Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

11/07/2014

SUPPRIMER LE RETRAIT DU PERMIS DE CONDUIRE

Voici venu le temps des vacances, propice à la paresse. J’en profiterai donc pour mettre au goût du jour quelques billets parus il y a déjà quelques années sur mon blog, et qui me paraissent toujours d’actualité. Le premier « repêché » date de décembre 2009.

(…) J’ai -au départ- une position iconoclaste concernant le permis de conduire. Autant j’estime indispensable la possession de la licence d’apprentissage, soit la connaissance du code de la route qui doit constituer la base du permis, autant je considère l’examen pratique comme superfétatoire, sauf bien entendu pour les bénéficiaires de la ponction d’argent dans le portefeuille des candidats, bien souvent appelés à recommencer plusieurs fois une épreuve qui ne prouve rien, sauf la capacité du candidat à dominer son stress devant un examinateur au jugement forcément subjectif, ou d’avoir assimilé toutes les subtilités de la manœuvre de créneau.

Comme le disent certains, il faut bien constater que l’immense majorité des conducteurs responsables d’un accident sont titulaires d’un permis….

D’autre part, une certaine catégorie d’usagers est dispensé de ces formalités coûteuses, je veux parler des conducteurs de véhicules dits « sans permis », dont chacun peut cependant apprécier la dangerosité sur nos routes.

Le permis de conduire ne constitue nullement une garantie de parfaite maîtrise du véhicule en toutes circonstances, ce qui inclut en premier lieu le fait de savoir se maîtriser soi-même devant les « agressions » en tous genres auxquelles on est confronté dans la circulation quotidienne , ou de sa capacité à refouler les désirs de puissance ou d’affirmation de soi qui satisfassent l’égo des nouveaux conducteurs (mais pas exclusivement …).

La possession du permis de conduire, tel qu’il est aujourd’hui, me parait être un droit inaliénable et définitif, au même titre que la carte d’identité. Pour la simple raison que l’organisation de la vie contemporaine fait que l’usage d’un moyen de déplacement personnel est devenu indispensable pour une grande majorité de citoyens, que ce soit dans la vie professionnelle active -ou simplement pour se rendre à son lieu de travail-, ou dans tous les déplacements de la vie privée.

Pour ces raisons, le retrait du permis a pour une large frange des usagers, pour seule conséquence de les forcer à continuer malgré tout à user de son véhicule en toute illégalité.

Sa seule limite de validité devrait se trouver dans l’âge avancé du conducteur, amené alors à intervalles réguliers à prouver par des tests physiques ou psychologiques, sa capacité à maîtriser un véhicule, ou comme cela est déjà appliqué, une validité limitée à certaines zones géographiques.

Une autre piste pourrait être, pour les nouveaux conducteurs, une limitation de l’autorisation de conduire à des véhicules d’une puissance très limitée pendant une période à convenir. On peut évidemment se tuer (ainsi que ses passagers ou des tiers) au volant d’une Twingo, mais un jeune conducteur au volant d’une BMW risque d’avoir un comportement dicté par le type de véhicule, surtout aux yeux des copains et copines…Cela pose évidemment pas mal de problèmes, comme l’utilisation du seul véhicule familial, mais il faut savoir ce que l’on veut…

Plutôt qu’un retrait de permis parfois très théorique, on pourrait généraliser, pour les fautes particulièrement graves et volontaires, la saisie définitive du véhicule au profit de l’Etat, quel que soit le propriétaire du véhicule impliqué. Cela pourrait conscientiser aussi bien le propriétaire quant au profil de celui à qui il confie ce véhicule, qu’à l’utilisateur qui a toujours l’obligation de restituer le bien dont il a l’usage dans l’état où il l’a reçu, ou sa contrepartie financière. J’entends par fautes particulièrement graves et volontaires une conduite accidentogène (surtout pour les tiers) sur une certaine période de temps ou d‘espace, soit une vitesse que je qualifierais d’aberrante, ou encore un niveau d‘alcoolémie -ou état équivalent- manifestement exagéré.

Cela nécessiterait aussi un aménagement spécifique aux délits affectant la circulation, de la notion de « faute grave » qui, comme chacun sait, ne peut être exclusivement opposée qu’à l’auteur de cette faute.

Voilà, je ne suis sûrement pas de ceux qui considèrent les transgressions au code de roulage comme mineures, au vu du nombre des victimes annuelles. Je trouve d’ailleurs particulièrement étonnante la diffusion par les médias audio-visuels des emplacements de radars, et j’attends avec impatience des avis semblables par exemple sur l’emplacement des bureaux de poste ou de bijouteries faisant l’objet d’une surveillance policière ponctuelle, en guise d’avertissement aux candidats holdupers….

Jo Moreau

D’ ACCORD ? PAS D’ACCORD ?? LAISSEZ-MOI VOTRE COMMENTAIRE !

16:09 Publié dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : permis de conduire, société | |  Facebook |

13/04/2010

ADOS VIOLENTS ET ALLOCATIONS FAMILIALES

Une idée fait de plus en plus son chemin dans certains milieux, y compris politiques : pour sanctionner le fait qu’un de ses rejetons filerait du mauvais coton, on suspendrait le versement de tout ou partie des allocations familiales afférentes au délinquant, sous prétexte de mauvaise éducation.

On punirait ainsi tout un noyau familial des fautes d‘un de ses composants, en épargnant le principal fautif, ce qui est un comble. D’autant plus que nous sommes souvent face à un milieu socio-familial défavorisé ou déraciné qui bénéficie souvent de revenus extrêmement réduits, et qui devra malgré tout continuer à subvenir aux besoins journaliers les plus élémentaires. Il n’est pas rare d’ailleurs que ce type de problème se pose dans des familles monoparentales, où la mère est le seul parent qui doive affronter un adolescent violent et dominateur.

Il faut poser la question : ces parents qui « capitulent » dans l’encadrement de jeunes devenus de véritables délinquants , -et qui souvent en sont les premières victimes- sont-ils bien les seuls responsables de cet état de fait.

Face à un déferlement de messages permissifs tous azimuts délivrés par la société actuelle, il faut réaliser que le seul rôle des parents consiste encore, suivant l’âge de l’enfant, à délivrer des signaux élémentaires, style çà c’est bien et çà c’est mal, ou plus tard à entretenir un dialogue de responsabilisation, si bien sûr l’ado est ouvert à ce type de dialogue, et surtout si les parents en ont la capacité intellectuelle.

Politiquement parlant, il est évidemment satisfaisant d’avoir enfin mis le doigt sur des responsables : les parents démissionnaires, (et accessoirement l’école), et les mettre face à leurs responsabilités (?) avec une mesure électoralement gratifiante mais totalement inefficace…

Je suis contre cette mesure, qui si elle devait voir le jour, me parait injuste et peu encline à modifier quoi que ce soit dans un comportement violent, qui trouve son épanouissement plus dans la « famille de substitution » -soit la bande urbaine-, que dans le noyau familial proprement dit.

Il existe d’autres mesures bien plus efficaces, mais qui demandent un courage politique que n’ont pas nos décideurs, et qui passent par le refus de l’apartheid et de la ghettoïsation organisée par notre belle société multiculturelle, la lutte sans merci contre le commerce et l’usage de drogues aussi bien dures que soi-disant douces, la tolérance zéro surtout vis-à-vis des jeunes, (sans nécessairement déboucher sur la prison ou l’IPPJ) parmi d‘autres. Je reviendrai ultérieurement sur les raisons de la déliquescence de notre société, raisons qui sont en fait connues de tous, mais que plus personne n’ose exprimer ni surtout combattre.

Et puisque la délinquance passe souvent par la déscolarisation, je remets en avant une idée que j’avais déjà exprimée sur ce blog : des indemnités de chômage proportionnelles à la qualification scolaire ou professionnelle acquise par le jeune arrivant sur le marché du travail ,

 voir http://belgotopia.blogs.lalibre.be/archive/2009/05/21/le-...

Certains rétorqueront qu’à terme, il s’agit également d’une mesure financière qui défavorise la famille, mais une telle mesure aurait l’avantage de rencontrer une partie du problème anticipativement, et pourrait avoir un véritable impact sur la motivation des parents et du jeune, sans bien sûr avoir la prétention de régler un problème devenu très aigu ces dernières heures, dans notre belle capitale européenne...

D’ ACCORD ? PAS D’ ACCORD ?? LAISSEZ-MOI VOTRE COMMENTAIRE !

Jo Moreau

17:08 Publié dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : violence, société, délinquance, répression, justice | |  Facebook |

31/01/2010

QUELQUES ACTUALITES PARALLELES 31/01/2010

Quelques faits d’actualité récente qui m’ont interpellé à un titre ou un autre, et qui n’ont pas ou peu reçu d’écho dans nos médias nationaux.

- ALGERIE - Depuis 3 ans, de nombreux chrétiens ont été condamnés soit pour prosélytisme, soit pour prières en dehors des lieux de culte. (France 24 - 15/01/2010)

- CHINE - La Chine défendra ses droits légitimes en mer de Chine Orientale contre les prétentions japonaises. Le champ pétrolifère et gazier de Chunxiao appartient à la Chine. Résoudre la question de la mer de Chine Orientale est crucial pour l’avenir des relations sino-japonaises, et pour la stabilité de la région. (Le Quotidien du Peuple 19/01/2010)

- CHINE - La ligne d’assemblage d’Airbus de Tianjin a livré 11 A320 en 2009, et livrera 26 appareils en 2010. (Le Quotidien du Peuple 19/01/2010)

- IRAN - Les navires occidentaux dans le Golfe constituent d’excellentes cibles en cas d’agression quelconque contre l’Iran, déclare Ahmad Vahidi, ministre iranien de la Défense. Celui-ci est recherché par Interpol pour son implication dans l’attentat contre l’Association Mutuelle Israélite en Argentine, qui a fait 85 morts et 300 blessés en 1994 à Buenos-Aires. (Ria Novosti 19/01/2010).

- NIGERIA - Près de 300 morts et des dizaines de blessés en 3 jours d’affrontements entre musulmans et chrétiens dans une ville du Nigeria. (France 24 20/01/2010)

- VENEZUELA - Hugo Chavez ordonne la suspension de la diffusion de 6 chaînes TV , qui n’ont pas voulu diffuser les communiqués gouvernementaux. (Le Quotidien du Peuple 27/01/2010)

- ETHIOPIE - Plusieurs dizaines de morts et des milliers de personnes déplacées suite à des incidents à la frontière avec le Kenya. (Chine Nouvelle 27/01/2010)

-VENEZUELA - Les ressources globales de la ceinture pétrolière de l’Orénoque sont estimées à 234 milliards de barils de pétrole brut, pouvant atteindre 314 milliards de barils. (Ria Novosti 27/01/2010)

- RUSSIE - Un nouveau gisement renfermant des dizaines de millions de tonnes de pétrole brut découvert en Russie. (Ria Novosti 27/01/2010)

 - LYBIE - La Lybie achètera pour 1,3 milliards d’euros d’armes à la Russie, dont des armes d’infanterie. (Ria Novosti 30/01/2010)

- RUSSIE - Les gardes-côtes russes ont ouvert le feu sur deux bateaux de pêche japonais près de quatre îles litigieuses du Pacifique. Aucun traité de paix n’a été signé entre les deux pays depuis la fin de la seconde guerre mondiale. (Chine Nouvelle 30/01/2010)

- RUSSIE - Les avions de l’US AIR FORCE se rendant en Afghanistan pourront traverser l’espace aérien russe. (Chine Nouvelle 30/01/2010)

- IRAN - L’administration Obama accélère le déploiement de nouvelles défenses dans le Golfe Persique, contre une éventuelle attaque iranienne par missiles. (New York Times 30/01/2010)

- FRANCE - PSA (Peugeot-Citroën) va rappeler environ 100.000 véhicules (Peugeot 104 et Citroën C1) construits dans une usine Toyota de la République Tchèque pour un défaut de la pédale d’accélération. (France 24 31/01/2010)

Autres billets similaires dans la catégorie « international ».

Vos commentaires sont bienvenus !

Aldebaran. 

16:44 Publié dans International | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualité, monde, international, politique, société | |  Facebook |

19/05/2009

BIEFNOT, PEDOPHILIE ET PORNOGRAPHIE

Monsieur Biefnot est laissé en liberté, mais doit se soumettre à un traitement thérapeutique.

Avant tout, entendons-nous sur deux points : Ce n’est pas parce qu’il stocke des images pédo-pornographiques qu’il est passé à l’acte pédophile, bien que ce soit un préalable inquiétant. Je pense qu’il est important de rechercher ce que ce genre de personnage attend de ces images : le caractère pédophile ou le caractère pornographique ? Ce qui est particulièrement grave, c’est que ce genre de comportement favorise l’exploitation de mineurs, qu’on peut toujours qualifier de ’forcée’, et en soi ce comportement de consommateur d’images est toujours condamnable.

Deuxièmement, je ne suis ni médecin ni spécialiste en quoi que ce soit (sinon, je me serais fait consultant…comme tant d‘autres), ceci n’est donc qu’une réflexion d’un citoyen moyen.

La pédophilie est-elle une maladie qui se soigne ? J’en doute fort. Il existe à mon sens deux grands types de pédophilie.

La pédophilie innée: on est alors pédophile comme d’autres sont hétéro ou homo. Je ne parlerai plus de ce type de pédophilie, qui bien entendu ne se soigne pas, comme on ne soigne pas quelqu’un qui est hétéro !

Par contre l’apparition de la pédophilie « acquise » chez un hétéro ou un homo est, à mon avis, favorisée par l’étalement de la pornographie « courante », depuis les clips des chaînes musicales, jusqu’aux films dits commerciaux et bien sûr les films pornos, qui peuvent être visionnés par n’importe qui n’importe où.

La satisfaction visuelle de fantasmes qui autrefois restaient enfouis au plus profond de nous-mêmes, et qui maintenant s’étalent partout, favorise chez quelques uns, la recherche de fantasmes allant « toujours plus loin ». Ceci favorise non seulement l’extension de la pédophilie active ou passive, mais également la violence , la mise en scène d’images pornographiques étant souvent baignée de violences morales ou physiques.

Innée ou acquise, la pédophilie ne se soigne pas mais peut tout au plus être contrôlée, jusqu’à ce que la pulsion devienne trop forte. Ceci fut mis en lumière par les déclarations de pédophiles suivis dans un documentaire canadien vu il y a quelques mois.

Faut-il dès lors revoir la libéralisation totale de la pornographie ? J’en suis persuadé, sans être pour autant partisan de la pudibonderie …!

Jo Moreau

13:13 Publié dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : société, pédophilie, politique, morale | |  Facebook |