Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

10/03/2017

LES EVENEMENTS CLIMATIQUES EXTREMES DU PASSE (13)

Suite n° 13. (anno 1600-1649)

"Le contenu de la mémoire est fonction de la vitesse de l'oubli"

Désormais, chaque inondation quelque peu catastrophique, chaque tornade, chaque anomalie météorologique est rattachée au réchauffement climatique qui parait-il nous menace, mais dont en plus nous serions responsables !

Pourtant, la consultation de chroniques ou récits anciens est révélatrice de précédents tout aussi apocalyptiques, et relativise la notion même de "changements climatiques", ainsi que la définition d'un "climat stable" qui n'a jamais existé mais qu'on voudrait instaurer à tout prix.

Contexte et mise en garde, voir :
http://belgotopia.blogs.lalibre.be/archive/2015/02/27/sur-les-evenements-climatiques-extremes-1-1140511.html

Anno 1600 : Eté froid et sec en Angleterre, suivi par une famine. En décembre, une tempête cause d'importantes inondations à Venise. Grande sécheresse sur la Russie. La famine qui s'ensuit causera 500.000 morts

Anno 1601: Hiver d'une douceur excessive. Le 1 février, une tempête cause des dégâts à Londres. En Belgique, en Suisse et en Angleterre, juin fut particulièrement chaud, et la chaleur excessive persista en juillet et août. Les fruits étaient brûlés par le soleil avant de parvenir à maturité. Le 07 août, séisme en Alsace. Le 26 octobre, une tempête particulièrement violente cause de hautes marées et une inondation importante à Ostende. En Bretagne, Le 9 (ou 19 ?) décembre 1601, Bertrand Jouhan (recteur de Plestin-les-Grèves) note que vers 10 heures du soir, il s'est produit un grand tremblement de terre ; Cette secousse sismique fut ressentie dans toute la Bretagne comme l'atteste une autre note inscrite sur la page de garde d'un registre de Saint-Melaine de Morlaix par Messire Goulven Le Goff, vicaire perpétuel de la paroisse : « Le dix neuffiesme jour de décembre l'an mil six centz ung, environ unze heures en nuict se trova ung tramblement de terre si epoventable et estoit si terrible que les chandelliers, bacins sonoient, les chambres trembloient et fut un grand épouventement au peuple. Dieu nous donne sa grâce d'éviter toutz les perils et le paradis en fin ».

Anno 1602 : Le 02 février, les îles Feroe sont frappées par une grande tempete. Un port est complètement et définitivement détruit. Les 23 et 24 février, violente tempête sur les côtes de Flandre. Importantes inondations dans le nord de la France.

Anno 1604 : le 01 mars, violente tempête sur Ostende en Flandre. Le niveau de la marée "est le plus haut de ces 40 dernières années".

Anno 1605 : Grande sécheresse en Provence. D'octobre 1604 à mai, il n'y eut qu'une seule averse de pluie. En Europe orientale, de fortes pluies causent de grandes inondations.

Anno 1607 : Le 30 janvier, inondations catastrophiques et submersion des côtes anglaises. Des dizaines de villages sont engloutis et des milliers d'habitants perdent la vie. En divers endroits, le niveau des eaux était de 8 mètres au dessus du niveau normal. L'été en Angleterre est chaud et sec.

Anno 1608 : Eté chaud et sec en Angleterre. En Allemagne, la chaleur détruit la végétation qui avait survécu au terrible hiver. Ouragan sur l'Angleterre. Chaleur sur l'Italie. Crue de la Loire.

Anno 1609 : Hiver d'une douceur excessive. le 19 janvier crue de la Tamise.
Sécheresse en Europe orientale. Sécheresse excessive en Provence. Les sauterelles étaient si abondantes "qu'elles cachaient le soleil".

Anno 1610 : Eté excessivement chaud et sec en Angleterre.

Anno 1611 : Eté humide et pluvieux en Angleterre. Les pluies provoquent de grandes inondations en novembre et décembre. Invasion de sauterelles en Provence.

Anno 1612 : Eté chaud sur la France et la Belgique. Les marais de Camargue sont asséchés. En Provence, les puits sont à sec et les sauterelles prolifèrent, les herbages sont rongés jusqu'à la racine. Le 6 septembre, en Alsace, un village est détruit par les incendies de forêt qui se déclenchent un peu partout.

Anno 1613 : Hiver doux. les roses fleurissent en janvier. Des averses de grêle causent beaucoup de dommages à Rouen. Année chaude. En juillet, nombreux orages et tempêtes qui détruisent les récoltes. En Provence, l'invasion de sauterelles s'intensifie encore. Séisme dans les Alpes Maritimes.

Anno 1614 : Dans le Lincolnshire, la mer inonda les terres sur 12 miles. A York, après la grande inondation, une sécheresse régna jusqu'en août. Les sauterelles font de grands ravages à Arles.

Anno 1615 : Hiver d'une douceur excessive.
Le 5 Juin, "grêlons prodigieusement gros, larges comme de petites assietes, ceps de vignes et grosses branches d'arbres coupés, toits de maisons enfoncés, porcs et autres animaux tués". L'été fut très chaud et sec sur toute l'Europe. Toutes les récoltes étaient détruites sur les champs. La sécheresse était si grande qu'en Allemagne, plus de 3000 maisons furent détruites par le feu. En Angleterre, grande mortalité dans le bétail. En Provence, l'invasion de sauterelles atteint son paroxysme. "En cette année 1615, les sauterelles de l'année dernière ayant abondamment pullulé par tous les endroits de campagne de la ville et principalement dans la Camargue donnèrent encore une grande apréhension d'une désolation générale des fruits".

Anno 1616 : Eté très chaud et sec en Angleterre. Inondation "extraordinaire" à Manchester. Le 8 novembre, grande tempête accompagnée de trombes d'eau.

Anno 1617 : Le 29 janvier, grande tempête en Angleterre accompagnée de tremblement de terre. Grandes inondations sur la Catalogne qui font entre 15.000 et 50.000 morts. La ville d'Arles est infestée de sauterelles.
l'hiver 1617-1618 est remarquablement doux en Belgique.

Anno 1618 : L'année fut caractérisée en Europe par "une succession extraordinaire de tempêtes, inondations par les rivières et submersions marines, séismes et météores dans les cieux".

Anno 1619 : Hiver d'une douceur excessive. Tremblement de terre dans toute la Bretagne. Chaleur excessive en Provence.

Anno 1620 : Année de sécheresse en Europe orientale, particulièrement en Moldavie. «Il était temps de déjeuner quand nous nous sommes arrêtés sur le fleuve Răut dans les champs secs, pleins de criquets, c’était très difficile à cause de la marche sous un grand soleil et parce les païens nous étouffaient avec de la fumée. D’autant plus qu’on ne pouvait obtenir de l’eau pour boire seulement dans des étangs. Beaucoup de chevaux sont morts de soif ".

Anno 1621 : les 18 et 24 juin, violentes tempêtes en Angleterre. Eté sec en Europe orientale.

Anno 1622 : En France, chaleur en janvier. arbres en fleur en février. "On n'alluma pas les cheminées une seule fois". En Allemagne, tous les arbres sont en fleur au mois de février. Eté sec et chaud en Angleterre. Dans l'été 1622, "les plus vieux habitants de Carpentras déclaraient qu'ils ne se souvenaient pas d'une sécheresse aussi prolongée, elle durait depuis six mois".

Anno 1623 : Janvier très chaud sur l'Europe. En février, les arbres sont en fleurs. Le Danube déborde et cause d'importantes inondations en Autriche et en Hongrie. Nombreuses tempêtes sur toute l'Europe.

Anno 1624 : Violents orages sur l'Italie. Nombreuses tempêtes sur l'Angleterre.
En octobre, en Angleterre survint une "merveilleuse grande tempête au cours de laquelle de nombreux navires ont péri".

Anno 1625 : En Provence, sécheresse depuis avril jusqu'en novembre. Terrible tempête sur Nuremberg accompagnée d'orages.

Anno 1626 : Nombreuses tempêtes sur toute l'année en Angleterre. Le 6 juin, grandes inondations en Angleterre. Ensuite en été, sécheresse et chaleur excessive. Sécheresse en Périgord. Décembre en Angleterre fut extrêmement doux, "comme un printemps".

Anno 1627 : Le 28 janvier, grande tempête sur le Staffordshire. De nombreuses maisons sont détruites et les arbres sont abattus. De grandes inondations dans la région de Naples font 16.000 morts. Nombreuses tempêtes sur la Bohême.

Anno 1628 : Terrible tempête en juillet.

Anno 1629 : En juin, tempête sur l'Angleterre.

Anno 1630 : En Ecosse, grande inondation de la rivière Clyde. En été, sécheresse sur le Staffordshire. Le 5 novembre, submersion d'îles danoises par la mer.

Anno 1631 : Le 24 décembre, "En ceste saison la Mozelle estoit sy débordée qu'il falloit, grande brigée (bruit), prendre la royne et aussi son bagage a Longeville, et en chemin, l'eau estoit toute au large" (arrivée de la Reine à Metz).

Anno 1632 : Eté très chaud et grande sécheresse en France. La sécheresse de 1632 dura depuis le 12 juillet jusqu’au 15 septembre. Chaleur et sécheresse exceptionnelles en Italie.

Anno 1633 : A Cork, en Irlande, "prodigieuse inondation" par la mer, qui détruit maisons et ponts.

Anno 1634 : "Cest année fut aussy debordée la rivière de Muzelle (Moselle), le jour de la Madellaine, dont oultre le Pont au Loup (bâti en avant du Pont-des-Morts en 1445 et détruit en 1750) on ny sceut passé, deux deniers il fallait payer au bastelier. Trois jours et trois nuits il tomba sy grand pluye, que tous, grands et petits, se trouvoient bien esmenée. Cest oraige ny fit bien que tout grand arrieraige, tant en vignes comme en bledz et aussi en herbaige". Le 11 octobre : avancée marine au Nordstrand (Frise) qui est qualifiée de véritable déluge. On dénombre plus de 6.000 morts.

Anno 1635 : Eté chaud et sec en Angleterre. Sécheresse en Périgord. En Holstein, grandes inondations qui causent 6.000 morts.

Anno 1636 : Printemps précoce dans le Derbyshire. Fortes chaleurs estivales. Les témoins racontent "un effroyable harassement de chaleur pendant plusieurs semaines" à Paris. On compte 500.000 morts. Eté brûlant et grande sécheresse en Alsace.
Le 4 novembre, une violente tempête destructrice atteint le Northamptonshire.

Anno 1637 : Eté excessivement chaud et sec en Angleterre et en France. Grandes inondations en Frise. La chaleur et la sécheresse perdurent en Alsace. La famine y prend de telles proportions que les actes de cannibalisme se multiplient et "qu'on dépèce les cadavres humains et ceux des petits enfants que les mères ne parviennent plus à nourrir".

Anno 1638 : Sévère sécheresse en Provence. Le Rhône peut être traversé à pied.
Nouvel été chaud et sec en Angleterre.

Anno 1639 : Fortes chaleurs estivales sur la France et la Belgique. En Angleterre, grandes inondations en octobre et plusieurs tempêtes et ouragans en décembre.

Anno 1640 : le 04 avril, séisme en Rhénanie et en Belgique orientale.
,"Le troisième jour du mois d'apvril dudit an, environ les deux heures de nuict se fit un tremblement de terre par toute l'Europe que plusieurs villes des Pais-Bas en eurent de la grande appréhension, signament à la ville de Bruxelles, capitalle de Brabant, que la plupart des habitans en furent grandement effaié, le jour ne pouvant luire et esclairer à temps assé à leur desir et souhait afin de pouvoir aller aux églises pour mander des confesseurs signament aux RR. PP. jésuites, selon que la presché en l'église abbatialle de St-Jean en Valentienne ". Le 8 avril, soudaine inondation dans le Northamptonshire, les eaux atteignant une hauteur incroyable. Le 6 juillet 1640 (à 10 h et 11 h, du soir) : Violent tremblement de terre au Mont-Saint-Michel, en Bretagne et en Normandie. Le 23 septembre, grande inondation à Dresde. Le 18 octobre en Angleterre, terrible tempête accompagnée d'orages.

Anno 1641 : Canicule et grande sécheresse en Périgord. Nombreuses averses de grêle en Angleterre.

Anno 1642 : En janvier et février, terribles tempêtes sur l'Angleterre. Ensuite, l'été fut excessivement chaud. Grande chaleur sur le sud de la France. Nouvelle invasion de sauterelles en Provence. " En l'automne, il y eut partout la province de Bretagne un grand déluge d'eau qui ruina les ponts, étangs et moulins et fit grand dommage. Ouragan sur le Périgord. Grandes inondations aux Pays-Bas.
L' hiver 1642-1643 est particulièrement doux.

Anno 1643 : En janvier, grandes inondations aux Pays-Bas par submersion marine. Nombreux dégâts aux digues et aux constructions. On voit les cadavres flotter sur l'eau. Grandes inondations en Thuringe. Après des pluies continuelles au printemps, nouvel été excessivement chaud en Angleterre. Chaleur excessive en Italie.

Anno 1644 : En mai, violentes tempêtes de grêle en Angleterre. En juin, grandes inondations en Espagne et aux Pays-Bas. En France, Après la Saint Jean : "Il vint une telle véhémente chaleur qu'on ne pouvoit durer ès champs ny en vignes, et plusieurs gens moururent au milieu des champs et aultres lieux de ceste chaleur (...) Enfin il faisoit si extrêmenent chaud que l'ont ne sceut ouwrer que le matin et à vespres, sy ce nestoit les pauvres gens qui leur estoit force" . A Montbeliard, la chaleur était telle que les poissons mouraient dans les rivières. En juin, grandes inondations en Espagne et aux Pays-Bas. Séisme dans les Alpes Maritimes.

VERS 1645, début du "minimum de Maunder" et apparition de grands froids, surtout hivernaux.

Anno 1645 : Le 29 janvier, ouragan et submersion des côtes région de Charante Maritime. Tempête extrêmement violente dans la région de Genève. "Le vent repoussa les eaux du Rhône pendant une heure de telle façon que le lit du fleuve fut asséché". Eté chaud et sec en Angleterre.

Anno 1646 : Grandes inondations par submersion marine aux Pays-Bas et au Danemark. On dénombre 10.000 morts. Aux Pays-Bas, 300 villages sont touchés.
Chaleur excessive en Angleterre et en France. Nombreuses tempêtes. "En ceste année y fut peu de cerises, encore furent elles la moitié gastées de la chaleur qu'il y faisoit. On a commença la moisson quinze jours après la saint Jean, il se fist une telle chaleur et sy véhémente qu'il y avoit plus de vingt ant qu'il n'avoit faict. Fut neuf sepmaines enthières, sçans pleuvoir qu'une petite bruine qui survint une seule fois, tellement que plusieurs moururnt de ceste chaleur au moisonner et en la vigne, tesmoin un pauvre jeune homme, nommé de Molin, qui estoit soldatz, qui mourut à Tury ès champs et une filles de Lessy qui mourut en ouvré de la vigne nommé Briate Bouvier et bien d'aultres di costé du Sablon" .

Anno 1647 : « Le 21 de février 1647, il fit un grand et si gros vent, qu'il rompit et dérassina grande quantité et grand nombre d'arbres et maisons et fit tomber grande quantité de chênes par tout le pays, et même à Luguespin plus de vingt mille chênes et hays (hêtres en ancien français), et le pin de Saint-Cricq se rompit qui était le plus grand de la France; plusieurs églises tombèrent par terre et même le clocher du Mus tomba. Les ponts de Bayonne se rompirent; plusieurs personnes et bateaux se noyèrent sur les grandes rivières, tellement que l'on ne saurait dire ni croire le grand dommage qu'il fit, et personne n'en avait jamais vu un si grand et fit aussi de grands dommages et bareys aux églises et maisons et bétail. Plusieurs personnes moururent et l'église du Bizoc tomba aussi. ».
" Le samedi 16 novembre, environ une heure de nuit la terre trembla " (Chronique des abbés Gallerne, Saint-Guen).

Anno 1648 : " Le dernier jour de mars au soir, grand tremblement de terre " .

Anno 1649 : En janvier, inondations en France. Pluies continuelles et crue de la Seine à Paris. Inondations généralisées en Angleterre.

Jo Moreau

A SUIVRE

11:31 Publié dans climat | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.