Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

21/05/2015

LA CONFERENCE DE PARIS 2015 SUR LE CLIMAT ARRIVE TROP TARD.

cop21,climat,climat paris 2015,réchauffement climatique,GIEC,La conférence de Paris sur le climat, qui au même titre que ses devancières dont les plus récentes sont Bali en 2007, Poznan en 2008, Copenhague en 2009, Cancun en 2010, Durban en 2011, Rio de Janeiro et Doha en 2012, Varsovie en 2013, Montreal, New York et Lima en 2014, sera comme annoncé à chaque fois, la toute dernière occasion pour sauver la planète.

Malheureusement, ce sera trop tard... ! 

Non seulement, les épisodes météo catastrophiques (comme nous n'en avons jamais connus auparavant) se succèdent à un rythme de plus en plus rapide, ainsi que le prédisait d'ailleurs judicieusement Madame J. Hèque il y a peu (1), et même le petit bon Dieu, par la voix de son représentant sur Terre, nous adressait récemment un avertissement solennel.

"Le sommet sur le climat (de Paris 2015) est sans doute la dernière possibilité de limiter à 2°C le réchauffement de la planète"

(Dirigeants mondiaux religieux et politiques réunis au Vatican - 28 avril 2015) .

Le 30 juin 1989 déjà, Monsieur Noël BROWN, expert environnemental à l' ONU, lançait un avertissement solennel :

« Des officiels des Nations-Unies s’attendent à des désastres, déclarant que l’ augmentation des gaz à effet de serre pourrait amener la disparition de nations entières à cause de la montée des eaux si le réchauffement climatique n'est pas maitrisé jusqu’aux années 2000. Les inondations côtières et l’absence consécutive de récoltes créeront des exodes d’éco-réfugiés, engendrant de graves troubles politiques », prévient Brown, le directeur du bureau de New York au Programme environnemental des Nations-Unies. Il ajoute que les gouvernements ont un délai de 10 ans pour résoudre le problème des émissions de gaz à effet de serre. » 

Ce délai qui expirait en 1999 est donc largement dépassé et la liste des nations englouties par la montée des eaux ne cesse de s'allonger. Le précédent malheureux de l'Atlantide n'aura donc servi à rien !

« Je pense que nous sommes confrontés à un grave dilemme. Quand vous réalisez le peu de temps qu’il nous reste – à peine 10 ans pour sauver les forêts tropicales, et dans de nombreux cas seulement 5 ans. Madagascar disparaitra largement dans 5 ans si rien n’est entrepris. » 22 avril 1990, ABC, The Miracle Planet.

Les géographes, stupides et persistant dans leur négationnisme borné, refusent encore aujourd'hui de supprimer Madagascar de la cartographie nouvelle.

L'astronome américain bien connu, Carl Sagan, déclarait quant à lui le 15 octobre 1990 :

« La planète pourrait faire face à ‘une catastrophe écologique et agricole’ d’ici la prochaine décennie si la tendance au réchauffement climatique continue ainsi. » 

Depuis l'an 2000 donc, nous sommes plongés dans la catastrophe sans le savoir. Ou alors, faut-il penser que le réchauffement climatique n'a pas continué "ainsi" ? Non, bien sûr, quelle bêtise allez-vous inventer là ?

 " L’appauvrissement en ozone et le réchauffement climatique menacent les réserves alimentaires, mais le Nord riche jouira d’un sursis temporaire en achetant les produits du Sud. Des émeutes parmi les affamés conduiront à l’instabilité politique, qui sera contenue au Nord par la puissance militaire. Un triste avenir donc, inévitable à moins que de changer notre façon de vivre… Au niveau d’exploitation actuelle il n’y aura probablement plus de forêts tropicales dans 10 ans. Si des mesures ne sont pas prises dès maintenant, l’effet de serre pourrait être irréversible d’ici 12 à 15 ans. » Edward Goldsmith, 5000 Jours pour sauver la planète. 1991.

Depuis 2006, l'effet de serre est donc irréversible. Cela est aggravé par la disparition des forêts tropicales depuis 2001, ce qui a rendu impossible le recyclage salvateur du CO2.  

Le GUARDIAN lançait un avertissement angoissé dans son édition du 11/09/1999 :

« Un rapport paru la semaine dernière indiquait que dans une dizaine d’années, la malaria sera courante sur les côtes espagnoles. Les effets du réchauffement climatique reviennent s’installer dans les pays développés. » 

L'épidémie décime donc la péninsule ibérique depuis 2009, et le tourisme s'est effondré en fonction de la panique qui a gagné les vacanciers européens.

 Al Gore - Prix Nobel de la Paix - nous affirmait en 2007 : 

« Il n’y aura plus de glace au Pôle Nord d’ici 2013 environ en raison du réchauffement climatique d’origine humaine ».

Dès l'an prochain, il me revient qu'il proposera d'y organiser les championnats du monde de natation.

"Le Président Obama a 4 ans pour sauver la planète", déclarait péremptoirement le climatologue Jim Hansen, directeur à la NASA, le 18 janvier 2009. Le Président avait donc jusqu'en 2013. Malheureusement il semble bien qu'il ait perdu son temps dans des problèmes tout-à-fait secondaires comme le nucléaire iranien...

"Sauver la planète d'un réchauffement climatique catastrophique est une question d'heures".

Elisabeth May - Leader écologiste au Canada - 2009.

La relativité de l'écoulement du temps est connue depuis Einstein. Evidemment, tout le monde ne peut pas se payer une Rolex. 

Le Premier Ministre britannique, Monsieur Gordon Brown, lançait un avertissement solennel le 19 octobre 2006 :

"Il ne reste que 50 jours pour sauver le monde du réchauffement climatique".

Janvier 2007 fut donc le début du naufrage climatique mondial, ce que chacun d'entre nous peut constater quotidiennement.

"Nous avons 500 jours pour éviter le chaos climatique" 

Affirmation de Monsieur Laurent Fabius - Ministre français des Affaires Etrangères le 12 mai 2014.

La conférence de Paris 2015 arrive donc 65 jours trop tard. Il constate ainsi lui-même l'inutilité absolue de cette conférence, ce qui n'a pu qu'attrister profondément son Président. Quoique celui-ci peut maintenant user de son scooter sans arrière-pensée.

"Si nous n'agissons pas avant 2012, ce sera trop tard".

Et c'est Monsieur Rajendra Pachauri - Président du GIEC, qui le constatait le 18 novembre 2007. Devant le constat inéluctable de son inutilité future, le GIEC a dès lors décidé de se saborder.

 

Toutes ces déclarations, parmi bien d'autres, démontrent l'inutilité absolue de la conférence climatique prévue à Paris en décembre 2015.

Quand on connait les frais énormes engendrés par ces grandes foires épisodiques rassemblant des dizaines de milliers de spécialistes on ne peut plus fiables (2), nul doute que l'annulation de cette conférence devenue parfaitement inutile va être annoncée dans les prochains jours. 

Je me suis largement inspiré de : 

http://dailycaller.com/2015/05/04/25-years-of-predicting-the-global-warming-tipping-point/ 

(1) http://belgotopia.blogs.lalibre.be/archive/2014/12/27/2015-annus-horribilis-1138095.html

(2)  http://belgotopia.blogs.lalibre.be/archive/2014/09/10/tourisme-climatique-et-priorites-humanitaires-1134589.html

Jo Moreau

 

BIENVENUE EGALEMENT SUR MA PAGE FACEBOOK :
https://www.facebook.com/BELGOTOPIA-82840099725/

11:15 Publié dans climat | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : cop21, climat, climat paris 2015, réchauffement climatique, giec | |  Facebook |

09/05/2015

UNE ATTAQUE-SUICIDE LE 11 MAI 1940

Le 10 mai 1940, sans déclaration de guerre, l'Allemagne attaque la Belgique, la Hollande et le Luxembourg, pays neutres.

Ce même jour, à 4.15 h du matin, des parachutistes allemands transportés par planeurs atterrissent  sur le toit de la forteresse d'Eben Emael, en bordure du canal Albert, ce qu'aucun stratège n'avait prévu et le toit ne comportait donc aucune défense... Très rapidement, les tourelles d'artillerie de la forteresse sont mises hors service par l'emploi de charges creuses, dont c'était la première utilisation sur un champ de bataille.

Eben Emael, réputée la plus puissante forteresse d'Europe, est neutralisée en quelques heures. (1)

Le canal Albert devait servir de fossé antichar, mais trois ponts ne sont pas détruits et sont pris intacts par les parachutistes allemands, les ponts de Veldwezelt, de Vroenhoven et de Briegden.

Le pont de Kanne est lui finalement détruit, et les paras allemands y subissent de lourdes pertes devant les troupes belges.

Leur bombardement par l'aviation est alors envisagé.

En mai 1940, l'aviation militaire belge (Aéronautique militaire) comprend au total 370 appareils complètement dépassés, principalement des chasseurs biplans Gloster Gladiator, Fairey Fox, Renard R31, et Fiat CR42, dont la majorité furent détruits au sol lors des bombardements du 10 mai.

canal albert,mai 1940,

Les seuls appareils récents sont une dizaine de Hawker Hurricane.

14 Fairey Battle, appareils monomoteurs de reconnaissance et de bombardement léger équipent la 5e escadrille.

La Belgique, soucieuse de sa neutralité et du caractère essentiellement défensif de son armée, avait renoncé à s'équiper de bombardiers spécifiques (ainsi d'ailleurs que de blindés moyens ou lourds) afin de ne pas se voir accusée d'abriter des armes offensives.

Les Fairey Battle, dont la conception date de 1932, sont complètement obsolètes en 1940 et furent d'ailleurs retirés du service par la RAF après la campagne de France. Il s'agit au départ d'un monomoteur triplace (pilote + radio navigant ou observateur + mitrailleur arrière), transformé en biplace pour la Belgique, l'observateur disparaissant de l'équipage. L'appareil ne pouvant dépasser 350 kms/heure, les missions de bombardement n'auraient pu s'effectuer que de nuit.

canal albert,mai 1940,

 

Après une succession ahurissante d'ordres et de contre-ordres, arriva le 11 mai l'ordre d'attaquer les 3 ponts du canal Albert demeurés intacts. Trois pelotons de trois appareils furent constitués, qui devaient être escortées par 6 biplans Gloster Gladiator. Chaque Battle était équipé de bombes de 50 kgs ("Pour détruire des ponts, pourquoi pas des oranges", aurait déclaré un des pilotes...). Ils décollent vers 05.45 h du matin de la base de Aalter.

Le premier peloton, devant attaquer le pont de Veldwezelt, est attaqué en chemin par des appareils allemands et deux appareils sont abattus. Seul le troisième atteint son objectif et est accueilli par un violent barrage de flak. Il effectue deux passages et largue ses bombes qui atteignent l'objectif, sans gros dégâts... Il parviendra à rejoindre sa base.

Le deuxième peloton a le pont de Vroenhoven comme objectif. Ils évoluent souvent en rase-mottes, et sont pris sous le feu de la DCA belge, pour qui tout aéronef ne pouvait qu'être Allemand... En cours de route, ils mitraillent une colonne de blindés de la 4e Panzerdivision sous le feu nourri de la flak. Sur l'objectif, les bombes de deux appareils ne se décrochent pas, et il faut un second passage au milieu du déchaînement de la flak pour que les bombes de deux appareils atteignent l'objectif. Deux appareils, gravement touchés, sont abattus. 

Le troisième peloton doit atteindre le pont de Briegden.  Dès avant l'objectif, un appareil atteint par la DCA doit faire demi-tour. Un autre, également atteint, s'écrase en feu. Le troisième appareil atteint l'objectif, et effectue son passage en rase-motte. L'appareil est criblé de balles, et son pilote parvient à le faire regagner les lignes belges, où il effectue un atterissage sur le ventre. Le pilote s'aperçoit alors qu'il s'est posé sur ses bombes, qui ne se sont pas décrochées lors de l'attaque...

Inutile de préciser que tous les chasseurs biplans d'escorte furent abattus par des Messerschmitt 109.

La mission fut un cuisant et sanglant échec, aucun des trois ponts ne fut détruit. Ils furent attaqués ensuite, toujours sans succès, par la RAF et l'aviation française.

Il est bon de méditer aujourd'hui sur la manière dont un grand nombre d'hommes furent envoyés au massacre avec des armements insuffisants, ou obsolètes pour des raisons budgétaires.

canal albert,mai 1940,

 

Jo Moreau

 

(1) http://www.fort-eben-emael.be/fr/au-sujet-du-fort/son-histoire/l-attack

 

16:29 Publié dans Belgique, histoires belges | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : canal albert, mai 1940 | |  Facebook |

05/05/2015

SUR LES EVENEMENTS CLIMATIQUES EXTREMES (4)

évènements extrêmes,climat,GIEC,réchauffement climatique,Suite 4.

 

"IL N'Y A DE NOUVEAU QUE CE QUI EST OUBLIE" (Melle Bertin)

Désormais, chaque inondation quelque peu catastrophique, chaque tornade, chaque anomalie météorologique est rattachée au réchauffement climatique  qui parait-il nous menace, mais dont en plus nous serions responsables !

Et ceux qui avalisent aveuglément les conclusions du GIEC font des déclarations péremptoires à ce sujet.

Pourtant, la consultation de chroniques ou récits anciens est révélatrice de précédents tout aussi apocalyptiques.

Contexte et mise en garde, voir : 

1140511.htmlhttp://belgotopia.blogs.lalibre.be/archive/2015/02/27/sur-les-evenements-climatiques-extremes-1-

 

Anno 605 : En Angleterre il y eut de grandes chaleurs et une extrême sécheresse. Ces conditions touchèrent également l' Italie ce qui occasionna des famines.

Anno 607 : Grandes inondations sur toute l’Europe de l' Ouest.

Anno 649 : Angleterre : Un raz de marée occasionne de grands dommages dans le Cheshire et Lancashire.

Anno 669 : Dans le Kent, grandes inondations dues à la crue de la rivière Medway. 

Anno 675 : Eté très chaud et grande sécheresse en France. Il y eut 3 mois sans aucune pluie. Les puits et sources furent complètement à sec jusque fin août.

Anno 680 : En Angleterre une famine fait suite à trois années de grande sécheresse. « Sous le règne de Ethelwald, roi des Saxons, les gens se languissaient de faim et de longs jeûnes. Alors, il gravirent les falaises, se prirent les mains et se jetèrent sur les rochers ou dans la mer ». 

Anno 685: La mer inonde de grandes surfaces de terre en Irlande.

Anno 690 : En Italie, la Ligurie et Venise sont victimes de très grandes inondations dues à de grandes tempêtes, orages et averses de pluie « telles qu’on n’en avait plus vues depuis Noé ».

Anno 693 : Grandes inondations en Irlande dues à des averses continuelles.  

Anno 700 : Eté très chaud et grande sécheresse  en France. L'Auvergne est particulièrement touchée.

Anno 701 : Angleterre : Des dizaines d habitations sont détruites par une tempête à Lincoln.

Anno 709 : Le plateau continental bascule et la mer envahit la forêt de Scissy près de Saint-Malo. La pointe du Finistère s’écorne. La presqu’île du Four et du Château deviennent île. Plusieurs milliers de personnes disparaissent dans les eaux.

Anno 712 : Des grandes inondations dévastent l' Europe de l' Ouest.

Anno 717 : En Italie, le Tibre déborde et submerge les murailles de plusieurs villes, détruisant habitations et récoltes.

Anno 719 : La mer submerge de grandes étendues en Irlande.

Anno 730 : En Ecosse, Edinburgh est ravagée par des inondations. 

Anno 732 : En France, grande crue de la Loire en octobre suite à des pluies diluviennes. Des villages entiers sont emportés.

Anno 737 : Grande sécheresse en Angleterre.

Anno 738 : Ecosse - A Glasgow 400 familles sont noyées dans de grandes inondations.

Anno 741 : Grande sécheresse en Angleterre.

Anno 743 : Grande sécheresse et tremblement de terre en Angleterre.

Anno 753 : Il y eut à travers la France une horrible tempête qui dura 22 heures. 300 personnes furent tuées aussi par les orages.

Anno 762 : Angleterre- chaleur extrême et grande sécheresse.

Anno 763 : Europe orientale : grande sécheresse sur tout l'hiver 763-764.

Anno 772 : Grande sécheresse en Irlande.

Angleterre - une grande tempête détruit Wells.

Anno 775 : Europe - Grandes chaleurs et sécheresse - les sources sont taries.

Anno 776 : Irlande - des pluies continuelles causent de grandes inondations.

Anno 780 : Crue de la Loire. Roanne est inondée.

Anno 781 : Angleterre - une grande tempête ravage Coventry.

Anno 783 : Eté très chaud et grande sécheresse. En Allemagne et en France, l' été est si brûlant que de nombreuses personnes meurent en raison de la chaleur.

Anno 785 : Irlande - Darwood : Une inondation submerge Molana Island. 

Anno 788 : Une crue du Tibre en Italie cause des dommages inestimables.

Anno 793 : Angleterre - des tempêtes et des orages notamment dans le Northumberland causent ensuite une grande famine.

 

(A SUIVRE)

 

VOS COMMENTAIRES SONT BIENVENUS.

 

Jo Moreau



13:44 Publié dans climat | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : évènements extrêmes, climat, giec, réchauffement climatique | |  Facebook |