Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

11/10/2017

LA PEUR COMME MOTEUR MEDIATIQUE

réchauffement climatique,climat,médias,

En 2015, le Dr. Daniel W NEBERT, professeur émérite de santé environnementale au Centre médical de l'Université de Cincinnati, soulevait le problème de l'effroi du public devant les mythes successifs véhiculés par les médias. Que ceux-ci soient guidés par le souci de l'audience, ou manipulés par des organisations politiques ou environnementalistes, ils sont les porteurs des grandes peurs actuelles répandues dans le public. On peut y ajouter la masse de rumeurs et de fantasmes qui foisonnent sur internet.

Voici la "traduction maison" d'un article paru dans le Cincinnati Enquirer, sous le titre "Don't join the panic, just pay attention".

Bonne lecture !

Jo Moreau.

Les médias s'efforcent constamment d'accroître la diffusion de journaux et magazines; mais aussi l'audience des stations de radio et le nombre de téléspectateurs. Un moyen efficace d'atteindre cet objectif est d'exploiter le thème: " Dois-je avoir peur ? "

Par exemple, après la Seconde Guerre mondiale, la crainte d'une invasion extra-terrestre portée par la médiatisation des "soucoupes volantes" a certainement fait vendre plus de journaux et de magazines et a augmenté l'attrait de la télévision. Cette préoccupation a également conduit au programme financé par le gouvernement, Search for Extraterrestrial Intelligence (SETI).

Dans les années 1940-1950, certains étaient convaincus que la fluoration de l'eau potable était une «conspiration communiste». La crainte est restée suffisamment forte dans certaines communautés, de sorte que le fluorure n'est toujours pas ajouté aux approvisionnements en eau de distribution - malgré les avantages avancés par la médecine montrant que les enfants qui boivent de l'eau fluorée ont moins de caries dentaires en raison du renforcement de l'émail.

À la fin des années 1940, la peur de l' «hiver nucléaire» a été répandue par Carl Sagan et d'autres. Les explosions de plusieurs bombes nucléaires, provoquant de nombreux incendies et libérant une énorme quantité de poussière atmosphérique, étaient susceptibles de bloquer la lumière du soleil et provoquer un refroidissement climatique.

Dans les années 1960, Paul Ehrlich et d'autres ont promu l'arrêt de la croissance de la population terrestre. Si d'ici à l'an 2000, la population de la Terre continuait d'augmenter, l'approvisionnement en nourriture serait épuisé. Certains partisans de ce mouvement politique ont réellement décidé d'avoir moins d'enfants en raison de cette peur.

Entre 1950 et 1970, un temps plus frais a prévalu aux États-Unis et en Europe, par rapport aux années 1930-1940. Le «refroidissement global» est devenu une préoccupation. Les principaux articles dans les magazines Time (1974) et Newsweek (1975) ont soutenu l'hypothèse que la Terre puisse entrer dans un nouvel "âge glaciaire". Pourtant, dès 1978, cette tendance au refroidissement de 1945 à 75 avait disparu.

En 1975, dans un article de la revue "Science", Wallace Broecker, géochimiste de l'Université de Columbia a été crédité d'avoir le premier utilisé le terme de «réchauffement climatique». En 1988, le Groupe Intergouvernemental d'Experts des Nations Unies sur l'évolution du climat (GIEC) a tenu sa première réunion, ce qui a marqué le début de l'hystérie du réchauffement climatique.

A la fin de 1978, les mesures extrêmement précises des températures de surface par satellite ont débuté, et ont montré un réchauffement de quelques dixièmes de degré jusqu'en 1997. Cela a coïncidé la même année avec l'attribution du Prix Nobel de la paix conjointement à Al Gore et au GIEC pour "avoir créé la sensibilisation au réchauffement climatique".

Au cours des 18 dernières années, cependant, aucune augmentation statistiquement significative des températures mondiales de surface n'a été constatée - alors que l'agenda politique de l'entretien de la peur envers les «niveaux croissants de dioxyde de carbone» et du «changement climatique» s'est poursuivie sans discontinuer dans les médias.

Les énergies éolienne et solaire, fortement subventionnées par des fonds gouvernementaux à défaut d'être rentables, ont ainsi été imposées par les écologistes.

Ensuite nous connûmes l'effroi du "Bug de l'an 2000", ou la crainte du crash simultané de tous les ordinateurs du monde lors du passage du 31 décembre 1999 au 1er janvier 2000. Le "problème informatique qui a effrayé le monde" - ne s'est jamais concrétisé.

Il y a d'autres sujets de préoccupation. Les vaccinations infantiles causant un trouble du spectre autistique (ASD) ou un trouble déficitaire de l'attention et l'hyperactivité (TDAH). Les cancers causés par la consommation de nourriture préparée commercialement ou d'aliments contenant des conservateurs, plutôt que des aliments "biologiques", et l'exposition aux produits génétiquement modifiés. Tout ce qui précède, et bien d'autres choses, sont désignés comme responsables des augmentations spectaculaires du TEA, du TDAH, de l'asthme et de l'obésité observés aujourd'hui dans les sociétés occidentales.

Chaque jour, en consultant les médias, chacun de nous est placé devant un choix : « Dois-je m'inquiéter? "ou" Dois-je ignorer tout ce battage médiatique? "

Etre attentif à ces problèmes est judicieux. En être paniqué n'est pas sain.

Daniel W NEBERT.

(1) http://www.cincinnati.com/story/opinion/contributors/2015/05/19/join-panic-just-pay-attention/27575319/

 

BIENVENUE EGALEMENT SUR MA PAGE FACEBOOK :
https://www.facebook.com/BELGOTOPIA-82840099725/

14:43 Publié dans climat | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : réchauffement climatique, climat, médias | |  Facebook |

04/12/2014

L'EXPRESS, LE CLIMAT SELON LE GIEC ET LA CENSURE.

La grande conférence sur le climat qui sera la Xème "dernière chance" de sauver la planète approche. Elle se tiendra à Paris en décembre 2015, et de multiples frémissements médiatiques et politiques attestent de l'importance que certains veulent accorder au but qui lui est assigné : imposer aux Etats des limitations contraignantes d'émissions de CO².(1)

On connaissait déjà l'invitation de Laurent Fabius, ministre français des Affaires Etrangères, aux présentateurs météo des médias audiovisuels, afin de les "sensibiliser aux enjeux climatiques" (2). En clair, les inciter à se rallier sans équivoque au catastrophisme climatique, et à diffuser inlassablement une thèse qui n'est toujours pas scientifiquement prouvée : les activités humaines sont la cause d'un réchauffement, pardon, de changements climatiques catastrophiques pour la planète et ses habitants.

Dans cette optique, on a déjà pu constater en France la multiplication d'articles et d'émissions audiovisuelles strictement orientées et sans contradiction possible. (La situation est à peine meilleure en Belgique).

Le but est clair : pour des raisons de prestige pour le pays et ses dirigeants, la conférence de Paris 2015 doit être un succès aux yeux du monde entier. Cet objectif est partagé non seulement par le monde politique, mais également par certains milieux scientifiques, les milieux financiers et industriels, et bien sûr porté par les puissants lobbies environnementalistes. La convergence d'intérêts de ces différents acteurs de notre vie quotidienne a déjà été largement commentée dans mes billets précédents.

Les pressions exercées sur des scientifiques ou des médias afin de les empêcher d'exprimer publiquement des points de vue non conformes à la Pensée du GIEC sont choses courantes.

Un nouveau pas vient d'être franchi, soit non seulement la censure pure et simple appliquée par un média, l'hebdomadaire "L'Express", vis-à-vis de commentaires émis par un lecteur, mais de plus, l'interdiction future d'accès aux commentaires faite à ce lecteur.

Cela a déclenché la réaction de Drieu Godefridi -un co-auteur du livre Climat: 15 vérités qui dérangent- , réaction que nous vous livrons ci-dessous.

(1) http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/politique-etrangere-de-la-france/climat/conference-paris-climat-2015-cop21/

 

(2) http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/coulisses/2014/06/02/25006-20140602ARTFIG00072-fabius-rencontre-les-presentateurs-meteo-pour-parler-du-changement-climatique.php

Jo Moreau

                                          ***********************************

Courrier à l’Express

3 décembre

Monsieur Mettout,

Je prends connaissance de l’excommunication salutaire, par l’Express, de l’un de ses lecteurs, après qu’il ait posté deux commentaires critiques sur le Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (GIEC). (http://blogs.mediapart.fr/blog/jean-pierre-bardinet/011214/lexpress-nouvellepravda).

Vous inscrivant résolument dans la grande tradition de la Sainte Inquisition, vous faites parvenir à ce lecteur la bulle suivante : « « Votre message a été modéré. Merci de ne pas vous servir de notre site pour diffuser de fausses informations. Vous n’êtes plus autorisé à publier sur notre site. Bien à vous. Pour plus d’informations sur notre politique de modération, vous pouvez lire notre charte des commentaires» Eric Mettout, LEXPRESS.fr 01 75 55 14 66 emettout@lexpress.fr »

Reprenons les deux commentaires en question :

1. « Cela fait plus de 15 ans que le GIEC annonce un RC cataclysmique, et cela fait 18 ans qu’il n’y a plus de réchauffement global. Les rapports du GIEC se suivent et se ressemblent, en allant toujours plus vers le cataclysmique futur, mais Dame Nature se fait un malin plaisir de les réfuter… »

Qu’il existe en effet un « plateau » de température depuis 18 ans, dans le même temps que les émissions humaines de CO² ne cessaient de croître, est un fait indiqué par les mesures satellitaires du Remote Sensing Systems (RSS) et de l’Université de l’Alabama de Huntsville (UAH), qui fournissent les données climatologiques utilisées par la NASA, la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA), et la National Science Foundation (NSF). Idem pour les données HadCRUT4 du Climatic Research Unit de l’Université de East Anglia.

Il vous a sans doute échappé que le GIEC concède la réalité de ce « plateau » dans son dernier rapport (AR5, WG1, Résumé pour les décideurs, page 5 : « –0.05 to 0.15 C°»). Des organisations écologistes pointues reconnaissent une « quasi stagnation des températures de surface observée de 1998 à 2012 » (http://www.iew.be/spip.php?article6130).

Ce plateau est un fait, qui n’avait pas été prévu par les puissants modèles informatiques du GIEC, et donc ceux-ci peinent à rendre compte, même a posteriori.

2. « Les conclusions péremptoires de ce rapport du GIEC proviennent du SPM, résumé pour les décideurs. Or le SPM est mis au point par les représentants des gouvernements, donc par les diplomates et des fonctionnaires, et il n’a donc aucune valeur scientifique. C’est lui qui parle de 95% de certitude quant à l’action de nos émissions de CO2 sur le RC depuis le début du 19ème siècle, alors même que la TMAG (température moyenne annuelle globale) est stable depuis 18 ans, et que, sur cette période, nous avons émis 40% de toutes nos émissions depuis le début de l’ère industrielle. Donc, plus les thèses du GIEC sont mises à mal par Mère Nature, plus le SPM « politique » accuse l’homme d’être responsable du RC, alors même qu’il n’y en a plus et que le simple bon sens nous dit que le CO2 n’a aucune action mesurable sur la TMAG. Le SPM est publié à grand renfort de trompettes médiatiques, puis le rapport scientifique AR5, dont une première version avait été sortie antérieurement au SPM, est obligé, dans sa synthèse, de se mettre en conformité avec le SPM. Cela veut dire qu’un rapport sans aucune valeur scientifique, le SPM, impose sa loi à un rapport scientifique. Cette procédure, typique du Grand Machin, dont le GIEC n’est qu’un satellite chargé de convaincre par tous les moyens de la réalité du RC et de la responsabilité de l’homme, est absurde et elle ne fait que confirmer que le GIEC est une structure idéologique asservie à un projet politique radical du Grand Machin Onusien ».

Que la décision ultime, au sein du GIEC, revienne aux politiques, et non aux scientifiques, est un fait reconnu par le vice-président du GIEC van Ypersele (http://www.slate.fr/story/94331/rapport-giec-climat-encadre). C’est également ce que confirme la lecture des Principes du GIEC, article 11, qui stipule que la décision finale revient à l’Assemblée plénière, composée dans son écrasante majorité de politiques (fonctionnaires, experts, etc .), et non de scientifiques. Le GIEC est une organisation intergouvernementale. Dans une organisation intergouvernementale, selon vous, à qui pourrait bien revenir le pouvoir de décision ?

D’où il apparaît que l’Express dépasse enfin, grâce à vous, ce culte du fait dans lequel communiaient stupidement des générations de journalistes.

Je vous prie de croire, Monsieur Mettout, en l’expression de ma considération,

Drieu Godefridi

 

 

réchauffement climatique,GIEC,medias,paris 2015,

réchauffement climatique,GIEC,medias,paris 2015,

11:39 Publié dans climat | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : réchauffement climatique, giec, medias, paris 2015 | |  Facebook |

12/01/2014

MEDIAS BELGES ET CLIMATO-SCEPTIQUES, LE GRAND AMALGAME

Ce 3 janvier, RTL TVI (1) et la RTBF (2), ont largement fait écho dans leurs journaux télévisés de 13h et du soir, à une étude publiée en décembre 2013 dans la revue « Climatic Change » sous la signature du sociologue et spécialiste de l’environnement Robert Brulle, consacrée au financement des « climato-sceptiques » aux USA.(3) . Le même jour, il en était fait écho dans la Libre Belgique (et peut-être dans d‘autres médias). Je reviendrai ultérieurement sur cet étonnant tir groupé assez remarquable.

Seule RTL TVI, dans son édition du soir, modéra quelque peu son propos en y incluant une courte interview du Professeur Istvan Marko. Celui-ci mit en parallèle les sommes citées dans cette étude et les financements reçus par les organismes favorables à la thèse de la responsabilité humaine dans les changements climatiques.

Que révèle cette étude ? De 2003 à 2010, 91 think tanks et organisations américaines diverses « opposées aux réchauffement climatique », ont été financées par des firmes pétrolières et industrielles se cachant derrière des fondations privées, parmi lesquelles il cite notamment ExxonMobil et Koch Industries.

En premier lieu, notons que Robert Brulle emploie le conditionnel dans nombre de ses déductions sur ces financements.

Ensuite et surtout, il apparait que la grande majorité des organisations et think-tanks incriminés, n’ont pas la problématique des changements climatiques comme préoccupation principale, loin de là. Les fonds qui leur sont alloués ne servent donc pas uniquement à l’étude des changements climatiques, et les chiffres cités par Brulle relèvent plus de la désinformation que d’une réalité objective. Afin d’esquiver préventivement cette objection, il note lui-même (mais très brièvement et sans développement) : « La majorité de ces organisations ont de multiples sujets d‘intérêt, et la totalité de leurs revenus ne sont donc pas consacrés aux activités relatives aux changements climatiques ». J’ajouterais même qu’il s’agit d’une part très minoritaire…

S’il est de bon ton de considérer ces mécanismes comme un vaste complot des affreux pétroliers immoraux contre la Pensée Climatophile, ils ne semblent pas illégaux au vu des lois américaines sur les fondations. Et l’argent dont Soros ou certaines fondations Rockefeller inondent des groupes environnementalistes ne semble émouvoir personne.

Je ne vais pas rentrer ici dans une guerre des chiffres, et comparer les montants dont bénéficient les innombrables ONG, laboratoires, centres d’études qui consacrent tout leur temps et les ressources qui leur sont octroyées à tenter de prouver la responsabilité humaine dans les changements climatiques, à côté desquelles les montants cités par Robert Brulle paraissent totalement dérisoires. Sans parler du juteux volet « business » créé dans la frénésie du « bon pour la planète » qui utilise le climat comme argument, je veux parler des subsides octroyés aux énergies renouvelables, le commerce des quotas CO2, les certificats verts, le Fonds Vert (100 milliards de dollars par an !), etc… qui, à la différence des fondations américaines, sont alimentés par l’argent public !

QUEL EST L’OBJECTIF EVIDENT DE CE GENRE D’ETUDE ?

Les tenants de la responsabilité humaine dans les changements climatiques sont assez gênés aux entournures, par la réalité actuelle, assez différente de ce que les modèles qu‘ils affectionnent nous promettaient. Le réchauffement global, qui devait s’amplifier de façon catastrophique, connaît un relatif palier depuis 17 ans alors que les émissions de CO2, elles, ne cessent d’augmenter. La responsabilité de ce gaz à effet de serre est donc mise à mal. Certains prédisaient un Océan Arctique libre de glaces dès cette année, alors que la banquise s’est considérablement renforcée. Il était donc nécessaire de redorer le blason des tenants du GIEC, ou à tout le moins, tenter de jeter le discrédit sur ceux qui doutent des conclusions de cet organisme.

Le message subliminal diffusé dans le public par nos médias tend à créer la suspicion sur tous les « climato-sceptiques », où qu’ils se trouvent (et incidemment aussi sur les quelques scientifiques belges qui se sont récemment révélés GIECosceptiques) : ce sont des scientifiques dévoyés et corrompus, inféodés à l’industrie pétrolière.

Ce n’est pas le premier essai en ce sens, et je me souviens aussi des agissements du Professeur Peter Gleick, PhD, hydroclimatologue réputé, qui excédé par les arguments des climato-sceptiques, avoua avoir utilisé des moyens illégaux afin de discréditer le Heartland Institute, celui-ci l’accusant même d’avoir falsifié des documents. Cela ne vous étonnera pas d’apprendre que malgré ses aveux partiels, il fut totalement blanchi. La justice américaine refusa d’entamer les poursuites que réclamait le think tank.

ALORS, LES CLIMATO-SCEPTIQUES, TOUS CORROMPUS ?

J’ai déjà traité de cette problématique à plusieurs reprises (4), et je ne vais donc pas la développer une nouvelle fois.

Contentons-nous de rappeler que nous nous trouvons face à une tactique habituelle des tenants du réchauffement climatique d’origine humaine : refusant systématiquement tout débat scientifique, ils tentent de discréditer leurs adversaires soit par des attaques personnelles, soit par des arguments n’ayant rien à voir avec le débat scientifique proprement dit.

UNE OFFENSIVE MEDIATIQUE QUI TOMBE VRAIMENT A PIC !

Une simple coïncidence ?

Quelques jours après la publicité donnée à cette étude américaine, le quotidien « l’Avenir » du 07 janvier nous avisait du problème rencontré par une centaine (!) d’organisations environnementales wallonnes, qui tardent parfois à recevoir et donc à se répartir le financement de 10 millions d’euros qu’elles perçoivent annuellement du gouvernement wallon.

Monsieur Philippe Henry, ministre écolo de l’Environnement, propose d’institutionnaliser ce financement. Dans les motivations, on lit avec stupéfaction ce qui suit : « En face, les lobbies ne se privent pas de financer les climato-sceptiques pour faire avancer leurs idées. C’est très nuisible au niveau mondial. Il faut avoir du répondant: le secteur associatif doit être disponible sur le terrain, au quotidien pour un travail concret (…) Ça ne suffit pas, bien sûr, mais c’est un pas en avant. Le fait de ne pas disposer d’un financement structurel pose problème pour agir. Et les pouvoirs publics doivent reconnaître à ces associations un rôle d’utilité publique. »

Tremblez, think tanks américains ! La Propaganda Abteilung Climatique a encore de beaux jours devant elle, et les amalgames également.

(1) http://www.rtl.be/videos/video/471460.aspx?CategoryID=286

(2) http://www.rtbf.be/video/detail_les-climatosceptiques-pay...

(3)  http://drexel.edu/now/news-media/releases/archive/2013/De...

(4) http://belgotopia.blogs.lalibre.be/archive/2012/02/16/les...

 

Jo Moreau

15:28 Publié dans climat | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : réchauffement climatique, giec, co2, medias | |  Facebook |

16/11/2012

LA BBC ET L'INFORMATION CLIMATIQUE

Une nouvelle affaire secoue le monde des blogs, à défaut d’émouvoir nos médias : il y a de la boue qu’il vaut mieux ne pas remuer, surtout lorsqu’on risque de y retrouver sa propre image….

Mais de quoi s’agit-il ?

La BBC a toujours été citée en exemple pour la qualité de son information, indépendante parait-il de toute influence extérieure. Dans le domaine des changements climatiques, elle a depuis longtemps suivi la voie tracée au bulldozer par le GIEC, et a très largement ouvert ses antennes aux partisans de la responsabilité humaine sur les changements climatiques.

Pour s’en justifier, elle se retranchait derrière la décision d’un séminaire de « 28 meilleurs experts scientifiques » qui furent réunis à son initiative le 26 janvier 2006, sur le thème «le changement climatique et son impact sur le développement» et sur «les défis auxquels fait face la télévision dans la couverture de cette question".

La conclusion fut que le débat scientifique était définitivement clôt, que l’homme était bien responsable du réchauffement en cours et qu‘il était dès lors inutile et même dommageable de donner la parole à ceux qui étaient en désaccord avec cette théorie.

L’identité de ces 28 experts fut toutefois officiellement tenue secrète, jusqu’à ce que récemment, un blogueur aussi efficace qu’obstiné, Monsieur Morabito, en découvre l‘énumération. http://omnologos.com/author/omnologos/

 Et là, il apparaît que parmi ces « 28 meilleurs experts scientifiques » , seuls quelques-uns peuvent se parer de cette étiquette, d’ailleurs tous aveuglement acquis aux théories du GIEC, les autres étant membres ou proches de la mouvence des activistes écologiques soit des journalistes.

Voici cette fameuse liste.

Robert May, Oxford University and Imperial College London- Membre du Comité sur les changements climatiques du Gouvernement Britannique .

Mike Hulme, Director, Tyndall Centre, University of East Anglia- Lead Author of IPCC (GIEC) AR3 -

 Blake Lee-Harwood, Head of Campaigns Greenpeace : élaboration des stratégies sur le changement climatique - Spécialiste en Sciences biologiques

Dorthe Dahl-Jensen, Professeur Niels Bohr Institute, Copenhagen

Michael Bravo, Scott Polar Research Institute, University of Cambridge

Andrew Dlugolecki, Insurance industry consultant

Trevor Evans, US Embassy Colin Challen MP, parlementaire travailliste, a fondé le Groupe Parlementaire Interpartis sur les changements climatiques. A demandé un prime time de 2 heures par semaine à la BBC sur les dangers du réchauffement climatique.

Anuradha Vittachi, journaliste - Director, Oneworld.net

Andrew Simms, Policy Director New Economics Foundation.

Claire Foster, Church of England

Saleemul Huq, Membre International Institute for Environment and Développement-Directeur fondateur de International Centre for Climate Change (Bengladesh); Lead Author IPCC (GIEC) AR2 -

Poshendra Satyal Pravat, chercheur et consultant en sciences environnementales notamment Open University; Bird-Life International.

Li Moxuan, Climate campaigner, Greenpeace China

Tadesse Dadi, Charity Tearfund Ethiopia

Iain Wright, CO2 Project Manager, British Petroleum International

Ashok Sinha, physicien; activiste environnementaliste , mouvement Stop Climate Chaos

Andy Atkins, Advocacy Director, Campagne de charité Tearfund, executive director of Friends of the Earth.

Matthew Farrow, CBI responsable des solutions environnementales incluant le réchauffement climatique - Confederation of British Industry

Rafael Hidalgo, TV/multimedia producer

Cheryl Campbell, Executive Director, Television for the Environment

Kevin McCullough, Director RWE, secteur Energies Renouvelables

Richard D North, Think Tank Institute of Economic Affairs

Steve Widdicombe, Responsable scientifique Plymouth Marine Labs, biodiversité et écosystèmes marins.

Joe Smith, Maitre de conférence en environnement The Open University, dont l’Engagement du Public et des Médias, avec de nombreuses réalisations sur le climat avec la BBC.

Mark Galloway, Director, International Broadcasting Trust. Lobbying associations environnementalistes.

Anita Neville, E3G

Eleni Andreadis, diplômée Harvard University Public and Environmental Policy -- Government Strategy - Chercheuse Friends of the Earth

Jos Wheatley, Global Environment Assets Team, Department For International Development.

Tessa Tennant, Chair, Association for Sustainable and Responsible Investment in Asia, Board member of The Calvert World Values Fund, Washington DC and an adviser to the UNEP Finance Initiative

BBC attendees: Jana Bennett, Director of Television Sacha Baveystock, Executive Producer, Science Helen Boaden, Director of News Andrew Lane, Manager, Weather, TV News Anne Gilchrist, Executive Editor Indies & Events, CBBC Dominic Vallely, Executive Editor, Entertainment Eleanor Moran, Development Executive, Drama Commissioning Elizabeth McKay, Project Executive, Education Emma Swain, Commissioning Editor, Specialist Factual Fergal Keane, (Chair), Foreign Affairs Correspondent Fran Unsworth, Head of Newsgathering George Entwistle, Head of TV Current Affairs Glenwyn Benson, Controller, Factual TV John Lynch, Creative Director, Specialist Factual Jon Plowman, Head of Comedy Jon Williams, TV Editor Newsgathering Karen O’Connor, Editor, This World, Current Affairs Catriona McKenzie, Tightrope Pictures catriona@tightropepictures.com

BBC Television Centre, London (cont) Liz Molyneux, Editorial Executive, Factual Commissioning Matt Morris, Head of News, Radio Five Live Neil Nightingale, Head of Natural History Unit Paul Brannan, Deputy Head of News Interactive Peter Horrocks, Head of Television News Peter Rippon, Duty Editor, World at One/PM/The World this Weekend Phil Harding, Director, English Networks & Nations Steve Mitchell, Head Of Radio News Sue Inglish, Head Of Political Programmes Frances Weil, Editor of News Special Events

Notons que parmi ces « scientifiques spécialistes du climat », seuls 2 d’entre eux -sauf erreur- ont publié dans des peer-review sur le sujet (un argument-choc utilisé à tort et à travers par les supporters du GIEC).

On constate que parmi les participants BBC, tous les programmes sont concernés, et donc instamment invités à ne propager que la bonne parole.

Voilà comment la BBC honore son contrat de service public, et interprète à sa façon la neutralité de l’information. Mais qu’elle se rassure : elle n’est pas la seule sur ce terrain, voir : http://belgotopia.blogs.lalibre.be/archive/2010/09/09/la-...

 Si vous désirez approfondir le problème, il vous suffit de rechercher sous Google en tapant BBC28 ou 28gate. Un autre excellent  article : http://www.contrepoints.org/2012/11/15/104449-la-bbc-entr...

 VOS COMMENTAIRES SONT BIENVENUS

Jo Moreau.

18:55 Publié dans climat | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : réchauffement climatique, changements climatiques, giec, medias | |  Facebook |

15/07/2010

QUELQUES ACTUALITES PARALLELES 15/07/2010

Quelques faits d’actualité récente qui m’ont interpellé à un titre ou un autre, et qui n’ont pas ou peu reçu d’écho dans nos médias nationaux.

- INDE - L’Inde demande à la communauté internationale de rester engagée en Afghanistan pour la sécurité et la stabilité non seulement de ce pays, mais également de la sienne propre. IRNA 01/07/2010

- PAKISTAN - Le Pakistan déclare sans fondement les déclarations de l’armée indienne, qui dénonce des camps de la terreur dans le Cachemire pakistanais. IRNA 01/07/2010

- Un rapport de l’Agence Néerlandaise de l’Environnement montre que les efforts de réduction du CO2 par les pays industrialisés ont été totalement annulés par la forte augmentation constatée en Inde et en Chine. IRNA 02/07/2010

- RUSSIE - Le traité d’union douanière a été signé par la Russie, le Kazakhstan et la Biélorussie. RIA NOVOSTI 03/07/2010

- LIBAN - Les députés du Hezbollah reprennent leurs attaques contre l’action de la FINUL. Sur le terrain, les accrochages avec la FINUL dans le Liban-Sud contrôlé par le Hezbollah semblent le fait d’un plan pré-établi. L’ORIENT LE JOUR 08/07/2010

- LIBAN - La France envisage de saisir le Conseil de Sécurité suite aux agressions contre la FINUL au Liban-Sud L’ORIENT LE JOUR 08/07/2010

- LIBAN - Le Hezbollah a réussi à garder son armement, en contradiction avec la légalité internationale et des résolutions de l’ONU. Cet armement pèse lourdement sur la vie politique intérieure du pays. L’ ORIENT LE JOUR 15/07/2010

Autres billets similaires dans la catégorie « international »

Aldebaran.

15:19 Publié dans International | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualité, monde, international, médias | |  Facebook |

01/07/2010

QUELQUES ACTUALITES PARALLELES 01/07/2010

- BELGIQUE - 8862 illégaux régularisés dans les quatre premiers mois de l’année. En 2009, 14830 illégaux ont été régularisés. De janvier à début mai, 19011 demandes de régularisation ont été déposées. (CHINE NOUVELLE 03.06)

- GAZA - Le Hamas ferme des centres de protection maternelle et infantile de plusieurs ONG. (France 24 - 03.06)

- AFGHANISTAN - Le Royaume-Uni se prépare à mettre en place en Afghanistan un centre de réintégration, appelé à accueillir les demandeurs d’asile afghans actuellement en Grande Bretagne. (IRNA 08.06)

- UNION EUROPEENNE - La Commission Européenne demande la cessation de diffusion en Europe de la chaîne TV du Hamas, Al Aqsa TV, pour le contenu de ses émissions jugé antisémite et constituant des incitations à la haine. (GUYSEN INTL 14.06)

- TURQUIE - Le PM Erdogan a condamné l’attentat inhumain et lâche du régime sioniste contre la flotille de Gaza. Il a évoqué les médias sionistes et certains médias turcs affiliés aux sionistes qui tentent de justifier le piratage sur la flotille, et qui menacent ou tentent en vain de faire pression sur le gouvernement turc. (IRNA 15.06)

- IRAN - Le vice-président iranien Ali Salehi a déclaré que la conception d’un nouveau réacteur nucléaire d’une grande puissance a commencé. (IRNA 16.06)

- FRANCE - Manifestation à Paris de la communauté chinoise contre l’insécurité croissante dans la banlieue parisienne. (CHINE NOUVELLE 21.06)

- VENEZUELA - Le Venezuela a exprimé son soutien illimité aux demandes légitimes de la nation iranienne. (IRNA 26.06)

- LIBAN - Plusieurs milliers de Palestiniens dans la rue à Beyrouth pour réclamer des droits élémentaires. Ils sont interdits d’achat de propriétés, des dizaines de professions leur sont interdites et quand ils trouvent un job, ils sont sous-payés. (GUYSEN INTL 28.06)

- TURQUIE - Un avion transportant une délégation militaire israélienne en route pour une visite des camps de la mort en Pologne, a été interdit de survol de l’espace aérien turc. (GUYSEN INTL 28.06)

- RUSSIE - Le président Medvedev s’est dit préoccupé par l’annonce selon laquelle l’Iran disposerait de l’uranium nécessaire à la construction de deux bombes nucléaires. (RIA NOVOSTI 28.06)

- ARABIE SAOUDITE - Il est désormais interdit aux saoudiens, hommes ou femmes, de se marier avec un étranger. (RIA NOVOSTI 29.06)

Autres billets similaires dans la catégorie « International » (colonne de gauche).

Aldebaran.

15:38 Publié dans International | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : actualité, monde, international, médias | |  Facebook |

31/05/2010

QUELQUES ACTUALITES PARALLELES 01/06/2010

Quelques faits d’actualité récente qui m’ont interpellé à un titre ou un autre, et qui n’ont pas ou peu reçu d’écho dans nos médias nationaux.

- PALESTINE - Fahmi Shabaneh, ex chef des services de renseignements de l’Autorité Palestinienne, révèle que des centaines de millions de dollars ont été détournés par des cadres de l’Autorité Palestinienne. (GUYSEN NEWS 17.05.2010)

- GRECE - Le premier ministre grec appelle les pays arabes à investir dans son pays. (GUYSEN NEWS 20.05.2010)

- BELGIQUE - KBL, filiale luxembourgeoise de KBC, est rachetée par le groupe indien Hinduja Group. (CANAL Z 20.05.2010)

- PALESTINE - Palestiniens et Israéliens se sont mis d’accord sur le principe d’échange de terres dans le cadre d’un accord de paix. (CHINE NOUVELLE 23.05.2010)

- GAZA - Dans la bande de Gaza, un camp de vacances de l’ONU a été incendié par des dizaines d’islamistes. Plusieurs milliers d’enfants devaient participer à des activités dans ce camp, accusé par les fondamentalistes de promouvoir l’immoralité. (FRANCE 24 - 24.05.2010)

- CHINE - Les entreprises étrangères en Chine doivent faire face à des revendications croissantes des travailleurs sur les salaires et les conditions de travail. (EURONEWS 31.05.2010)

A suivre.

Autres billets similaires dans la catégorie « International ».

Aldebaran.

17:59 Publié dans International | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualité, monde, international, médias | |  Facebook |

15/04/2010

QUELQUES ACTUALITES PARALLELES 15/04/2010

Quelques faits d’actualité récente qui m’ont interpellé à un titre ou un autre, et qui n’ont pas ou peu reçu d’écho dans nos médias nationaux.

- INDE - Un prototype d’une navette spatiale sera lancé par l’Inde dans les 12 prochains mois. CHINE NOUVELLE 02.04.2010

- IRAN - Le Secrétaire Général du Comité National Olympique iranien a exhorté les états islamiques de protester contre l’action de la FIFA d’interdire le code vestimentaire islamique aux premiers Jeux Olympiques de la Jeunesse. IRNA 03.04.2010

- CUBA - Suite au décès du prisonnier politique cubain Orlando Zapata des suites d’une grève de la faim, Raul Castro a affirmé qu’il ne cèderait jamais à ce genre de chantage orchestré par les USA et l’Union Européenne. France 24

- 05.04.2010 - OUGANDA - La Russie fournira 6 chasseurs SU-30-MK2 à l’Ouganda, d’une valeur totale d’environ 200 à 300 millions de dollars. RIA NOVOSTI 05.04.2010

- PAKISTAN - 57% des Pakistanais considèrent que les écoles coraniques sont plus efficaces que les écoles officielles pour une bonne éducation musulmane et citoyenne des enfants. IRNA 08.04.2010

- IRAN - L’Iran est prête à partager sa technologie nucléaire avec les pays voisins. IRNA 09.04.2010

- AUSTRALIE - L’Australie suspend le traitement des demandes d’asile des ressortissants Afghans et Sri-Lankais afin de lutter contre l’immigration illégale. France 24 - 09.04.2010

- MAROC - Le Maroc a renvoyé 16 travailleurs étrangers accusés de prosélytisme. Cette expulsion intervient dans un climat de plus en plus hostile aux chrétiens. France 24 - 09.04.2010

- RUSSIE - Le Président Medvedev déclare que l’Iran cherche sciemment à entrer en conflit avec la communauté internationale. Une attaque israélienne sur l’Iran entraînera vraisemblablement un conflit nucléaire. RIA NOVOSTI 12.04.2010

- CHINE - Les réserves chinoises en devises étrangères ont atteint un nouveau record de 2447,1 milliards de dollars fin mars. CHINE NOUVELLE 12.04.2010

- ASIE CENTRALE - L’Asie Centrale est au seuil de coups d’état islamistes. Les gouvernements locaux sont très inquiets face à la volonté américaine de quitter l’Afghanistan et de laisser le champ libre aux groupes fondamentalistes. RIA NOVOSTI 12.04.2010

- LIBAN - Les USA sont de plus en plus inquiets d’une éventuelle livraison de missiles par la Syrie au Hezbollah libanais. Celui-ci possèderait maintenant plus de 40.000 roquettes dont certaines ont une portée supérieure à 300 Kms. Damas dément cette information. France 24 - 14.04.2010

Autres billets similaires dans la catégorie « International ».

Aldebaran.

18:21 Publié dans International | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualité, monde, international, médias | |  Facebook |

16/03/2010

QUELQUES ACTUALITES PARALLELES 15/03/2010

Quelques faits d’actualité récente qui m’ont interpellé à un titre ou un autre, et qui n’ont pas ou peu reçu d’écho dans nos médias nationaux.

- CHINE - Le budget militaire de la Chine s’élèvera en 2010 à 78 milliards d’ US dollars. Ceci ne comprend pas les achats d’armements à l’étranger. (Kommersant -Moscou- 05.03.2010)

- RUSSIE - La prochaine crise mondiale viendra dans 10 ans et sera géopolitique. Le modèle libéral sera définitivement du passé, et la nouvelle économie verra plus de contrôle de l’Etat, et sera empreinte de nationalisme. (Vedomosti -Moscou- 10.03.2010)

- ARCTIQUE - Le plateau continental de l'Arctique, riche en hydrocarbures, sera partagé conformément à la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982, a déclaré mercredi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov. Les cinq pays riverains de l'océan Glacial arctique (Canada, Danemark, Etats-Unis, Norvège et Russie) ont signé la déclaration d'Ilulissat (Groenland), confirmant que la Convention de 1982 est la base de leurs rapports, y compris en ce qui concerne la délimitation des frontières et le partage du plateau continental, a rappelé le ministre. (Ria Novosti 10.03.2010)

- AFRIQUE - La Banque Mondiale et la Chine ont entamé des discussions pour l’établissement en Afrique de zones industrielles et d’usines chinoises, au vu du faible coût de la main-d’œuvre locale. (Le Quotidien du Peuple 12.03.2010)

- CHINE - La Chine publie un rapport sur les violations des droits de l’Homme aux USA, qu’elle critique pour avoir utilisé les droits de l’Homme pour s’ingérer dans les affaires intérieures d’autres pays au profit de ses propres intérêts. (Chine Nouvelle 13.03.2010)

-CHINE - Le groupe automobile chinois GEELY va finaliser l’achat de la marque automobile VOLVO avant fin mars. (Le Quotidien du Peuple 13.03.2010)

-INDE - L’Inde et la Russie signent 19 accords de coopération défensive, nucléaire et spatiale. Les deux pays développent ensemble un nouveau chasseur de la 5e génération. (Chine Nouvelle 13.03.2010)

- ISRAEL - Le président brésilien Lula entame une visite officielle en Israël et en Cisjordanie. (France 24 - 15.03.2010)

Autres billets similaires dans la catégorie « International »

Aldebaran

18:37 Publié dans International | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualité, monde, international, médias | |  Facebook |

15/12/2009

QUELQUES ACTUALITES PARALLELES 15/12/2009

La fin de l’année approche, et petit à petit le calme s’installe dans l’actualité « parallèle » , aussi fagocitée par l’orgie médiatique suscitée par le sommet de Copenhague, dont ceux qui me font l’honneur d'une visite épisodique, savent ce que j’en pense…

- CHINE - Désormais, le maïs transgénique est entré officiellement dans sa phase de production industrielle. (Le Quotidien du Peuple - 03/12/2009)

- INDE - Le chef d’Etat Major de l’armée israélienne est en visite officielle en Inde. (Le Quotidien du Peuple - 07/12/2009)

- SOUDAN - Le Soudan est intéressé par le développement des relations avec la Russie qui est, avec la Chine, son principal partenaire. Le président soudanais Al Béchir a hautement apprécié l’activité du groupe d’aviation russe au Soudan. (Ria Novosti - 09/12/2009)

- RUSSIE - Un échec américain en Afghanistan serait très préjudiciable à la Russie et à ses partenaires au sein de la CEI, l’Afghanistan restant la source principale de menaces terroristes sur ces pays. Toutefois, une collaboration russe avec la coalition internationale ne pourrait être inconditionnelle. (Kommersant 09/12/2009)

- TURQUIE - L’armée turque a mené une action militaire contre les Kurdes du PKK, conjointement avec l’armée iranienne. (LCI - 10/12/2009)

- RUSSIE - Deux bombardiers stratégiques russes ont effectué une patrouille au-dessus des océans Arctique et Pacifique. Ils ont été escortés par des chasseurs F15 et F4 de l’OTAN. (Ria Novosti 10/12/2009)

- CHINE - La Chine s’engage à renforcer les encouragements à la consommation, notamment dans le secteur automobile et électroménager. (Le Quotidien du Peuple - 11/12/2009)

- SYRIE - Les ministres des affaires étrangères syrien et turc ont appelé au renforcement des liens entre la Turquie et le monde arabe. (Guysen International 15/12/2009)

- BOLIVIE - L’Amérique latine constituera le second Vietnam des USA si le gouvernement des Etats-Unis poursuit son agression militaire dans la région, a déclaré le président bolivien Evo Morales. (Chine Nouvelle -15/12/2009)

Aldebaran

22:30 Publié dans International | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualité, monde, international, médias | |  Facebook |