Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/01/2016

INTERVIEW DU PROFESSEUR ISTVAN MARKO



11:26 Publié dans climat | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : réchauffement climatique, cop 21, co2 | |  Facebook |

18/10/2015

COP 21 APPROCHE, CHRONIQUE D'UN ECHEC ANNONCE

réchauffement climatique,COP 21,climat,GIEC,La conférence de Paris sur le réchauffement climatique -appelée COP 21- approche, source d'une surenchère médiatique et politique envahissante. Comme chacun sait, ce sera la 21e dernière chance qui nous est offerte de sauver la planète.

Depuis de nombreuses années, le débat climatique a délaissé le terrain scientifique pour les domaines politiques et financiers (1). Il est devenu l’objet de toutes les outrances et de tous les amalgames. Porté par des lobbies idéologico-politiques ultra-puissants, tels que Greenpeace ou le WWF, il  justifie le profond changement d'orientation de la politique industrielle et économique des pays développés voulue par ces groupes de pression omniprésents dès l'école primaire, pour s'imposer dans les médias et jusque dans l'état-major de nos partis politiques.

La Conférence de Paris est une véritable aubaine largement instrumentalisée par le pouvoir politique français, qui voit là  l'occasion de redorer un blason particulièrement terni sur le plan intérieur, et d'affirmer son existence sur le plan international. Ainsi, il ne se passe pratiquement plus de jour sans annonces climato-dramatiques  dans les médias. On se souvient aussi de l'invitation impérative de Monsieur Laurent Fabius, ministre des Affaires Etrangères, aux commentateurs météo (2) chargés de répandre la Seule Vérité, et la punition récente infligée aux dissidents tels que Philippe Verdier (3). On notera à ce sujet le silence assourdissant de ses honorés confrères, pour lesquels la liberté d'expression ne se conçoit que conformément à leurs propres opinions. Les voix qui réclament la pénalisation du scepticisme quant aux conclusions du GIEC se font de plus en plus nombreuses, et témoignent d'un ....climat général pour le moins inquiétant. (4) 

Ces mêmes médias principalement francophones ont d’ailleurs imposé un black-out presque total sur toute information ou théorie qui irait à l’encontre de ce qu’il faut bien appeler  "la pensée unique et obligatoire". 

On en est arrivé à mélanger tout et n’importe quoi dans un gigantesque « melting pot ». Quelques questions fondamentales, qui ne sont pas nécessairement liées les unes aux autres, en font partie :

- Sommes-nous engagés dans des changements climatiques ?

- Allons-nous vers un réchauffement ou un refroidissement climatique ?

- Ces modifications sont-elles le fait de l’activité humaine ?

Oser mettre en doute  un seul de ces points est assimilé à un véritable crime contre l’avenir de l’humanité, au point que les contestataires sont qualifiés de ‘négationnistes’, servant une science "d’extrême droite", de défenseurs de la Terre plate et qu’on tente de les discréditer par n’importe quel moyen, alliant les sous-entendus douteux aux allégations mensongères, ou en les accusant tout simplement d‘être corrompus et achetés par les multinationales pétrolières.

Malgré les gigantesques efforts de propagande entrepris pour rallier l'opinion, on peut prévoir l'échec de la Conférence de Paris sur le climat, ce qui fut d'ailleurs le sort des 20 grand'messes qui l'ont précédée. Bien entendu, le communiqué final proclamera un "accord historique", qui sera dénoncé après quelques jours et en premier lieu par les ...écologistes.

L'engagement de la réduction des émissions de CO2 sera contournée par un grand nombre de pays. Déjà, parmi les plus grands émetteurs de gaz à effet de serre, la Chine ne prévoit aucune réduction avant 2030, tandis que les USA prennent 2005 comme date de référence, à condition bien sûr que le Congrès ratifie l'accord ce qui est loin d'être acquis. L' Inde ne promettra probablement rien, et seuls les contribuables européens porteront la lourde charge de l'image de la bonne conscience climatique que veut donner notre vertueux continent au reste du monde.

On peut toutefois prévoir un accord sur deux points:

- La date et l'identité du pays organisateur de COP22. (5)

- Le principe de la libération du "Fonds Vert". 

Le "Fonds Vert pour le climat" fut concrétisé à la conférence de Durban. Il prévoyait le transfert annuel (!) de 100 milliards de dollars provenant des contribuables des pays développés, vers les pays émergents soi-disant les plus menacés par les changements climatiques. Ceci devait les aider à en maîtriser les conséquences, qui évidemment ne peuvent être que catastrophiques. Or à ce jour, on ne parle plus de versement annuel, et le Fonds Vert ne comprend "que" 65 milliards de dollars. Mais on peut légitimement se poser deux questions : Quelles seront les personnalités bénéficiaires de cette manne, et qui sera chargé d'en contrôler publiquement l'utilisation ?

Bonne question, disait l'autre, et je vous remercie de l'avoir posée.

Jo Moreau.

 

(1) http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2015/03/31/20002-20150331ARTFIG00016-le-climat-un-marche-a-100milliards-de-dollars-pour-la-finance.php

(2) http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/coulisses/2014/06/02/25006-20140602ARTFIG00072-fabius-rencontre-les-presentateurs-meteo-pour-parler-du-changement-climatique.php

(3) http://www.lepoint.fr/medias/livre-sur-le-climat-missive-a-hollande-verdier-ecarte-de-france-2-13-10-2015-1973243_260.php

(4) http://blogs.mediapart.fr/blog/georges-menahem/050413/un-tribunal-onu-jugeant-les-crimes-contre-lenvironnement-peut-nous-sauver-des-catastrophes-clim

(5) http://belgotopia.blogs.lalibre.be/archive/2015/09/15/paris-prochaine-destination-du-tourisme-climatique-1146031.html

 

 

réchauffement climatique,COP 21,climat,GIEC,Un livre incontournable, écrit par 

Istvan Marko , Docteur en Chimie, Professeur à l’Université Catholique de Louvain, coordinateur scientifique de l’ouvrage.

Anne Debeil, Ingénieur civil Chimiste, Ingénieur conseil en Sécurité et Environnement, Gestion de l’eau.

Ludovic Delory, Licencié en Journalisme, Essayiste et Journaliste.

Samuel Furfari, Ingénieur civil Chimiste, Docteur en Sciences Appliquées, Maître de Conférences à l’Université Libre de Bruxelles.

Drieu Godefridi, Juriste, Docteur en Philosophie, Essayiste et Administrateur de Sociétés.

Henri Masson, Ingénieur civil, Docteur en Sciences Appliquées, Professeur à l’Université de Maastricht.

Lars Myren, Ingénieur civil Chimiste, Ingénieur conseil en Sécurité et Environnement.

Alain Préat, Docteur en Géologie, Professeur à l’Université Libre de Bruxelles.

La préface est écrite par Carlo Ripa di Meana, ancien Commissaire européen à l’Environnement et ancien ministre italien de l’Environnement.

Le livre peut être commandé via :

http://texquis.com/texquis-essais/22-climat-15-verites-qui-derangent.html

Ou

http://www.amazon.fr/Climat-15-v%C3%A9rit%C3%A9s-qui-d%C3%A9rangent/dp/2930650052/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1368784858&sr=1-1&keywords=15+v%C3%A9rit%C3%A9s+qui+d%C3%A9rangent

17:29 Publié dans climat | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : réchauffement climatique, cop 21, climat, giec | |  Facebook |