Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

01/07/2009

VIVE LES VACANCES , pour les couples sans enfant..

Voici venu le temps tellement attendu des vacances. Cela m’inspire ce petit billet, fondé sur mes expériences antérieures mais qui sont, j’en suis sûr, partagées par beaucoup d’entre nous, les malheureux « hors-normes« .

D’abord, le pestiféré : le célibataire. Les suppléments réclamés pour les « single » frôlent parfois l’abus pur et simple, et atteignent dans certains cas 20% du prix du voyage. Alors qu’il ne s’agit sûrement pas là d’un oiseau rare, on l’assimile au coucou qui squatte une chambre à laquelle il n’a pas droit, et qui n’a qu’à payer pour se faire accepter (quand il y a disponibilité).

Il y a aussi le célibataire qui , pour différentes raisons, part accompagné de sa sœur, de la tante Agathe, d’un copain, de son grand fils. Un impératif, évidemment : que la chambre soit équipée de deux lits d’une personne. Alors là, seule une enquête approfondie -digne de la CIA- pourra vous apporter la réponse, pour autant que celle-ci soit disponible quelque part…Vous devrez d’abord affronter l’affolement de l’employée de l’agence de voyage, qui va envoyer des mails en tous sens, pour peut-être obtenir un jour une réponse (laissez-moi votre numéro de téléphone), réponse qui ne sera en toute hypothèse pas garantie…

Puis vient le parent isolé avec un (ou plusieurs) enfant(s). Une race assurément en constante augmentation, mais voilà, les réductions « enfant » sont toujours (sauf exceptions rarissimes) prévues pour « enfant avec deux adultes ». Quant aux autres, désolé, mais le gosse payera le prix fort. Et comme souvent il part deux semaines avec papa et puis deux autres semaines avec maman, voilà un petit client bien rentable pour les professionnels du tourisme…

Arrivent ensuite les véritables emmerdeurs: le couple (ou même l’isolé) avec trois enfants (ou plus). Evidemment rien n’est prévu (ou très peu) pour ces obsédés sexuels, et l’addition hôtelière sera lourde et impayable pour la majorité. Reste la solution du gîte, ou de la location, me direz-vous. Là, miracle, le descriptif des chambres est souvent complet, et vous vous apercevez que la majorité de ces chambres sont équipées de lits de 2 personnes (les autres sont déjà louées). Comme il n’est pas rare qu’il s’agisse là de familles recomposées, avec de grandes disparités d’âge parmi les enfants, ou bien vous risquez des nuits animées, ou vous achetez une (ou deux) tentes à planter dans le jardin (en priant pour que le temps se maintienne).

Viennent aussi les loisirs de ces familles (à peine) nombreuses. Et là, malheur à vous et à votre portefeuille si vous êtes assoifé d’histoire locale, car vous n’aurez pas l’occasion de visiter beaucoup de monuments, abbayes ou châteaux. Chacun de vos enfants va se voir gratifier d’un prix d’entrée (à peine) réduit, ce qui limitera grandement votre soif de culture médiévale. Et ne parlons pas de la fréquentation de zones de loisirs, parcs récréatifs, zoologiques, insectarium, reptilium ou autres, incontournables dès que vos chers petits prendront connaissance de leur existence.

Je viens de visiter un site (archéologique) pas loin de chez moi. Entrée adulte 7 euros, et 4 euros pour les enfants de moins de 12 ans. Soit pour notre famille-type avec 3 enfants (de moins de 12 ans), 26 euros pour une visite d’une heure et demie environ. N’est-ce pas exorbitant, et dissuasif ? Est-il vraiment justifié de faire payer chaque enfant pour des sites dits « culturels » ? Des sites qui se plaindront ensuite que leur fréquentation est en constante diminution. Voilà, à part cela, bonnes vacances aux couples sans enfants !

Jo Moreau

D’ACCORD ? PAS D’ACCORD ?? Laissez-moi votre commentaire !! (ou votre expérience personnelle !)

12:05 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : vacances, famille, célibataire, culture | |  Facebook |