Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

21/08/2012

UN UNIVERSITAIRE BELGE BRISE L'OMERTA CLIMATIQUE (SUITE)

Suite à : http://belgotopia.blogs.lalibre.be/archive/2012/01/04/un-...

Assez curieusement, je ne parviens pas à répondre au dernier commentaire de Sylvain sous ce billet !. Voici donc cette réponse:

Bonjour Sylvain,

Je ne connais pas les projets dont vous parlez, CAPCO2, REDCO2 etc…, pourriez-vous alors m’indiquer les liens utiles pour les consulter. Car les exemples que vous énumérez méritent d‘être mis en perspective, le premier, par exemple, lorsque Istvan Marko dit, selon vous, : « Le gaz carbonique (CO2) est considéré comme étant un des principaux responsables de l’effet de serre et il est impératif de réduire sa concentration dans l’air », s’agit-il de sa propre position sur le problème, ou exprime-t-il un sentiment général ? Le reste à l’avenant ?

Je n’ose penser, Sylvain, que vous faites du « cherry picking » , ce que vous me reprochiez il y a peu …

Sous chacun des scientifiques que je cite dans mes listes figure un lien fiable qui permet de situer dans son contexte la citation que j’en fais.

Ce serait bien que vous fassiez de même.

Lorsque, lors d’une interview, Monsieur Jean Jouzel -autre vice-président du GIEC- déclare : « Le réchauffement climatique a précédé l’augmentation de CO2 dans l’atmosphère (…) On n’a jamais dit que le CO2 est à l’origine du réchauffement (…) »   http://blog.lefigaro.fr/climat/2010/03/-cest-lautre-auteu...

je n’en déduis pas automatiquement que Monsieur Jouzel nie le rôle du CO2 dans le réchauffement climatique ! (Ce qui serait malgré tout comique, avouez-le).

Simple question de correction.

Enfin, je constate que vous appréciez le fait de pouvoir intervenir librement sur mon blog, afin d’y exprimer vos arguments.

Dommage que ce ne soit pas possible sur celui que vous prônez, mais je comprends que ce soit intellectuellement infiniment plus confortable.

Cordialement, Jo

11:27 Publié dans climat | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : climat, réchauffement climatique, co2 | |  Facebook |

10/04/2012

RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE, QUEL CONSENSUS ? (34)

Suite n°34

Mon seul but par ce genre de billet : démontrer par des déclarations de scientifiques, que le prétendu consensus sur les conclusions climatiques émises par le GIEC, n‘existe pas. D’autres citations contredisent certaines idées reçues.

-364 "Les fondements mêmes de la question du réchauffement climatique sont erronés, et nous allons dépenser des sommes énormes pour rien". Claude Culross - PhD - Chimie organique. http://jer-skepticscorner.blogspot.com/2009/07/power-to-p...

-365 "Le plus important problème est le refroidissement climatique, qui nous attend dans les prochaines décennies". André Bernier - BS - Météorologue (USA) http://andrebernier.com/?p=430

-366 "Notre compréhension du fonctionnement du climat terrestre est incomplète. De nombreux processus sont trop complexes que pour être introduits dans les modèles utilisés". Paul C Knappenberger - MS Environmental Sciences - ex chercheur Virginia State Climatology Office. http://www.masterresource.org/2009/01/global-warming%E2%8...

-367 "Il est ridicule de lier les changements climatiques aux activités humaines. Le concept de réchauffement climatique est utilisé à des fins politiques. Un prétendu consensus n'est que le reflet de l'absence de preuve scientifique". Harrison Schmitt - PhD - Géologue- Professeur adjoint Engineering Physics University of Wisconsin - Astronaute Apollo 17 - http://www.examiner.com/weather-in-denver/astronaut-harri...-

-368 "Le réchauffement dans l'Arctique se ralentit. Nous pouvons donc dire que la glace va s'arrêter de fondre". Nikolai Osokin - Chercheur Geographical Institute - Russian Academy of Sciences. http://www.cdi.org/russia/johnson/russia-oil-arctic-790.cfm

-369 "Aujourd'hui, de nombreux scientifiques contestent la responsabilité de l'homme dans un désastre climatique. Les politiciens poursuivent une autre orientation, guidés par une morale fondée sur le sacrifice, promulguant des lois qui imposent cet 'idéal' ". John D Lewis - PhD - ex professeur associé en Philosophie, Politique et Economie Duke University (USA) http://www.capitalismmagazine.com/science/climate-science...

-370 "Avant d'appliquer le protocole de Kyoto, nous devrions étudier l'influence de tous les facteurs (du climat) et ne retenir que les résultats non équivoques. Car que faire si c'est le soleil qui est responsable du réchauffement climatique". Lev Zeleny - Directeur Institute of Space Research - Russian Academy of Sciences. http://en.rian.ru/analysis/20070928/81541029.html

-371 "Les variations de l'activité solaire sont bien plus importantes pour le climat que l'évolution du taux de CO2. Les prévisions alarmistes du GIEC relèvent de l'utilisation irrationnelle de la peur à des fins politiques". Fritz Vahrenholt - Docteur en Chimie - Professeur honoraire Université de Hambourg - ex relecteur du GIEC (2007) - ex activiste écologique http://www.bild.de/politik/inland/globale-erwaermung/die-...

-372 "Dans un monde au bord du chaos économique, l'obsession permanente au sujet du réchauffement climatique et de la lutte contre le CO2 est proche du trouble mental, et des obsessions en cours au Moyen-Age". Walter Starck - PhD - Spécialiste en sciences océaniques - Chercheur en biologie des massifs coraliens (AUS) http://www.quadrant.org.au/blogs/doomed-planet/2011/01/wh...

-373 "Quelle que soit l'origine du réchauffement climatique, il n'est pas dû au CO2" James Cripwell - Physicien - ex Spécialiste de l'analyse du spectre infrarouge Dept Physique University of Cambridge. (GB) http://www.timcurtin.com/pdfs/tim_curtins_submission_11_M...

-374 "Je suis sceptique quant à l'influence des activités humaines sur le réchauffement climatique". Michael F Farona - PhD - Professeur émérite de Chimie University of Akron & University of North Carolina (USA) http://www.theledger.com/article/20080103/COLUMNISTS03/80...

-375 "Les erreurs de modélisation du GIEC suffisent à rejeter l'hypothèse de l'influence humaine sur le réchauffement climatique. Le CO2 n'a aucun effet mesurable sur le climat". Jeffrey A Glassman - PhD - Ex Division Chief Scientist Hughes Aircraft Cy - Consultant sur les anomalies de communication par satellite. http://www.rocketscientistsjournal.com/2009/03/_internal_...

Des records climatiques « sans précédent » ??? : - Anno 1702 En 1702, l’hiver fut inhabituellement doux notamment en Italie et en Suisse. L’été 1702 fut exceptionnellement chaud. En France, l’été fut caractérisé par 47 jours au-dessus de 25°c, 5 jours au-dessus de 31° et plusieurs jours dépassèrent même ces températures. En Allemagne, le printemps fut extrêmement sec. Juillet et Aout furent très chauds. En Angleterre, du 5 au 24 mars, la chaleur fut telle qu’ en juillet. Il n’y eut ni nuages ni pluie, de telle sorte que la terre était semblable à de la poussière. Il y eut ensuite un épisode froid et pluvieux, En avril, la chaleur fut intolérable, au point que de nombreux animaux en moururent. Il y eut ensuite une longue période de sécheresse et de chaleur qui dura jusqu’en octobre.

A suivre.

Voir les 33 listes précédentes dans la catégorie « climat ».

La diffusion de tout ou partie de ces listes est bien entendu libre -à l’exclusion de toute utilisation commerciale-, merci toutefois de mentionner le lien vers le présent site web. http://belgotopia.blogs.lalibre.be/climat/

VOS COMMENTAIRES SONT BIENVENUS.

Jo Moreau.

08:33 Publié dans climat | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : réchauffement climatique, changements climatiques, climat, giec, co2 | |  Facebook |

07/02/2012

UN AUTRE REGARD SUR LES ANOMALIES DE TEMPERATURE GLOBALE

PREFACE

Dans cet article, le Professeur Henri Masson, Dr. Ir., interprète d’une façon innovante les données relatives aux anomalies de « température globale », et insiste sur le caractère chaotique et par conséquent non-linéaire du système climatique.

Henri Masson fut l’organisateur d’une conférence-débat qui devait réunir Fred Singer et Claes-Goran Johnson, conférence qui fut annulée suite aux pressions exercées par Monsieur J-P Van Ypersele, vice-président du GIEC, voir : http://belgotopia.blogs.lalibre.be/archive/2011/08/30/inq...

Je sais gré à Henri Masson d’avoir réservé la primeur de son article à belgotopia.

Jo Moreau.

Lire la suite

12:46 Publié dans climat | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : changements climatiques, réchauffement climatique, giec, climat | |  Facebook |

20/08/2011

CONSENSUS CLIMATIQUE, DISIEZ-VOUS (26)

Suite n°26

Mon seul but par ce genre de billet : démontrer par des déclarations de scientifiques, que le prétendu consensus sur les conclusions climatiques émises par le GIEC, n‘existe pas. D’autres citations contredisent certaines idées reçues.

-283 "Les déclarations du GIEC sur le climat ont été adoptées par les médias occidentaux et de nombreux décideurs comme émanant d'un oracle divin. Tout doute à ce sujet est considéré comme acte de mauvaise foi ou comme un déni". Frank Furedi - PhD - Professeur de Sociologie University of Kent - Auteur de plusieurs ouvrages sur la Politique de la Peur.

-284 « Les changements climatiques sont le résultat de cycles naturels que l’homme ne peut maîtriser. Nous nous dirigeons maintenant vers un refroidissement du climat ». Dennis Avery - Directeur du Center Global Food Issues - Hudson Institute - Ex Senior Agricultural Analyst US Department of State.

-285 « Le CO2 n’est pas le principal facteur dans les changements climatiques ». Robert Cohen - Météorologue American Meteorological Society - Météorologie Marine et Océanique.

-286 « Le réchauffement climatique est causé par l’activité naturelle à la surface du soleil, et non par les activités humaines ». Horst Borchert - PhD - Physicien - Directeur dept of Physics - Johannes Gutenberg Institute (D)

-287 "Quant à l'évolution du climat, nous ne pouvons pas faire de prévision à long terme, car le bilan de ce type de prévision est mauvais. Il n'existe pas de modèle fiable du climat". David Orrell - PhD - Mathématicien - Spécialiste de la prévision de systèmes complexes.

-288 "Dans le processus du réchauffement climatique, la quantité de CO2 naturellement libérée par la décomposition de matières organiques dans le sol ne peut être intégrée dans les modèles, et rend ceux-ci aléatoires". Mark Harmon - PhD - Professeur Sciences Forestières - Oregon State University (USA);

-289 « Les changements climatiques doivent peu à l’effet de serre. Le GIEC génère sa propre légitimité et bâtit des projets scientifiques destinés d’abord à lever des fonds ». Yves Lenoir - Chercheur à l’Ecole Nationale Supérieure des Mines - Laboratoire d’automatique des Systèmes (F) - Ex membre de Greenpeace - Militant écologiste - Auteur de « Climat de Panique ».

-290 « Certains changements climatiques du passé ont été aussi rapides que n’importe quoi en cours aujourd’hui. Cela résulte de découvertes récentes ». Robert Giegengack - PhD - Géologue - Professeur de Sciences de la Terre - University of Pennsylvania (USA).

-291 "Même s'il y avait un réchauffement climatique à l'échelle planétaire, nous n'en maîtrisons pas suffisamment les paramètres pour déterminer quelle en est la cause". Dennis Hollars - PhD - Astrophysicien - Physique des Plasmas - Etude et production de cellules solaires.

-292 « Les sommes énormes engagées pour lutter contre le réchauffement climatique auraient été bien plus efficaces si elles avaient été engagées directement contre ses effets, notamment la gestion de l’eau et la faim dans le monde ». Indur M Goklany - PhD - Analyste Science et Technologie du Gouvernement US - Ex représentant US auprès du GIEC.

-293 « La modélisation de l’évolution climatique en est encore dans ses balbutiements. Elle ne prend pas en compte des mécanismes très importants, tel que l’ennuagement ». Paul Knight - Météorologue - Climatologue de l’Etat de Pennsylvanie - Pennsylvania State University Dept Meteorology (USA) -

A suivre.

Voir les 25 listes précédentes dans la catégorie « climat ».

VOS COMMENTAIRES SONT BIENVENUS.

Jo Moreau.

17:46 Publié dans climat | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : réchauffement climatique, giec, co2, climat, cancun, changements climatiques | |  Facebook |

17/07/2011

CONSENSUS CLIMATIQUE, DISIEZ-VOUS (25)

Suite n°25

Mon seul but par ce genre de billet : démontrer par des déclarations de scientifiques, que le prétendu consensus sur les conclusions climatiques émises par le GIEC, n‘existe pas. D’autres citations contredisent certaines idées reçues.

-272 « Les changements climatiques ne sont pas causés par les activités humaines. Au plus on analyse les données alarmistes, au plus on constate des conclusions erronées. Burt Rutan - Ingénieur en Aérospatiale - Concepteur d’engins spatiaux et en Aéronautique.

-273 « Nous en sommes arrivés au point où chaque évènement météo est relié à la théorie des gaz à effet de serre causés par l’homme. Tout ce qui arrive servira à conforter cette théorie falsifiée ». Tim Coleman - PhD - Sciences de l’atmosphère - Professeur associé University of Alabama (USA).

-274 « Le climat global dépend de l’interaction atmosphère-océans, du rayonnement solaire, des forces gravitationnelles entre la Terre et la Lune et de la rotation de la Terre. L’influence du CO2 est une pure fiction ». Claes Johnson - PhD - Professeur en Mathématiques appliquées et Modélisations - Royal Institute of Technology (S)

-275 « Le climat mondial est influencé par l’activité volcanique, les variables de l’activité solaire, les courants océaniques, les régimes des vents. Le rôle des activités humaines est éclipsé par la variabilité naturelle ». Dave Epstein - Météorologue - Membre du American Meteorological Society - Professeur au Framingham State College (USA) .

-276 « Le réchauffement climatique est devenu une question politique. Toute autre cause (que le CO2 d’origine humaine) sur le sujet est un intrus qui bouleverse l’orthodoxie établie ». Eugene Parker - PhD - Astrophysicien - ex professeur d’astrophysique University of Chicago - A développé les théories du vent solaire et de la « Spirale de Parker ».

-277 « Les effets du rayonnement solaire sur les changements climatiques sont historiquement mis en évidence, et sont sans doute prépondérants ». Nigel Marsh - Spécialiste en rayonnement cosmique - Center for Sun-Climate Research - Danish National Space Center (DK).

-278 « Les flux de plasma -ou le vent solaire- sont à l’origine des changements climatiques. Ils sont responsables de la désorganisation des courants d’air chaud dans l’atmosphère ». Neil Arnold - Modélisation de l’Atmosphère - Professeur de Physique et Astronomie University of Leicester (UK).

-279 « Les changements climatiques sont liés à la variabilité des champs magnétiques solaires ». Oliver K Manuel - Chimie nucléaire - University of Missouri (USA).

-280 « Les glaciers himalayens, et ceux du reste du monde, ont reculé et avancé sans aucun lien avec un réchauffement ou un refroidissement climatique ». Vijai Kumar Raina - Glaciologue - Ex directeur Division Glaciologie du Geological Survey of India - Auteur d’un livre blanc pour le Gouvernement Indien.

-281 « Le réchauffement climatique n’est pas causé par les activités humaines. Il trouve son origine dans les variations cycliques du climat terrestre ». James Spann - Météorologue - Collaborateur météo de médias audiovisuels.

-282 « Le réchauffement climatique actuel n’est pas le premier dans l’histoire de la Terre. Il y a des tas de raisons pour lutter contre la pollution; le réchauffement global n’en est pas une ». Peter Sciaky - Géologue (USA)

A suivre.

Voir les 24 listes précédentes dans la catégorie « climat ».

VOS COMMENTAIRES SONT BIENVENUS.

Jo Moreau.

13:13 Publié dans climat | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : climat, réchauffement climatique, politique, giec, cancun, co2, gaz effet serre | |  Facebook |

21/06/2011

CONSENSUS CLIMATIQUE, DISIEZ-VOUS (24)

Suite n°24

Mon seul but par ce genre de billet : démontrer par des déclarations de scientifiques, que le prétendu consensus sur les conclusions climatiques émises par le GIEC, n‘existe pas. D’autres citations contredisent certaines idées reçues.

-260 « Des sommes énormes ont été gaspillées pour imposer l’idée que le réchauffement climatique était causé par les activités humaines. Le seul problème est que cette théorie n’est pas appuyée par la méthode scientifique ». Geraldo Luis Lino - Géologue - Auteur de « The Global Warming Fraud » (Brazil)

-261 « Je suis en désaccord avec l’affirmation du GIEC impliquant le CO2 d’origine humaine dans le processus du réchauffement climatique ». Mary Mumper - PhD - Professeur assistant Faculté de Chimie - Frostburg State University of Maryland (USA)

-262 « Les changements climatiques sont liés à des cycles naturels et à l’activité solaire » Pavel Makarevich - Biologiste - Académie des Sciences section Biologie Marine (Russie)

-263 « Les principes scientifiques de base démontrent que le réchauffement climatique n’est pas causé par les gaz à effet de serre d’origine humaine ». Hans Jelbring - PhD - Climatologue - Section Paléogéophysique et Géodynamique - Stockholm University (S).

-264 « Le GIEC affirme que la planète se réchauffe suite à l’émission de CO2 émis par les activités humaines. Cela est une fraude initiée par l’abandon de la méthode scientifique ». John Reid - PhD - Physicien de l’atmosphère - Chercheur en Océanographie théorique.

-265 « Supposer que le réchauffement climatique est un problème contre lequel il faut combattre est supposer que le climat actuel est le meilleur que nous puissions avoir, et que nous devons faire en sorte qu’il ne change plus jamais ». Michael Griffin - PhD - Astrophysicien - Ex directeur à la NASA.

-266 « Affirmer que l’homme est responsable des changements climatiques est de la désinformation ». Nikos Mamassis - Sciences de la Terre - Water Resources National Technical University of Athens (Grèce)

-267 « Le film d’Al Gore -Une vérité qui dérange- n’est pas un documentaire. Un documentaire doit présenter les faits objectivement, sans éditorial ou insertion de séquences de fiction ». J.R. Kirtek - Météorologue - Membre de American Meteorological Society.

-268 « La liaison entre les gaz à effet de serre d’origine humaine et le réchauffement climatique est fallacieux. C’est le Soleil qui est la cause principale du phénomène ». Michael Beenstock - Analyste - Professeur en Sciences économiques - Statistiques et Probabilités Université de Jérusalem (Isr).

-269 « Quant aux changements climatiques, les scientifiques doivent abandonner le dogme du consensus et en revenir à des concepts scientifiques. Je ne fais plus confiance aux conclusions du GIEC ». Judith Curry - PhD - Climatologue - Sciences Géophysiques Georgia Institute of Technology - Membre du Conseil Scientifique de la NASA.

-270 « L’augmentation du CO2 atmosphérique n’est pas la cause du réchauffement climatique, mais en est la conséquence ». Tom Russell - Météorologue - Membre de American Meteorological Society - Membre du National Weather Association.

-271 « L’homme n’est pas responsable des changements climatiques. Les solutions présentées à l’appui de ce mensonge sont la véritable menace à laquelle nous sommes confrontés ». Peter Taylor - BA Natural Sciences - Biologiste - Membre du British Association of Nature Conservationists - Ex conseiller environnemental de l’ONU.

A suivre.

Voir les 23 listes précédentes dans la catégorie « climat ».

Jo Moreau.

17:05 Publié dans climat | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : climat, réchauffement climatique, politique, giec, cancun, co2, gaz effet serre | |  Facebook |

26/05/2011

CONSENSUS CLIMATIQUE, DISIEZ-VOUS (23)

Suite n°23

Mon seul but par ce genre de billet : démontrer par des déclarations de scientifiques, que le prétendu consensus sur les conclusions climatiques émises par le GIEC, n‘existe pas. D’autres citations contredisent certaines idées reçues.

-249 « L’hystérie portant le réchauffement global est alimenté par une science simpliste de pacotille ». Neil Waterhouse - PhD - Physicien - Mesures des Températures - ex membre du National Research Council (Canada)

-250 « Je ne crois pas que les activités humaines aient une influence sur les changements climatiques ». Anthony Watts - Collaborateur météo de stations radio (USA)

-251 « L ‘hypothèse de la responsabilité des activités humaines sur le réchauffement climatique est une fausse alarme alimentée par des modèles informatiques manipulés ». David E Wojick - PhD - Energy and Environnemental consultant (USA)

-252 « Les chercheurs en sciences du climat sont souvent tentés de modifier leurs données pour être en phase avec la vision politiquement correcte sur les changements climatiques ». Eduardo Zorita - PhD - Paléoclimatologue - Chercheur à l’Institut pour la Recherche Côtière GKSS (D) Ex collaborateur du GIEC.

-253 « Les coûts engendrés par une politique climatique doivent être proportionnels à ses avantages. Or l’impact du changement climatique est relativement faible ». Richard Tol - PhD - Prof of the Economics of Climate Change Vrije Universiteit Amsterdam (NL) Prof associé Hamburg Centre for Marine and Atmospheric Science (D).

-254 « Malgré ce qui se dit dans les médias, il n’y a aucun consensus scientifique sur les causes des changements climatiques ». Tom Tripp - Spécialiste en applications du magnésium - Membre du pannel technique du GIEC.

-255 « Toute analyse scientifique raisonnable doit conclure que la théorie des changements climatiques causés par les gaz à effet de serre est fausse. Le grand problème actuel se situe plutôt dans la lutte contre la pollution ». Leonard Weinstein - ScD - Physicien - Chercheur au NASA Langley Research Center - National Institute of Aerospace (USA).

-256 « Les changements climatiques sont la conséquence de fluctuations naturelles, routinières dans l’histoire de la planète. Ce processus est en dehors de nos possibilités de contrôle ». Robert B Laughlin - PhD - Physicien - Prix Nobel de Physique - Professeur à Stanford University (USA)

-257 « Le climategate a mis en évidence le fait que les données servant aux projections climatiques ont été falsifiées ». Christopher J Kobus - PhD - Directeur du Clean Energy Research Center - Professeur associé Mechanical Engineering Oakland University.

-258 « Les changements climatiques découlent d’un processus naturel soumis à des cycles. Les activités humaines y ont un apport négligeable ». Anatoly Levitin - PhD - Directeur du Laboratoire des Variations Géomagnétiques - Institut du Magnétisme Terrestre - Académie des Sciences (Russie)

-259 « Il n’y a aucune raison de croire à la responsabilité humaine sur le changement climatique, car rien ne met ce phénomène en évidence ». Antonis Christofides - Sciences de la Terre - Water Resources - National Technical University of Athens (GR)

A suivre.

Voir les 22 listes précédentes dans la catégorie « climat ».

Jo Moreau

17:09 Publié dans climat | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : climat, réchauffement, politique, giec, cancun, co2, changements climatiques | |  Facebook |

26/04/2011

CONSENSUS CLIMATIQUE, DISIEZ-VOUS (22)

Suite n°22

Mon seul but par ce genre de billet : démontrer par des déclarations de scientifiques, que le prétendu consensus sur les conclusions climatiques émises par le GIEC, n‘existe pas. D’autres citations contredisent certaines idées reçues.

-238 « La responsabilité humaine dans le réchauffement climatique est un mythe, et ceux qui y croient relayent en fait une propagande politique » Hilton Ratcliffe - Astrophysicien - Mathématicien (South Africa)

-239 « Les changements climatiques ne sont pas dus aux activités humaines, mais bien aux variations du rayonnement solaire et aux mouvements orbitaux de la Terre ». William W Vaughan - PhD - Météorologue - Spécialiste de l’atmosphère à la NASA - Ex chef de division au Marshall Space Flight Center (USA)

-240 « Un climat plus doux ne posera aucun problème majeur à l’humanité dans son ensemble, et sera bon pour la diversité ». Josef Reichholf - Biologiste - Professeur en Sciences Environnementales Université de Munich - Directeur du Conservatoire Zoologique de Munich (D)

-241 « L’allégation selon laquelle 97% des climatologues croient en l’origine humaine du réchauffement climatique est mensongère ». John Shade - Physicien - ex météorologue - Consultant en statistiques (GB)

-242 « On ne peut exclure le fait que les changements climatiques aient des explications naturelles, et que l’homme n’y soit pour rien ». Gosta Walin - PhD - Physique théorique - Professeur émérite d’Océanographie - Sciences de la Terre Goteborg University (S)

-243 « Beaucoup de scientifiques s’élèvent contre l’affirmation selon laquelle il y aurait consensus sur l’origine humaine du réchauffement climatique ». Thomas Sheahen - PhD - Physicien MIT Massachusetts Institute of Technology (USA)

-244 « Les changements climatiques sont dùs aux cycles solaires et autres phénomènes naturels, et non aux gaz à effet de serre émis par les activités humaines ». Charles L Wax - PhD - Climatologue - Professeur Dept Geosciences Mississippi State University - Ex président American Association of State Climatologists.

-245 « Je suis sceptique quant à l’influence humaine sur les changements climatiques. Nous devons toutefois lutter contre les dommages que nous causons à l’environnement ». Walter Sharck - PhD - Océanographe - Spécialiste en Biologie Marine.

-246 « Les gouvernements ont dépensé des centaines de millions de dollars, soi-disant pour lutter contre le réchauffement global, alors qu’une période glaciaire est sans doute à nos portes ». Patrick Collins - Professeur Azabu University - Chercheur au Institute of Space and Astronautical Science (Japan)

-247 « Les fluctuations de l’ennuagement ont une influence prépondérante sur le réchauffement climatique. Les projections prévisionnelles informatiques ne peuvent en tenir compte ». Hans-Gunter Appel - Docteur Ingénieur en Sciences des Matériaux - Professeur en Sciences Appliquées Université de Wilhelmshaven (D) - Développeur des premiers générateurs solaires et éoliens.

-248 « Je ne crois pas que les changements climatiques soient liés en tout ou en partie aux activités humaines ». Bruce Schwoegler - BS - Météorologue (USA)

En fin de ma liste 18, et me fiant au commentaire d’un contradicteur, j’avais admis la contestation de la déclaration de Monsieur Mojib Latif, collaborateur du GIEC citée sur la liste 12. Or, il apparaît que cette citation peut être considérée comme correcte, au vu de: http://www.nature.com/nature/journal/v453/n7191/full/natu...

A suivre.

Voir les 21 listes précédentes dans la catégorie « climat ».

Les commentaires sont bien entendu ouverts.

Jo Moreau.

11:25 Publié dans climat | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : climat, réchauffement, politique, giec, cancun, co2, gaz effet de serre | |  Facebook |

02/04/2011

CONSENSUS CLIMATIQUE, DISIEZ-VOUS (21)

Suite n°21

Mon seul but par ce genre de billet : démontrer par des déclarations de scientifiques, que le prétendu consensus sur les conclusions émises par le GIEC, n‘existe pas. D’autres citations contredisent certaines idées reçues.

226- « Les politiciens liés au GIEC et les médias donnent une image fausse d’un prétendu consensus scientifique sur les scénarios climatiques du GIEC, alors que ceux-ci sont critiquables». Peter Stilbene - Professeur de Physique et Chimie - KTH Institute of Technology Stockholm (S)

227- « Un sentiment d’anxiété et de peur a remplacé le raisonnement scientifique dans la théorie du réchauffement climatique global » Tom Dunklee - Météorologue - Chief Atmospheric Scientist - Global Climate Center.

228- « L’augmentation du CO2 dans l’atmosphère est plus un phénomène naturel qu’une conséquence des activités humaines ». Charles R Andersen - PhD - Physique des matériaux.

229- « Essayer de modifier un changement climatique d'origine probablement naturelle en gaspillant de l'argent est un crime moral, alors qu'il y a dans le monde tant de problèmes de santé publique et d'approvisionnement en eau » . Clive Schaupmeyer - B.Sc - M.Sc- Agrologist - Climate studies ( Canada)

230- « La plupart des variations climatiques ne peut être expliquée par l’effet de serre ». Ralph B. Alexander - PhD - Physicien - Ex professeur Detroit State University (USA)

231- « Ce sont des mécanismes naturels, et non le CO2, qui sont les facteurs principaux du climat ». Diane Douglas - PhD - Paléoclimatologue - Archéologue.

232- Largement GIECosceptique, le site « Pensée Unique » est à consulter sans modération. http://www.pensee-unique.fr/index.html Il est animé par : Jacques Duran - Physicien - Directeur de Recherche au CNRS - Ex vice-président chargé de la recherche Université Pierre et Marie Curie (F)

233- « C’est une erreur de croire que l’on peut prévoir l’évolution du climat à 10 ou 30 ans, alors que notre connaissance de ses mécanismes est très parcellaire » Kari Mullis - PhD - Biochimiste - Prix Nobel de Chimie.

234- « Le mythe du réchauffement climatique est un leurre destiné à escamoter d’autres forces bien plus destructrices de la planète ». Denis Rancourt - PhD - Ex professeur de physique Université d Ottawa (Canada)- activiste militant-

235- « La théorie du réchauffement climatique causé par l’homme est une pseudo-science. Comme l’astrologie, n’importe quel évènement confirme cette théorie ». Frank Tipler - PhD - Physicien mathématicien - Professeur à Tulane University of New Orléans (USA)

236- « L’influence des activités humaines sur les changements climatiques est loin d’être établie ». Anastasios Tsonis - PhD - Physicien - Professeur Département des Sciences Mathématiques Milwaukee University - Spécialiste de la théorie du chaos appliquée à la météorologie.

237- « La récente tendance au réchauffement climatique ne peut être provoquée par l’augmentation du CO2 atmospérique due aux activités humaines ». Sallie Baliunas - PhD - Astrophysicienne - Astronome Harvard Smithsonian Center for Astrophysics (USA)

A suivre.

Voir les 20 listes précédentes dans la catégorie « climat ».

Jo Moreau

14:36 Publié dans climat | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : climat, réchauffement, politique, giec, copenhague, co2 | |  Facebook |

08/02/2011

CONSENSUS CLIMATIQUE, DISIEZ-VOUS (20)

Suite n°20

Mon seul but par ce genre de billet : démontrer par des déclarations de scientifiques, que le prétendu consensus sur les conclusions émises par le GIEC, n‘existe pas. D’autres citations contredisent certaines idées reçues.

215- « Les modèles informatiques (montrant un réchauffement climatique) contiennent des hypothèses non fondées. Les projections informatiques sur l’évolution du climat qui en découlent sont assimilables à des horoscopes ». Kenneth P Green - Docteur en Sciences Environnementales - Chercheur American Enterprise Institute.

216- « Le débat sur le réchauffement dans l’Antarctique occidental est faussé par la localisation périphérique des stations de mesures, qui ne donnent pas un relevé correct de l’intérieur du continent ». Ross Hays - Sciences atmosphériques - NASA Columbia Scientific Balloon Facility -

 217- « Le réchauffement climatique constaté le siècle dernier peut être expliqué en partie ou en totalité par le rayonnement solaire ou cosmique ». Jasper Kirkby - Physicien des particules - CERN (Centre Européen de Recherche Nucléaire).

218- « Le réchauffement global est causé par l’augmentation de l’activité solaire et les variations du champ magnétique ». Craig Idso - PhD - Géographe - Center for Study of Carbon Dioxid and Global Change (USA).

219- « Le réchauffement climatique causé par l’homme est un dogme. (…) Les corrélations historiques et géologiques entre les courbes de températures et les taux de CO2 ne permettent pas de déterminer où se trouve la cause et où est l’effet ». Albert F Jacobs - MSc - Géologue - Ex directeur de Friends of Science Society (Canada).

220- « L’irradiance solaire a un rôle prépondérant sur les variations de température de la troposphère. Il n’y a aucune influence humaine sur les changements climatiques ». Olavi Kärner - PhD - Tartus Observatory - Dept of Atmospheric Physics - (Estonia)

221- « La déclaration du NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration) qui dit que les changements climatiques dus au CO2 émis par l’homme sont irréversibles pour les 1000 prochaines années, ne repose sur aucune base historique ou scientifique ». Harrison Schmitt - PhD - Géologue - Astronaute Apollo 17

222- « La fréquence des ouragans sur l’Atlantique a été anormalement faible au cours des années 1970 et 1980. L’augmentation constatée depuis 1995 est un retour à la normale, selon un cycle de 270 ans » Björn Malmgren - PhD - Professeur émérite en Géologie marine et Paléoclimatologie - Göteborg University (S)

223- « Il faut un débat ouvert et honnête sur les causes des changements climatiques. Si l’augmentation des gaz à effet de serre n’en n’était pas une cause significative, nous gaspillons nos ressources ». Douglas Leahy - PhD - Météorologue - Président de Friends of Science (Canada).

224- « Les océans dégagent de grandes quantités de CO2 suite à l’augmentation de la température globale. La cause et l’effet du réchauffement climatique sont mal compris par de nombreux scientifiques ». Leonid Khilyuk - PhD - Professeur d’ Engineering et modélisation Southern California University - Secrétaire scientifique Académie des Sciences Naturelles (Russie).

225- « La recherche sur le climat est aujourd’hui le meilleur exemple de la corruption de la science, (…)et de l’impact politique sur la recherche scientifique ». Ingemar Nordin - PhD - Professeur en Philosophie de la Science - Linköpings University (S)

A suivre.

Voir les 19 listes précédentes dans la catégorie « climat ».

Jo Moreau

10:47 Publié dans climat | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : climat, réchauffement, politique, giec, cancun, co2 | |  Facebook |