 :
- quand on lit “ Les glaces profondes fondent en se transformant en eau (1) qui gèle de nouveau, mais cette fois-ci en surface. » (2)
- et après avoir entendu que « la chaleur manquante se cache au fond des océans »,

…on en arrive à ce dire que « dans le fond » la climatomancie peut être intéressante !

(1) Une belle lapalissade « les glaces qui fondent en eau »… pour sûr que si les glaces polaires fondaient et donnait du vin se serait plus inquiétant… pour les AA !
(2) Une fois encore une logique implacable : un continent est gelé, il y a de la glace au-dessus et autour (la banquise antarctique croît) mais ça fond en dessous… un peu comme un glaçon dans mon whisky qui commence évidemment à fondre par le centre…

Écrit par : Vistodelperu | 03/12/2013

@ Sylvain
Si on veut faire des parallèles entre médecine et climatologie, on pourrait aussi parler de ces nombreux scientifiques qui nous avaient promis l’éradication de la moitié de la population mondiale à grand coup de grippe aviaire… la peur une fois encore étant un bonne argument fallacieux de vente, en l’occurrence sur ce coup là de vaccins antigrippals !
Même méthode, même objectif ?

Écrit par : Vistodelperu | 03/12/2013

En même temps aussi, si l’on veut parler de médecine et de charlatans, je pourrais aussi discuter de l’homéopathie… vous savez ce truc ou l’on tente de faire avaler à des gogos que des doses « homéopathiques » d’une substance ultra-diluées sont capables d’avoir des effets prétendument curatifs très puissants…
Evidemment, si j’étais méchant, mutatis mutandis, je ferais le lien avec les émissions de CO2 anthropiques diluées dans les émissions de CO2 naturelles (1CH (1)) le tout redilué dans la foultitude de gaz dit GES (2CH environ)… vers un traité de la dilution homéoclimatopathique?

(1)Pour ceux qui y comprennent quelque chose ou qui veulent y croire : CH="centésimale Hahnemanienne"

Écrit par : Vistodelperu | 03/12/2013

L'homéopathie est efficace mais vous n'êtes pas obligé d'y croire (c'est juste dommage pour vous) Ca n'a rien à voir avec la quantité de co2.

Écrit par : cecile | 03/12/2013

@cecile

Pseudo-sceptiques du monde entier, unissez-vous et proclamez aussi votre scepticisme face à la théorie de l'évolution.

Si vous avez un PhD, signez ici:
http://www.dissentfromdarwin.org

Si vous êtes médecin, signez ici:
http://www.pssiinternational.com

@jo

Amusant comme ces mouvements pseudo-sceptiques se ressemblent tant. Cherry picking, false expert, ... ce sont toujours les bonnes vieilles même recettes.

http://rationalwiki.org/wiki/Denialism

Écrit par : Sylvain | 09/12/2013

@ Sylvain

Je supose que vos deux derniers post sont à mettre au rang de ce que vous appelez "la contradiction construite"...
A moins qu'il ne s'agisse d'une petite crise d'urticaire à mettre sur le compte de la débacle éolienno-pholtaïque wallonne récente?

Écrit par : Vistodelperu | 09/12/2013

@ Sylvain

Vous nous donnerez de temps à autres des nouvelles très scientifiques et sérieuses de la "terre du milieu"?
http://bit.ly/1f4dxgk

Mes salutations à Bilbo

Écrit par : Vistodelperu | 10/12/2013

@vistodelperu

Comme l'ambiance est à la blague, en voilà une bien bonne:
https://twitter.com/prodigy_rm/status/407091577899593728/photo/1/large

Hihi, c'est pas parce qu'on n'est pas d'accord qu'on ne peut pas en rigoler.

Écrit par : Sylvain | 10/12/2013

@jo

L'"expert autoproclamé" François Gervais pris en plein cherry picking:

http://www.lemonde.fr/sciences/article/2013/10/28/les-contre-verites-du-dernier-pamphlet-climatosceptique_3504317_1650684.html

C'est vraiment du grand art.

Écrit par : Sylvain | 11/12/2013

@ Sylvain,

comme je vois que vous aimé l'humour et twitter, voici une autre très bonne blague sur le rechauffement climatique en particulier d'origine anthropique:
https://twitter.com/gedeon777/status/411593933710696448,
Vous avez bien raison, ce n'est pas parce qu'on n'est pas d'accord qu'on ne peut pas en rigoler (1)...

(1) j'ai malgré tout cru comprendre que des gamins au Moyen-Orient ne trouvait pas ca drôle du tout. http://bit.ly/IRthrN

Écrit par : Vistodelperu | 14/12/2013

zut, une virgule s'est collée au lien, je remets ici:
https://twitter.com/gedeon777/status/411593933710696448

Écrit par : Vistodelperu | 14/12/2013

Tant que j'y suis, Jérusalem s'associe à la bonne blague... https://twitter.com/washingtonpost/status/411576986910613504/photo/1

Écrit par : Vistodelperu | 14/12/2013

@vistodelperu

Ce qui est pour moi cyniquement drôle, c est que vos exemples illustrent justement notre vulnérabilité face aux aléas climatiques. Ce n est pas tant l augmentation de température qui est le vrai danger du réchauffement climatique mais bien les perturbations induites par ce réchauffement. Imaginez l impact d un changement de régime de mousson pour des pays comme l inde la chine et l inde. Couplé à une diminution drastique des apports d eau douce des glaciers himalayens, ce type de perturbations me semblent une source certaines d instabilité pour notre monde "moderne".

Écrit par : Sylvain | 14/12/2013

@ Sylvain

Ce qui est pour moi cyniquement drôle, c’est que ce qui provoque les dégâts humains n'est pas tant le prétendu RCA que les conditions de vie des victimes d'évènements météorologiques... Ce qui tue c'est la précarité! Vous parlez de notre monde "moderne"... Vous faite bien de mettre les guillemets... A mon sens les victimes de Haifan par exemple, ne vivaient pas dans le monde moderne!
Un monde moderne c'est quoi dans une zone naturellement frappée par les Typhon:
- construction en béton armé (Les écolo crieront : Houuuu mauvais bcp d'énergie grise)
- Accès à l'électricité, gaz (houuuu mauvais énergie)
- route d'accès et circulation en ville asphaltée et large (houuuuuu mauvais les méchantes voitures)
- Hôpitaux, zone de stockage, (houuuu mauvais CO2)...
-…

Or je n’ai encore vu dans les propos des réchauffistes aucune proposition qui soit compatible avec une hausse sensible du niveau de vie quitte à ce que cela passe par la consommation par les pays en développement et émergent de large, très large quantité d’hydrocarbure !

Écrit par : Vistodelperu | 14/12/2013

@vistodelperu

La réduction des inégalités et l'aide a l'adaptation est pourtant défendu par tous ceux qui cherchent une réelle solution au problème climatique. Ceux qui préfèrent ruiner le développement des pays pauvres sont plutot les riches pays et industries polluants. On l a bien vu au dernier sommet sur le climat. Australie, Japon, Canada, .... préfèrent écouter les lobbys pétroliers et industriels que les appels à l'aide des pays les plus vulnérables aux impacts du changement climatique.

Je crois que vous vous trompez de cible en cherchant chez les écologistes les fossoyeurs des pays pauvres.

Écrit par : Sylvain | 14/12/2013

@ Sylvain

1. Quel problème climatique? Les phantasmes apocalyptiques créés sur ordinateur ? Les modèles informatiques sont incapables de décrire l’évolution du climat. On le voit dès maintenant, montrez-moi un modèle qui avait prévu la « pause » de 15 ans ou la neige sur Jérusalem…
2. Quand comprendrez-vous que le développement passe par un accès à une énergie abondante et bon marché. Australie, Japon, Canada puisque vous citez ces trois pays cherche à se garantir des sources énergétiques et leurs actions n’appauvrissent pas pour autant d’autres pays. Il est par contre nécessaire que les pays développés puissent maintenir leurs productions et que les pays émergents puissent accéder à des sources énergétiques. C’est ce qui se passe par exemple au Pérou avec les explorations gazières et pétrolières. La population ici a besoin de plus d’énergie, pas moins ! Et l’évolution est claire, un vrai classe moyenne émergent au Pérou, el consomme, l’état a plus de moyen, on poursuit les programme d’électrification rural, on améliore les soins de santé, l’éducation progresse, …
3. Vous parlez de « réelle solution » dois-je vous rappelé que ma question quant aux réelles solutions est toujours sans réponse depuis des semaines? Quid de l’impact des agri-carburants ? Eoliennes et photovoltaïque, regardez la débâcle belgo-wallonne et je n’aborde même pas les thèmes environnementaux liés à l’extraction de matière première en vue de leur fabrication. Il reste quoi ? Ah oui les lampe a mercure, sorry mais je garde un faible pour les bonne vielle ampoule a cogénération !
4. « vous vous trompez de cible en cherchant chez les écologistes les fossoyeurs des pays pauvres. » se sont pourtant bien eux qui, toujours pour parler d’un pays que je connais, tente de bloquer par tous les moyens de propagande et de mensonges éhontés des projets miniers (cas conga p. ex.) drôle de moyen quand on sait que la croissance péruvienne est largement basée sur l’industrie minière et permet justement l’émergence d’une vrai classe moyenne et la sortie de la pauvreté d’un nombre sans cesse croissant de personne ! Vous voulez un autre exemple de l’action des écolo dans le monde réel, parlons du Riz doré…

Écrit par : Vistodelperu | 15/12/2013

Les commentaires sont fermés.